1. // CdF
  2. // PSG/Le Mans (2-0)

Corchia : "Paris est bien parti"

Hier soir Le Mans s'est incliné au Parc en prolongations contre le PSG. Le club va donc se concentrer à fond sur la Ligue 2, où le club sarthois est leader avant de se déplacer à Dijon samedi. L'international espoir Sébastien Corchia fait le point juste après le décrassage.

0 1
Sébastien, comment se déroule le décrassage au lendemain de l'élimination ?

Ca se passe bien. On est quand même déçu d'avoir perdu à Paris. Il ne faut pas croire, on voulait gagner. La coupe c'était important parce que ça permettait de commencer une série : quand tu gagnes en coupe, tu prends confiance et tu abordes mieux ton match de championnat et ainsi de suite ... Là, on a bien tenu pendant 90 minutes mais ce n'était pas suffisant. En plus en face, il y avait Bertucci, mon coach en CFA. C'est quelqu'un de bien, ça m'a fait plaisir de le revoir.


En face, c'était Paris, le spécialiste de l'épreuve. D'ailleurs, est-ce que tu penses qu'ils vont conserver leur titre ?

C'est sûr qu'ils sont bien partis, qu'ils ne restent plus beaucoup de matchs. Mais attention parce que Lille peut faire quelque chose aussi. Je ne sais pas ce qu'ils en pensent, mais ils sont bien placés en championnat et bien placés en Coupe. C'est important d'être jusqu'au bout dans les deux compétitions pour concerner tout le groupe et pour évacuer la déception si jamais ça se passait mal quelque part.


Vous, il ne vous reste plus que le championnat où vous êtes favoris.

C'est des pronos tout ça. On essaie de ne pas y prêter attention. On se dit qu'on a réussi à faire notre chemin sereinement et qu'on a fait le plus dur parce qu'on est lancé. On a fait de bons matchs, de bonnes séries. En tout cas, quand on tombe sur le classement, la première chose qu'on regarde, c'est la quatrième place.


Et le titre, c'est anecdotique ?

Si on peut être champion, on ne va pas s'en priver. D'un point de vue personnel, c'est quand même quelque chose. Il faut donc être vigilant, Ajaccio, chez eux, ils sont super forts. Mais on a nos atouts et on préfère ne pas s'occuper des adversaires.


Quelque part, vous vous projetez déjà en Ligue 1, notamment au niveau de la concentration ?

Non, parce que les deux championnats n'ont rien à voir, on joue différemment. Il faut être vigilant sur d'autres points.


Personnellement, tu fais une bonne saison alors que tu étais annoncé ailleurs...

Le truc, c'est qu'à aucun moment je ne me suis dit que j'allais partir. Je n'ai pas baissé la tête et je me suis dit qu'il fallait que je travaille pour mériter le statut que l'on me prêtait. Il ne faut pas brûler les étapes. On sait qu'on est sur une nouvelle dynamique, qu'on peut créer quelque chose, donc on veut absolument monter en Ligue 1 pour faire grandir le club. Et ce n'est pas acquis parce qu'il y a des équipes comme Sedan, Boulogne et Le Havre qui vont aussi jouer la montée.


Qu'en est-il de ce nouveau stade ?

Il est magnifique, le rêve pour tout joueur. Au niveau de l'ambiance, c'est une petite arène, c'est jouissif, surtout quand on rentre sur le terrain, avec le public ... Je mettrais le stade dans le top 10 de ce qui se fait en France. Et puis la pelouse est de super qualité, c'est super pour jouer au football. On le démontre bien, puisqu'on n'a toujours pas perdu dessus. Pour l'instant, ça part bien, comme Grenoble à l'époque. Il s'agit de rester vigilant.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
" Pour l'instant, ça part bien, comme Grenoble à l'époque. " Bon résumé de la situation du Mans...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1