Cosmi n'est pas un "passeur"

0 0
Serse Cosmi n'a pas perdu de temps. A peine arrivé à la tête de Palerme, l'ancien entraîneur de Perugia a déjà mis les choses au clair.



Le coach a rejoint ses nouveaux protégés à la Borghesiana, un centre d'entraînement de Rome où l'équipe est en stage punitif, après la défaite contre l'Udinese (0-7). C'est là qu'il s'est présenté officiellement à la presse. « Moi un homme de transition? Nous le sommes tous. Mais moi, je ne suis pas un passeur, je ne vois pas d'âmes damnées ici, ni même d'Enfer. Il y a des problèmes partout. J'ai la certitude d'entraîner une équipe qui a beaucoup de qualités et de ressources. Il y aura des difficultés à affronter, mais moi, je vois surtout les bons côtés de cette équipe » a-t-il annoncé en conférence.



Cosmi débarque dans une ambiance pas vraiment au beau fixe. Le président Zamparini est furax, surtout après les dernières humiliations subies par son équipe. Mais l'entraîneur à la casquette ne prend pas peur. « Dès mon arrivée, j'ai demandé au président quels étaient les objectifs de cette équipe. Il m'a dit que le premier objectif était la Ligue des Champions, et sinon, l'Europa League. Ça m'a l'air possible » a-t-il assuré.



Possible, certes, mais il va falloir se réveiller. Car l'Udinese et la Lazio n'ont aucune intention de lâcher leurs positions.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0