Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // France – Ligue 1 – Le joueur de la 36e journée

Corchia, héros malgré lui

Maudit héros. Plombé par le mektoub, Sébastien Corchia a pris l’habitude de composer avec ce que la vie lui propose. À deux doigts de rejoindre le LOSC lors du dernier mercato hivernal, le latéral droit du FC Sochaux-Montbéliard est l’un des protagonistes importants de la folle remontée des Doubistes. Son dernier coup de force dans l’Est de la France. À moins que…

Modififié
Il a les pieds faits pour l’or et ils sont dans la merde. Chaque jour un peu moins qu’hier, mais dans la merde quand même. Trop bien élevé pour s’offrir les envolées lyriques de Tony Montana, Sébastien Corchia fait partie de ces poissards talentueux du football. Mais le malheur des uns fait le bonheur des autres. De l’allégresse, il y en a eu assez peu cette saison à Sochaux. Finalement, il n’y a des rayons de soleil à Bonal que depuis le début de l’année 2014. Que depuis le transfert avorté de Sébastien Corchia vers le LOSC. Le calendrier indique la date du 18 février 2014 quand le latéral droit revient au centre d’entraînement de Sochaux la queue entre les jambes. Il revient sans maison, sans casier au sein du vestiaire, mais avec un « non » du CNOSF qui n’a pas validé son départ pour Lille. Plutôt du genre à tout donner et grand habitué de la course au maintien, Corchia et ses bras frêles n’ont pas pensé une seconde à un bras de fer ou à passer la fin de saison à faire la gueule. Bosseur invétéré depuis son plus jeune âge, le latéral droit est revenu pour choper le maintien. Décisif lors des 15 dernières journées au cours desquelles les Doubistes ont chopé 26 de leurs 37 points, Corchia fait tout pour partir la tête haute d’un club qui ne méritait pas autre chose. Avant peut-être, d’aller mettre ses pieds ailleurs que sur la pelouse boueuse de Bonal.

La ZEP et les faux plans

Élève brillant en ZEP, Sébastien Corchia est un habitué des faux plans. Le garçon plaît, beaucoup même, mais chaque rencard se termine mal, sans même un bisou maladroit. Que ce soit au Mans ou à Sochaux, le natif de Noisy-le-Sec n’a jamais laissé indifférent. Malgré son gabarit de crevette (1m74, 65 kg), il a été annoncé au Bayern Munich, à la Juventus, à Lyon, à Marseille et donc à Lille. Au lieu de cela, il a passé les 192 premiers matchs de sa carrière à cravacher. À connaître la descente avec le Mans en 2010. À frôler la relégation avec le FC Sochaux les deux années suivantes. Le tout avec dévotion et sérénité, comme si ces rendez-vous manqués n’étaient qu’un report. Après tout, le gamin passé par l’INF Clairefontaine n’a que 23 ans. Corchia, un nom d’ancien, une bouille de marmot et l’avenir devant lui. S’il gagnerait évidemment à évoluer un cran au-dessus, il profite de ses aventures « d’en bas » pour se forger un caractère. Prendre de la bouteille. Son pied droit n’a pas besoin de ça pour se porter bien. Tireur de coup franc hors pair, centreur de talent et surtout teigneux de tous les instants, le latéral droit n’est peut-être plus précoce, la faute à ces trains ratés, mais il est largement à l’heure. Et tant pis s’il a perdu du temps. Parfois, quelques détours sur un chemin font plus de bien qu’autre chose.

Roudet, il m'aime trop !


La route jusqu’au centre d’entraînement de Sochaux, Corchia la connaît aussi bien que son couloir droit à Bonal. En vrai, après l’épisode lillois, il y est revenu comme s’il n’était jamais parti. « Réintégrer un joueur comme Corchia dans le groupe, ce n’est pas difficile. C’est un garçon adorable qui n’a pas eu de chance dans cette histoire. Je lui ai envoyé un message avant qu’il revienne : "Le meilleur est à venir" » , avouait Hervé Renard à L’Équipe, après l’affaire. Titularisé lors de chacune de ses 31 apparitions en Ligue 1 cette saison, Sébastien Corchia (3 buts, 2 passes décisives) fait plus que le boulot en cette fin de saison. Tranchant à l’image de ce bon vieux Julien Faussurier, le numéro 2 des Lionceaux a deux matchs pour réaliser ce dont il a envie : partir la tête haute, avec un énième maintien en poche. Partir pour Lille ? Pas forcément. De son propre aveu, le joueur, qui n’a rien signé avec le LOSC, a d’autres opportunités. À moins que comme d’autres fois auparavant, cela ne capote. Mais dans ce cas-là, Corchia a déjà une idée du coupable. « L’été prochain ? Ce sera la bonne, cette fois. Sans ça, je vais croire qu’il y a quelqu’un qui ne veut pas que je parte de Sochaux. Je soupçonne Roudet, il m’aime trop ! Je pense qu’il travaille à la DNCG. »

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures Bonus Coupe du Monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 1
il y a 2 heures Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 9 il y a 3 heures Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 6
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes Hier à 21:36 Le CSC malheureux d'Etebo 1 Hier à 19:20 Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 Hier à 18:47 Le penalty de Cueva qui s'envole 9 Hier à 16:24 Messi rate son penalty ! 18 Hier à 15:34 Finnbogason relance l'Islande ! 3 Hier à 15:22 Le premier but en Coupe du monde d'Agüero Hier à 15:15 Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 Hier à 13:38 Pogba délivre les Bleus 8 Hier à 13:28 La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 Hier à 13:12 L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 Hier à 11:46 Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien vendredi 15 juin Le but libérateur de Giménez 2 vendredi 15 juin Un couple de Français gays brutalisé en Russie 127 vendredi 15 juin Da Fonseca s'ambiance avec des supporters argentins 6 vendredi 15 juin La réponse de la France à la vidéo du Pérou 49 vendredi 15 juin La chanson de Benzema et Rabiot (via Facebook SO FOOT)