Corentin Tolisso, jeune et joli

À 21 ans seulement, Corentin Tolisso débute sa deuxième saison en tant que titulaire à l'Olympique lyonnais. Moins médiatique que Fekir, Lacazette ou Lopes, il est pourtant aujourd'hui l'indéboulonnable de l'entrejeu lyonnais.

Modififié
Le regard haut, Corentin ouvre le pied. L'angle de frappe est parfait. Le tout consiste à soulever légèrement le ballon tout en gardant un maximum de puissance, et ça, le gamin sait faire. But. Ce jour-là, contre l'Olympique lyonnais, Tolisso en marquera trois. Gérard Garnier, son entraîneur de l'époque au FC du Pays de l'Arbresle, se souvient avec précision de ce moment particulier : « Ce jour-là, Corentin me fait un truc… On était dans la poule de l'OL en élite, et sur ce match, j'avais jamais vu ça de ma vie. On fait 4-4 en se faisant égaliser à la dernière minute. À notre niveau, c'était du jamais-vu. » Depuis ce jour, l'OL décide de suivre le petit brun. Les appels du pied sont réguliers, mais coach Garnier veille au grain : « Je leur disais à Lyon : "De toute façon, c'est vous qui l'aurez, y a pas de mystère. Pas la peine de le changer tout de suite." » Et en 2007, bingo. Tolisso devient gone, comme prévu. Un destin que tous ceux qui l'ont connu avaient vu venir… avant d'aller chercher encore plus haut.

Un cadeau plus qu'une surprise


Comme beaucoup de ses semblables, Corentin a été attiré par le ballon dès son plus jeune âge. « Il s'est mis au football très jeune, dès qu'il a appris à marcher en fait. C'est surtout à Thizy qu'il a commencé à jouer au football. Il avait six ans quand il a rejoint son premier club » , raconte Vincent, son papa, ancien footballeur et entraîneur au niveau régional. Avant les clubs, les championnats et les entraînements, Corentin fait ses gammes à la maison. « Il n'y avait pas de petit terrain dans la ville, mais nous, on avait une grande maison avec un très grand jardin, il y avait de quoi s'amuser ! Quand il revenait de l'école, il prenait son ballon, il allait dehors et il jonglait, il tapait, il jouait. C'est surtout à la maison qu'il a fait ses gammes » , se souvient son père, qui reconnaît avoir gardé un œil très attentif sur les progrès de son fils, sans toutefois s'enflammer. Une humilité qu'il a enseignée à son fils, et dont il est persuadé aujourd'hui qu'elle l'a aidé à atteindre les sommets du football français : « Je n'aurais jamais cru que mon gamin allait jouer la Ligue des champions. Si on m'avait dit ça, j'aurais dit : "Vous êtes fous, vous êtes cons !" Il s'est donné les moyens, il a bossé, il a été humble. Je suis fier de lui. »

L'ascension fulgurante du gamin de Tarare jusqu'à l'Olympique lyonnais n'a surpris personne d'autre que papa. Même pour son premier entraîneur au Stade Amplepluisien, Laurent Vidican, le talent du petit garçon laissait présager de grandes choses : « Il n'avait pas du tout la grosse tête, alors que c'était déjà un excellent joueur. L'Olympique lyonnais l'a détecté quand il était en U8, c'est vous dire. » Plus les années passaient, moins les encadrants du jeune Corentin doutaient. Pour Gérard Garnier, qui l'a connu à l'Arbresle entre 10 ans et 13 ans, « Corentin était un surdoué » . Aujourd'hui, il se souvient de ces moments partagés avec un futur grand, non sans une pointe de nostalgie dans la voix : « Je note tous mes garçons depuis une une trentaine d'années, comme les pros, à chaque match. Mais je ne leur donne pas les notes, hein, ça c'est pour moi. Il y a la note, le commentaire et un tas de choses… Je note les gamins sur 10, sachant qu'un 6/10 c'est déjà pas trop mal, je suis assez sévère (rires). Je vais vous donner ses notes de la saison 2005-2006 : 9 - 9 - 6 - 7 - 9 - 8 - 6 - 9 - 6 - 8 - 8 - 8 - 6 - 8, vous voyez le niveau du joueur ! » Des joueurs comme ça, Gérard sait qu'il n'en entraînera pas tous les ans. Un goût de l'unique qui laissait forcément présager de grandes choses : « Des 9, j'en mets très rarement. Ses notes, il était dans un autre monde. Et c'est là que vous faites la différence avec les autres joueurs. D'ailleurs, je l'avais dit à son père, et il est venu me voir récemment pour me dire que j'avais eu raison de croire en son fils. » Malgré son tout petit gabarit, Corentin a su compenser, jusqu'à ce qu'il n'ait plus besoin de le faire : « Il faisait partie des joueurs qui peuvent jouer quasiment à n'importe quel poste, mais pour moi, c'était un milieu de terrain. Créatif, remarquable à la finition… offensif malgré tout, même s'il pouvait donner un coup de main défensivement avec ses deux poumons (sic)… » Trois, même.

« L'intelligence dans la vie se traduit toujours sur le terrain »


Des bonnes notes, le petiot en collectionne également à l'école. Dans une moindre mesure, évidemment, mais l'éducation passe au premier plan à la maison. Son père, qui «  voulai(t) qu'il ait son bac » , lui rabâche que « le football, c'est aléatoire. On a plus de chances de réussir dans la vie quand on fait des études  » . Florence Recorbet, sa CPE au collège La Platière de Thizy entre 2005 et 2007, peut en témoigner : Corentin n'est jamais passé par la case « discipline » . « C'était un élève sérieux, appliqué. J'ai trois fils qui jouent au foot, donc je remarquais qu'il jouait très bien dans la cour, mais je n'aurais jamais pu prédire qu'il fasse une telle carrière. » Surtout, la famille pousse. Toujours. Tout le temps. Pour chaque entraînement, c'est 39km en voiture avec le papa, 47 minutes pour les prévisions les plus optimistes. Alors là où certains lâcheraient les cours de sport pour se plonger dans la pratique, Tolisso, lui, apprend à combiner les deux. Équilibre les savoirs. Il a du mal à parler chiffres ? Il apprendra géométrie du terrain : « L'intelligence dans la vie se traduit toujours sur le terrain » , explique aujourd'hui son père. Laurent Vidican abonde : « Un des premiers matchs, il était attaquant à droite. Je m'en souviens comme si c'était hier. Il a évincé deux joueurs et il est parti à droite. Il a repiqué et il a tiré alors qu'il avait un camarade seul au centre. Je lui ai fait remarquer qu'il avait une autre possibilité que la frappe. L'action d'après, il centre et on marque un but ! Il avait tout compris. Pour un entraîneur, c'est fantastique. »

En benjamin, le voilà qui se frotte déjà à Kurt Zouma et Nabil Fekir, alors que ce dernier dribblote du côté de Caluire. « Humble » , « les pieds sur terre » , « la tête sur les épaules » , « remarquable » … les superlatifs ne manquent pas dans la bouche de ceux qui l'ont connu lorsqu'il s'agit de parler Tolisse. Mais pourquoi le gamin ne jouit-il pas d'une reconnaissance à la hauteur de ses compagnons Fekir ou Lacazette ? Parce que plus jeune, certes, mais aussi parce que milieu. Après une blessure au genou à 17 ans qui manque lui coûter sa place au centre de formation rhodanien, le gamin se stabilise en défense, puis au cœur du jeu. Perfectionniste, jusqu'au bout. Lorsqu'il recroise, « il n'y a pas longtemps » , la route de Gérard Garnier, ce dernier lui ouvre son carnet de notes défendu : « Un jour de la saison 2004-2005, il avait eu un 4. Il m'a dit : "Oh, ressors-moi le 4 et lis-moi le commentaire !" Alors je lui ai relu, c'était fabuleux. »

L'équipe de France en ligne de mire


Outre son intelligence de jeu, sa qualité de passe et son endurance, la qualité première de Corentin Tolisso, c'est son âge. À 21 ans seulement, son papa l'assure, « il a une marge de progression énorme » . Et selon lui, Corentin est indéniablement amené à progresser vers un jeu plus offensif : « Il prend de plus en plus d'assurance balle aux pieds. Il va finir par faire du dégât, j'en suis certain. C'est son évolution logique, il va finir par devenir milieu offensif. Il s'est révélé l'année passée et maintenant il emmagasine de la confiance. » Et ce ne sera pas sans déplaire à monsieur Vidican, son entraîneur à Amplepluis, qui regrette un peu le bon vieux temps du Corentin attaquant dans son club. « Je trouve qu'il a perdu de sa qualité de dribble. Il était plus technique avant. Il joue beaucoup en passe et se libère trop facilement du ballon. Je pense que parfois il n'ose pas assez » , explique-t-il aujourd'hui. Ce feeling quant à l'évolution de Corentin est largement partagé par Gérard Garnier : « Je pense qu'il sera au moins milieu offensif. Il fait de plus en plus de passes décisives, il marque quelques buts… Ça va changer. C'est un créateur. »

À ce poste ou à un autre – Corentin pouvant compter sur sa polyvalence, lui qui a déjà occupé plusieurs postes à l'Olympique lyonnais –, le jeune Tolisso attend patiemment que s'ouvrent les portes de l'équipe de France A. « Gérard m'a dit un jour : "Vincent, ton fils, c'est l'avenir de l'équipe de France." Ce n'est pas encore l'heure, mais j'espère que mon gamin continuera à évoluer comme ça jusqu'à l'équipe de France » , raconte son papa. Déjà plusieurs fois sélectionné avec l'équipe de France Espoirs, tous ses proches ont espoir de le voir un jour honorer une sélection avec l'équipe première. Sans aucun doute très bien conseillé, Corentin ne doit surtout pas changer. « Moi, je le vois bien jouer en équipe de France un jour. C'est un gamin qui est resté humble et c'est super, ça lui servira » , explique monsieur Vidican. Et ce n'est pas papa Vincent qui dira le contraire. « Vous savez mon gamin, c'est quelqu'un d'humble et de discret. S'il joue au football, c'est avant tout pour son plaisir personnel, pas pour qu'on parle de lui. On parle moins des joueurs de l'ombre comme lui, mais franchement, ça ne me dérange pas, bien au contraire. L'humilité avant tout. C'est une qualité qu'il faut garder le plus longtemps possible. »

Par Gabriel Cnudde & Théo Denmat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est ce genre de joueurs qui font toute la fierté et la spécificité de l'OL.

Think different.
Tout à fait.
7 buts en 1 pour un milieu relayeur de L1.
A titre d'exemple, c'est 5 le maximum de Matuidi en L1 et il ne marquait presque pas avant d'arriver au PSG.
Umtiti-Tolisso, dans l'ombre des Lacazette et Fekir, c'est injuste pour eux mais nous qui les suivons depuis plusieurs années déjà, ils valent tout autant!

Il y a quelques années juste, lyon jouait avec Martial, Fekir, Tolisso, Umtiti et j'en passe en CFA.
ça te fait une des meilleures équipes de L1 aujourd'hui, à 22 ans max.
Virgulinho Niveau : DHR
Sofoot, ça devrait être interdit de votre part de faire des articles sur nos joueurs clés.
La dernière fois c'était Fekir.
Si Tolisso se fait les croisés dans deux heures on saura d'où ça vient.

Restez sur Grenier il a endossé le rôle c'est bon
il y a 2 heures Trejo de retour au Rayo 7
il y a 2 heures Oscar suspendu huit matchs 16 il y a 4 heures Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 34 il y a 5 heures Zlatan vers Los Angeles ? 32 il y a 5 heures Parme va passer sous pavillon chinois 30 il y a 6 heures La panenka d'Alessandrini 17
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:01 L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36
Hier à 12:06 F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 Hier à 11:50 Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 Hier à 11:31 La volée monstrueuse de Bruma 26 Hier à 10:59 Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 Hier à 10:27 Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 Hier à 10:11 Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 46 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20 vendredi 2 juin Munich 1860 perd son statut professionnel 21 vendredi 2 juin Un joueur d'Oxford signe son contrat... au McDo 3 vendredi 2 juin La praline de Shaqiri avec la Suisse 8