Cosmi et les gens médiocres

0 0
En général, vieillesse est synonyme de sagesse. Mais pas pour tous.



Serse Cosmi fête aujourd'hui ses 53 ans. Une année de plus, qui ne signifie certainement pas que l'ancien coach de Pérugia va se calmer. Lui, le fougueux qui n'a jamais la langue dans sa poche, a profité des festivités pour tirer un bon coup sur tout ce qui bouge. Plaisir.



« Je suis une personne chanceuse, le football m'a offert la chose la plus belle. Ma dernière partie de carrière, d'un point de vue humain, a été un peu plus amère, je me suis rendu compte que j'ai donné beaucoup au football, mais que la réciproque n'est pas forcément vraie. Le football est un sport merveilleux. Si les personnes qui le fréquentaient étaient de belles personnes, tout irait mieux. Malheureusement, il y a trop de gens médiocres dans notre monde, qui ont le pouvoir de prendre des décisions uniquement parce qu'ils ont de l'argent » a-t-il déclaré aux micros de Radio Sportiva.



Malgré la présence des « médiocres » , Cosmi a précisé qu'il attendait une nouvelle aventure sur un banc prestigieux, après son expérience totalement foirée en Sicile. « J'ai le désir de revenir le plus tôt possible. Dans quelques années, quand j'aurai moins d'amour pour le football, j'arrêterai » a-t-il affirmé.



Qu'il revienne vite : sa casquette, ses films pornos et ses déclarations manquent cruellement à la Serie A.


EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Hull City voit grand
0 0