Corentin Tolisso, jeune et joli

À 21 ans seulement, Corentin Tolisso débute sa deuxième saison en tant que titulaire à l'Olympique lyonnais. Moins médiatique que Fekir, Lacazette ou Lopes, il est pourtant aujourd'hui l'indéboulonnable de l'entrejeu lyonnais.

Modififié
Le regard haut, Corentin ouvre le pied. L'angle de frappe est parfait. Le tout consiste à soulever légèrement le ballon tout en gardant un maximum de puissance, et ça, le gamin sait faire. But. Ce jour-là, contre l'Olympique lyonnais, Tolisso en marquera trois. Gérard Garnier, son entraîneur de l'époque au FC du Pays de l'Arbresle, se souvient avec précision de ce moment particulier : « Ce jour-là, Corentin me fait un truc… On était dans la poule de l'OL en élite, et sur ce match, j'avais jamais vu ça de ma vie. On fait 4-4 en se faisant égaliser à la dernière minute. À notre niveau, c'était du jamais-vu. » Depuis ce jour, l'OL décide de suivre le petit brun. Les appels du pied sont réguliers, mais coach Garnier veille au grain : « Je leur disais à Lyon : "De toute façon, c'est vous qui l'aurez, y a pas de mystère. Pas la peine de le changer tout de suite." » Et en 2007, bingo. Tolisso devient gone, comme prévu. Un destin que tous ceux qui l'ont connu avaient vu venir… avant d'aller chercher encore plus haut.

Un cadeau plus qu'une surprise


Comme beaucoup de ses semblables, Corentin a été attiré par le ballon dès son plus jeune âge. « Il s'est mis au football très jeune, dès qu'il a appris à marcher en fait. C'est surtout à Thizy qu'il a commencé à jouer au football. Il avait six ans quand il a rejoint son premier club » , raconte Vincent, son papa, ancien footballeur et entraîneur au niveau régional. Avant les clubs, les championnats et les entraînements, Corentin fait ses gammes à la maison. « Il n'y avait pas de petit terrain dans la ville, mais nous, on avait une grande maison avec un très grand jardin, il y avait de quoi s'amuser ! Quand il revenait de l'école, il prenait son ballon, il allait dehors et il jonglait, il tapait, il jouait. C'est surtout à la maison qu'il a fait ses gammes » , se souvient son père, qui reconnaît avoir gardé un œil très attentif sur les progrès de son fils, sans toutefois s'enflammer. Une humilité qu'il a enseignée à son fils, et dont il est persuadé aujourd'hui qu'elle l'a aidé à atteindre les sommets du football français : « Je n'aurais jamais cru que mon gamin allait jouer la Ligue des champions. Si on m'avait dit ça, j'aurais dit : "Vous êtes fous, vous êtes cons !" Il s'est donné les moyens, il a bossé, il a été humble. Je suis fier de lui. »

L'ascension fulgurante du gamin de Tarare jusqu'à l'Olympique lyonnais n'a surpris personne d'autre que papa. Même pour son premier entraîneur au Stade Amplepluisien, Laurent Vidican, le talent du petit garçon laissait présager de grandes choses : « Il n'avait pas du tout la grosse tête, alors que c'était déjà un excellent joueur. L'Olympique lyonnais l'a détecté quand il était en U8, c'est vous dire. » Plus les années passaient, moins les encadrants du jeune Corentin doutaient. Pour Gérard Garnier, qui l'a connu à l'Arbresle entre 10 ans et 13 ans, « Corentin était un surdoué » . Aujourd'hui, il se souvient de ces moments partagés avec un futur grand, non sans une pointe de nostalgie dans la voix : « Je note tous mes garçons depuis une une trentaine d'années, comme les pros, à chaque match. Mais je ne leur donne pas les notes, hein, ça c'est pour moi. Il y a la note, le commentaire et un tas de choses… Je note les gamins sur 10, sachant qu'un 6/10 c'est déjà pas trop mal, je suis assez sévère (rires). Je vais vous donner ses notes de la saison 2005-2006 : 9 - 9 - 6 - 7 - 9 - 8 - 6 - 9 - 6 - 8 - 8 - 8 - 6 - 8, vous voyez le niveau du joueur ! » Des joueurs comme ça, Gérard sait qu'il n'en entraînera pas tous les ans. Un goût de l'unique qui laissait forcément présager de grandes choses : « Des 9, j'en mets très rarement. Ses notes, il était dans un autre monde. Et c'est là que vous faites la différence avec les autres joueurs. D'ailleurs, je l'avais dit à son père, et il est venu me voir récemment pour me dire que j'avais eu raison de croire en son fils. » Malgré son tout petit gabarit, Corentin a su compenser, jusqu'à ce qu'il n'ait plus besoin de le faire : « Il faisait partie des joueurs qui peuvent jouer quasiment à n'importe quel poste, mais pour moi, c'était un milieu de terrain. Créatif, remarquable à la finition… offensif malgré tout, même s'il pouvait donner un coup de main défensivement avec ses deux poumons (sic)… » Trois, même.

« L'intelligence dans la vie se traduit toujours sur le terrain »


Des bonnes notes, le petiot en collectionne également à l'école. Dans une moindre mesure, évidemment, mais l'éducation passe au premier plan à la maison. Son père, qui «  voulai(t) qu'il ait son bac » , lui rabâche que « le football, c'est aléatoire. On a plus de chances de réussir dans la vie quand on fait des études  » . Florence Recorbet, sa CPE au collège La Platière de Thizy entre 2005 et 2007, peut en témoigner : Corentin n'est jamais passé par la case « discipline » . « C'était un élève sérieux, appliqué. J'ai trois fils qui jouent au foot, donc je remarquais qu'il jouait très bien dans la cour, mais je n'aurais jamais pu prédire qu'il fasse une telle carrière. » Surtout, la famille pousse. Toujours. Tout le temps. Pour chaque entraînement, c'est 39km en voiture avec le papa, 47 minutes pour les prévisions les plus optimistes. Alors là où certains lâcheraient les cours de sport pour se plonger dans la pratique, Tolisso, lui, apprend à combiner les deux. Équilibre les savoirs. Il a du mal à parler chiffres ? Il apprendra géométrie du terrain : « L'intelligence dans la vie se traduit toujours sur le terrain » , explique aujourd'hui son père. Laurent Vidican abonde : « Un des premiers matchs, il était attaquant à droite. Je m'en souviens comme si c'était hier. Il a évincé deux joueurs et il est parti à droite. Il a repiqué et il a tiré alors qu'il avait un camarade seul au centre. Je lui ai fait remarquer qu'il avait une autre possibilité que la frappe. L'action d'après, il centre et on marque un but ! Il avait tout compris. Pour un entraîneur, c'est fantastique. »

En benjamin, le voilà qui se frotte déjà à Kurt Zouma et Nabil Fekir, alors que ce dernier dribblote du côté de Caluire. « Humble » , « les pieds sur terre » , « la tête sur les épaules » , « remarquable » … les superlatifs ne manquent pas dans la bouche de ceux qui l'ont connu lorsqu'il s'agit de parler Tolisse. Mais pourquoi le gamin ne jouit-il pas d'une reconnaissance à la hauteur de ses compagnons Fekir ou Lacazette ? Parce que plus jeune, certes, mais aussi parce que milieu. Après une blessure au genou à 17 ans qui manque lui coûter sa place au centre de formation rhodanien, le gamin se stabilise en défense, puis au cœur du jeu. Perfectionniste, jusqu'au bout. Lorsqu'il recroise, « il n'y a pas longtemps » , la route de Gérard Garnier, ce dernier lui ouvre son carnet de notes défendu : « Un jour de la saison 2004-2005, il avait eu un 4. Il m'a dit : "Oh, ressors-moi le 4 et lis-moi le commentaire !" Alors je lui ai relu, c'était fabuleux. »

L'équipe de France en ligne de mire


Outre son intelligence de jeu, sa qualité de passe et son endurance, la qualité première de Corentin Tolisso, c'est son âge. À 21 ans seulement, son papa l'assure, « il a une marge de progression énorme » . Et selon lui, Corentin est indéniablement amené à progresser vers un jeu plus offensif : « Il prend de plus en plus d'assurance balle aux pieds. Il va finir par faire du dégât, j'en suis certain. C'est son évolution logique, il va finir par devenir milieu offensif. Il s'est révélé l'année passée et maintenant il emmagasine de la confiance. » Et ce ne sera pas sans déplaire à monsieur Vidican, son entraîneur à Amplepluis, qui regrette un peu le bon vieux temps du Corentin attaquant dans son club. « Je trouve qu'il a perdu de sa qualité de dribble. Il était plus technique avant. Il joue beaucoup en passe et se libère trop facilement du ballon. Je pense que parfois il n'ose pas assez » , explique-t-il aujourd'hui. Ce feeling quant à l'évolution de Corentin est largement partagé par Gérard Garnier : « Je pense qu'il sera au moins milieu offensif. Il fait de plus en plus de passes décisives, il marque quelques buts… Ça va changer. C'est un créateur. »

À ce poste ou à un autre – Corentin pouvant compter sur sa polyvalence, lui qui a déjà occupé plusieurs postes à l'Olympique lyonnais –, le jeune Tolisso attend patiemment que s'ouvrent les portes de l'équipe de France A. « Gérard m'a dit un jour : "Vincent, ton fils, c'est l'avenir de l'équipe de France." Ce n'est pas encore l'heure, mais j'espère que mon gamin continuera à évoluer comme ça jusqu'à l'équipe de France » , raconte son papa. Déjà plusieurs fois sélectionné avec l'équipe de France Espoirs, tous ses proches ont espoir de le voir un jour honorer une sélection avec l'équipe première. Sans aucun doute très bien conseillé, Corentin ne doit surtout pas changer. « Moi, je le vois bien jouer en équipe de France un jour. C'est un gamin qui est resté humble et c'est super, ça lui servira » , explique monsieur Vidican. Et ce n'est pas papa Vincent qui dira le contraire. « Vous savez mon gamin, c'est quelqu'un d'humble et de discret. S'il joue au football, c'est avant tout pour son plaisir personnel, pas pour qu'on parle de lui. On parle moins des joueurs de l'ombre comme lui, mais franchement, ça ne me dérange pas, bien au contraire. L'humilité avant tout. C'est une qualité qu'il faut garder le plus longtemps possible. »

Par Gabriel Cnudde & Théo Denmat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


C'est ce genre de joueurs qui font toute la fierté et la spécificité de l'OL.

Think different.
Tout à fait.
7 buts en 1 pour un milieu relayeur de L1.
A titre d'exemple, c'est 5 le maximum de Matuidi en L1 et il ne marquait presque pas avant d'arriver au PSG.
Umtiti-Tolisso, dans l'ombre des Lacazette et Fekir, c'est injuste pour eux mais nous qui les suivons depuis plusieurs années déjà, ils valent tout autant!

Il y a quelques années juste, lyon jouait avec Martial, Fekir, Tolisso, Umtiti et j'en passe en CFA.
ça te fait une des meilleures équipes de L1 aujourd'hui, à 22 ans max.
Virgulinho Niveau : DHR
Sofoot, ça devrait être interdit de votre part de faire des articles sur nos joueurs clés.
La dernière fois c'était Fekir.
Si Tolisso se fait les croisés dans deux heures on saura d'où ça vient.

Restez sur Grenier il a endossé le rôle c'est bon
mardi 22 août Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger !
Hier à 14:33 Berbatov s'aventure en Inde 13 Hier à 14:26 Un stadier sur le terrain en plein match de Coupe de Turquie 4 Hier à 11:42 Benzema encore écarté de l'équipe de France ? 130
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 08:19 Keisuke Honda déjà buteur avec Pachuca 6 mardi 22 août Callejón calme les Niçois 3
mardi 22 août Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 109 mardi 22 août Le rap des ultras de Genk 8 mardi 22 août Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 5 mardi 22 août Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 18 mardi 22 août Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16 lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 16 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 10 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 43 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 9 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT)