1. //
  2. // 8es
  3. // Villarreal-Real Sociedad

Copains comme Sansone et Soriano

Le sous marin jaune continue d'impressionner en Espagne, comme le démontre ce grand match disputé dimanche face au Barça. Grâce à deux joueurs aux mêmes origines, une histoire de vie similaire et les mêmes goûts culinaires...

Modififié
428 35
À la quatrième minute de la deuxième mi-temps de Villarreal-Barcelone, Roberto Soriano récupère un ballon en défense avant d’entamer une action parfaitement finalisée par son coéquipier et ami Nicola Sansone, qui réussit à battre Ter Stegen d'une magistrale frappe croisée. Finalement, Leo Messi trouve le but de l'égalisation définitive, mais cette action démontre véritablement la grande connexion entre Soriano et Sansone, devenue en quelques mois essentielle au jeu de Villarreal. Arrivés en été comme deux paris, les Italiens sont désormais titulaires irremplaçables dans le onze entraîné par Victor Escribá, les deux joueurs les plus utilisés (25) de toute l’équipe jusqu'à maintenant. Cette connexion a des racines très profondes qui viennent du sud de l’Italie pour grandir finalement en Allemagne, leur lieu de naissance.

Campanie, Lander de l’Allemagne


« Quand j’ai su que Roberto était déjà à Villarreal, je l’ai appelé pour savoir comment était l'ambiance. Et il m’a convaincu vite fait. On se connaissait du Bayern et on a aussi partagé quelques moments ensemble en équipe d’Italie, donc je lui ai fait confiance avant de signer » , se souvient Sansone, qui avait pris du temps avant de formaliser son transfert en Espagne. Nés en Allemagne au sein de deux familles d’immigrants venus de la Campanie, les petits Roberto et Nicola vivent dans un contexte bilingue depuis toujours : ils parlent un dialecte napolitain à la maison et l’allemand à l’école. Ils se rencontrent en 2009 au Bayern, où ils partagent le vestiaire de l’équipe U19 et, pour ne pas se faire comprendre par les autres, ils utilisent ce langage aussi informel que familial. C’est le début d’une belle amitié qui se déroule sur et en dehors du rectangle vert, jusqu'au transfert de Soriano à la Sampdoria l’année suivante. Sept ans après cette séparation, l’offre de Villarreal permet donc aux deux potes de se rejoindre et de former un tandem très efficace et rentable, stimulé par le football offensif de l’équipe espagnole. « Ici, en Espagne, le jeu est plus offensif et ça m’aide à exprimer mon meilleur foot, car je suis un attaquant qui cherche toujours la profondeur, les espaces, le but. En plus, au Villarreal, je joue au poste d’attaquant central, ce qui me permet de marquer plus de buts, même si j’essaie toujours de faire bien jouer l’équipe dans toutes les phases de jeu » , décrypte Sansone, qui en est maintenant à huit buts en Liga, record personnel en carrière pour un joueur qui avait, jusqu'ici, toujours évolué sur les côtés.

Pizzas et café pour de hautes performances


« On habite dans le même quartier à Valence et on va souvent dîner dans une pizzeria à côté de la maison avec ma copine et la femme de Nicola » , précise Soriano, qui affirme avec un sourire que « la première chose qu’on a faite quand je suis arrivé, c'était de trouver une pizzeria dans le coin. La vraie pizza napolitaine (au four de bois, ndlr) est un aliment essentiel pour nous. On ne pouvait pas faire sans ! » La connexion entre les deux révélations du sous-marin jaune a donc la saveur de la pizza, mais aussi celle du café, un nectar dont Sansone est dépendant, comme tous les gens du Sud et qu’il se fait apporter par ses potes italiens, puisque « ici le café n’est pas top... » Nicola et Roberto ont d’ailleurs rapidement créé un petit coin de Campanie en Espagne, et leur bonheur se reflète dans leurs excellentes performances sur le terrain, où ils parlent également la même langue. « Avec l’espagnol, je me débrouille déjà pas mal, mais pour l’instant, Nicola le maîtrise mieux que moi » , avoue Soriano pendant qu’une télé locale pose des questions à Sansone après un match. En italien en revanche, il ferait bien de rappeler à Giampiero Ventura que la Squadra peut aussi compter sur eux, surtout pour le match décisif de septembre contre la Roja en Espagne. Car les espions sont souvent les meilleurs alliés d'un général, même s'ils parlent un dialecte ou une langue étrangère...



Par Antonio Moschella
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Article très sympa qui m'apprend pas mal de chose. Je savais pas qu'il y avait une telle symétrie entre leurs trajectoires respectives.
Et j'ajouterais d'ailleurs que Pato se greffe parfaitement à ce tandem, les trois réunis font de belles choses, notamment face au Barca dimanche.

Et sinon, en effet, ça serait pas mal que Ventura se penche sur ces deux joueurs. Surtout Sansone, qui a un profil et une polyvalence qui feraient beaucoup de bien à la nazionale.
Pato mais Pato, j'adorais ce mec au Milan et je désespérais de le voir revenir en Europe, il n'a rien perdu de son talent et son corps semble avoir décidé de le laisser tranquille! Si il continue sur ce rythme, la place de 9 de la Seleção l'attend patiemment!
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Note : 3
Ah mais complètement. A vrai dire, Dimanche, en matant Villarreal-Barca, c'était la première fois que je voyais jouer Pato depuis son départ de Milan, et j'ai été juste enchanté par sa prestation. Le type a rien perdu de son talent, il a toujours du feu dans les jambes et une audace incroyable dans ses tentatives. Son assist pour Sansone, mine de rien, c'est de l'art.

Bordel, qu'est ce que je l'aimais aussi quand il était à Milan, surtout que c'est lui qui avait repris le numéro 7 de Sheva, numéro qu'il a honoré. J'ai d'ailleurs toujours trouvé assez classe que des 9 aient le n°7 dans le dos. Raul, Sheva, Pato, même Cavani à Naples...
autant de 9 avec le num 7 ?
Et Didier Deschamps ! Ah, zut.
Pareil, je l'avais perdu de vue et je l'ai revu pour la première fois dimanche, j'ai été agréablement surpris, grande envie et bonne combativité, s'il se blesse pas on risque bien d'en entendre parler !
Soriano a pas mal joué sous l'ère "Conte" et Sansone a été vu récemment au sein de l'effectif de Ventura, jouant les dernières minutes de la rencontre qualificative pour le prochain mondial, Macedoine-Italie (2-3).
6 réponses à ce commentaire.
Est-ce qu'on peut qualifier Soriano et Sansone d'oriundi?
Non, deuxième génération d'émigration, trop court.
Les oriundi seraient donc forcément issus de la troisième génération d'émigrés italiens?
Joseph Marx Niveau : Loisir
Lionel Messi est un oriundo, ça remonte à son arrière-grand-père. Quand ce sont tes grands-parents ou même tes parents, tu es qualifié d'oriundo, ça dépend, à mon humble avis, de ton degré d'italianité (comme tu parles italien).

Soriano et Sansone n'ont jamais coupé le cordon avec l'Italie. J'ai de la famille en Allemagne, et ils ont vécu pareillement.

Il faut dire que jusqu'en 1999, c'est le droit du sang qui prévalait, quant à l'obtention de la nationalité allemande.
Joseph Marx Niveau : Loisir
Platini est un fils d'immigrés. Et pourtant, là-bas, comme pour d'autres patronymes italiens portés par des étrangers (Mancini le Brésilien de la Roma), son nom a toujours été prononcé à la française : Platinì, accent sur la dernière syllabe.

Tu me diras, c'est logique, Platini jouait pour la France. Il parlait un italien correct mais affublé d'un gros accent french qu'il semblait accentuer. :D
Joseph Marx Niveau : Loisir
Je pense que pour éviter le qualificatif d'oriundo, il faut être de la 1ère génération, parler un italien impeccable sans trop d'accent et jouer pour l'Italie depuis le début.
Vos interventions sur le thème des "Oriundi" a mis le doute en moi concernant l'origine exacte du terme. J'ai donc fait une petite recherche sur internet me confirmant dans mon impression que c'est bien le lieu de naissance à l'étranger, quel que soit la génération d'émigration de provenance, qui suffit à le déterminer.
6 réponses à ce commentaire.
thomasito2001 Niveau : DHR
Ne pas confondre Roberto avec Bruno qui joue lui aussi à Villaréal mais qui est espagnol et joue milieu défensif!
Merci.

J'ai été surpris, en lisant l'article, d'apprendre que Soriano était italien. Il s'agit donc en fait d'un homonyme.
thomasito2001 Niveau : DHR
Apparemment oui. Il gagne aussi à être connu le bonhomme:

https://twitter.com/Analysport/status/7 … 0690106368

Joseph Marx Niveau : Loisir
Ils doivent connaître un autre Italo-Allemand quasiment du même âge : Diego Contento.
3 réponses à ce commentaire.
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : District
Je vous conseille "Solino" de Fatih Akin.
Je vais avant tout faire une recherche google image des seins de Romane Bohringer.
Je l'ai croisé il y a quelques années au marché aux puces de Montreuil. Par contre elle n'a plus ses beaux seins et a pris un léger coup de vieux, limite tu peux la confondre avec une femme de la communauté rom de la ville, lol !
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : District
ça reste du lourd quand même!
Ses tétons sublimes... tu peux y accrocher un k-way sans soucis (une doudoune serait malheureusement trop lourde!)

Sinon, regardez vraiment ce film!
Je le regarderai, promis.
Tiens, tu m'as donné envie de revoir L'Appartement avec Romane, Vincent Cassel et Monica Bellucci.
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : District
Ne perds pas ton temps! Surtout si tu l'as déjà vu!
Joseph Marx Niveau : Loisir
Une autre curiosité, bien plus prosaïque, m'a fait atterrir sur un site pornographique. Une vidéo intitulée "romane_bohringer_se_fait_baiser_en_levrette". Quels jolis nibards !
Joseph Marx Niveau : Loisir
Je viens de lire la fiche Wikipedia. En descendant le curseur pour lire le générique, je me disais, tiens, je suis sûr qu'il y a Moritz Bleibtreu, cet Allemand à tête d'immigré. Et bingo ! :D
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : District
C'est vrai qu'il a une tête passe-partout!
Dans un autre film du même réalisateur, il joue le rôle d'un immigré grec. Dans un autre, un immigré turc ou arabe je crois mais pas sûr!

Ne m'y connaissant pas en accent allemand, je ne sais pas si il est passe-partout à ce niveau-là aussi!
8 réponses à ce commentaire.
Un super gars Soriano très heureux pour lui !
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Je plussoie pour Sansone qui est, à mon avis, l'un des attaquants italiens les plus talentueux (et je le pense depuis l'époque Sassuolo). Idem pour Pato qui m'a vraiment séduit face au Barça. Les deux sont très complémentaires et peuvent foutre le bordel dans n'importe quelle défense malgré un profil assez similaire (parfois un vrai 9/pivot ne ferait pas de mal à Villarreal).

Et j'approuve ce qui est dit plus haut : si son corps le laisse enfin tranquille, j'espère voir Pato récupérer la place qui devrait être la sienne depuis de longues années, celle d'AC titulaire de la Seleçao !
Soriano est surtout un milieu relayeur voir un meneur de jeu°Traquertista* mais j'avoues il fait du tres boulot sur l'aile. Pour sansone il est juste énorme depuis le début de saison son Repositionnement en pointe est Juste énorme
Joseph Marx Niveau : Loisir
Tu veux dire qu'il est énorme ?
2 réponses à ce commentaire.
Joseph Marx Niveau : Loisir
Sinon, bravo à ces 2 bons joueurs, 2 fils de bonne famille. Veronica Sansone, maman chanteuse, pour Nicola, et Tony Soriano, papa homme d'affaires du New-Jersey pour Roberto.
1 réponse à ce commentaire.
moncler5544
Vous Pouvez voir BARCELONE v ATHLETIC BILBAO sur http://www.futbolazteca.net
il y a 6 heures 315€ à gagner avec City-Monaco, Séville & Caen-Nancy il y a 22 minutes Guardiola a hâte de voir Bielsa à Lille il y a 1 heure Acheampong fête la victoire sur un adversaire il y a 1 heure Neil Warnock veut qu'on le hue à sa mort
il y a 1 heure Christian Bassogog part toucher le jackpot en Chine il y a 2 heures L'entraîneur d'America joue le douzième homme il y a 4 heures Le poirier du coach des Rangers il y a 5 heures Une sacrée quetsche en D2 belge
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 5 heures Quand le gardien de Sutton était approché pour poser nu il y a 5 heures Une prime de 5000 livres pour les joueurs de Lincoln il y a 5 heures La chevauchée fantastique de Mavididi il y a 6 heures Berbatov cherche un club il y a 6 heures Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 26e journée il y a 6 heures Un joli coup franc du milieu de terrain il y a 6 heures Les golazos de Youri Tielemans il y a 7 heures Superbe geste technique raté au Mexique il y a 15 heures Volés par l'arbitre, ils protestent en laissant leur adversaire marquer trois fois
Hier à 16:34 Coup du foulard de l'espace chez les U15 de Wigan Hier à 16:10 Le golazo d'Insigne face au Chievo Hier à 14:59 Le tifo gigantesque des fans du Standard Hier à 14:33 Le golazo de Rudy Gestede Hier à 14:32 Les supporters de Millwall envahissent la pelouse Hier à 12:50 Ancelotti, un homme (de doigt) d'honneur Hier à 12:03 Ribéry rend visite à Théo Hier à 11:30 Favre en colère contre Letizi Hier à 08:34 Chamakh va rebondir en Serie B Hier à 08:13 Thibaut Courtois chanté par Shay Hier à 08:13 Pronostic PSG Toulouse : jusqu'à 390€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 ce week-end ! samedi 18 février La virgule petit pont de CR7 samedi 18 février Le but somptueux de Thauvin samedi 18 février Ronaldo explique son départ du Barça samedi 18 février Dwight Yorke refoulé des États-Unis samedi 18 février Suspendu six matchs pour avoir bousculé un ramasseur de balle samedi 18 février Cyril Hanouna veut racheter Guingamp samedi 18 février Un club norvégien signe un défenseur grâce au crowdfunding samedi 18 février Momo Sissoko de retour en Europe, en Serie B samedi 18 février CR7 à la télé turque avec Angelina Jolie samedi 18 février André-Pierre Gignac marque enfin samedi 18 février Suspendu 47 matchs pour avoir frappé l'arbitre vendredi 17 février Le coup franc soyeux de Dybala vendredi 17 février Des Iraniens copient Messi et Suárez vendredi 17 février Ronaldinho publie son deuxième clip vendredi 17 février But contre son camp... du milieu de terrain vendredi 17 février Les Ultramarines à l'honneur sur le maillot girondin vendredi 17 février Chabal avec les Chamois niortais
Article suivant
La Coleen a des yeux
428 35