Corruption Fifa : Rogge s'exprime

Modififié
0 1
L'opinion de Jacques Rogge a du poids. Le président du CIO a réagi aux attributions des Coupes du Monde de football 2018 et 2022 et aux rumeurs de corruption, avant et après la désignation.

Le leader belge du Comité international olympique était à Durban, pour une conférence de l'organisation sur le sport, l'éducation et la culture dans la ville sud-africaine. Et il a été clair sur le rôle de "modèle" que doivent jouer les hautes instances du sport.

Mais il avoue qu'il ne faut pas non plus dramatiser : « La grande majorité des responsables sportifs sont intègres et irréprochables. Ce n'est pas parce qu'un ou deux se conduisent mal que tous font pareil » .

Rappelons qu'en marge de la désignation des CDM 2018 et 2022, plusieurs membres de la Fifa ont été suspendus d'un à trois ans pour mauvaise conduite ou corruption. Jacques Rogge ne s'est pas entretenu avec Sepp Blatter, également membre du CIO, sur les moyens d'éradiquer la corruption dans les procédures de candidatures mais affirme que de toute façon, Blatter « sait exactement comment le CIO fonctionne » et que « des règles très strictes » ont été mises en place.

Qui dit règles strictes dit absence de corruption ? Pour l'instance, ce n'est que théorique.

AH
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Alors que le + gros corrompu, Blatter, fait partie du CIO ...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1