En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // AS Nancy

Correa ne veut pas démisionner

Modififié
« Descendre n'est pas une raison pour partir, c'est même un peu lâche. »

Dans un entretien accordé au quotidien L'Équipe, le coach de Nancy, Pablo Correa, a réaffirmé sa volonté de poursuivre sa mission sur le banc lorrain malgré la descente en Ligue 2. Les supporters réclament pourtant son départ. Ils le tiennent pour responsable d'une mauvaise gestion des joueurs issus du centre de formation et d'un style de jeu morose.

Pour autant, Pablo Correa s'accroche à son poste d'entraîneur comme une moule à son rocher. C'est pour lui une question de principe : « On est descendus, je prends ma part de responsabilité, mais pas question que je démissionne [...]. C'est trop facile, [...] je préfère démissionner quand ça va bien. »

L'entraîneur de cinquante ans a décidé de replonger dans le bain pour une cinquième saison de suite avec pour obsession de prendre sa revanche sur l'échec de la saison passée. Mais le technicien uruguayen n'est pas véritablement optimiste pour le prochain exercice de la Domino's Ligue 2. « Je ne suis pas pessimiste, mais c'est rare de remonter de suite » , a-t-il précisé.


L'incarnation du mythe de Sisyphe. HL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 16 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6