1. //
  2. // Copa Libertadores
  3. // 1/2 retour
  4. // Tigres/Porto Alegre

Copa Libertadores : Gignac en héros ?

À 3 heures (heure française), André-Pierre Gignac fera ses débuts officiels, au Mexique, à l'occasion de la demi-finale retour de Copa Libertadores. Le Français cristallise sur ses larges épaules l'espérance d'une qualification des Tigres pour la première finale de son histoire.

Modififié
3k 14
Le jour de gloire serait-il déjà arrivé pour André-Pierre Gignac ? Un mois après la signature de son contrat, pour sa première à domicile, le nouvel attaquant des Tigres a tout du moins l'occasion de doubler un statut de recrue sensation de l'inter-saison mexicaine de celui de héros. Car, après sa courte défaite au Brésil la semaine dernière (1-2), un but suffit au club mexicain pour atteindre la première finale de Copa Libertadores de son histoire. Pour faire la différence, APG, plutôt incisif à l'aller, constitue évidemment l'atout numéro un des Tigres face à l'Internacional Porto Alegre de Charles Aránguiz, Andrés D'Alessandro, et Lisandro López. Un club qui a remporté deux fois l'épreuve (2006, 2010). Un monstre continental entraîné par l'Uruguayen Diego Alonso, qui avait marqué la compétition sud-américaine de son empreinte en hissant Peñarol en finale de l'épreuve face au Santos de Neymar, en 2011. « Pour leur expérience dans cette compétition, ils sont favoris » a d'ailleurs considéré le gardien international argentin des Tigres, Nahuel Guzmán.

30 degrés et un Volcan


Ce mercredi, André-Pierre Gignac serre les poings et sort les dents en couverture de la Afición. « Que pèse le Volcan » titre le quotidien sportif mexicain. Car, pour pousser dans ses retranchements l'un des clubs les plus redoutables d'Amérique latine, les Tigres comptent aussi sur la chaude ambiance du stade universitario, surnommé le Volcan, dont les 43 000 sièges seront évidemment occupés. Dans la troisième ville du Mexique, la passion pour le football est telle que les Tigres jouent à guichets fermés tous leur matchs de championnat depuis huit ans. Il existe même une liste d'attente pour obtenir un abonnement en… 2017. Ce mercredi soir, le Volcan ne demande qu'à entrer en éruption, pour ce qui est communément considéré comme le match le plus important de l'histoire des Auriazules. Au coup d'envoi (20h, heure locale), le thermomètre affichera 30 degrés à Monterrey. Mais sans doute beaucoup plus au sein du stade universitario.

À l'aller, les Tigres ont frôlé la catastrophe. Sevrés de compétition depuis début mai et menés 2-0 après dix minutes de jeu, les Mexicains ont toutefois eu le mérite de ne pas couler, malgré des circonstances défavorables. Réduits à 10 avant l'heure de jeu, Egidio Arévalo et consorts ont retrouvé le savoir-faire défensif qui a fait la réputation de leur entraîneur, le Brésilien Ricardo « El Tuca » Ferretti, pour repartir de Porto Alegre avec une ardoise pas trop plombante. Militaire contrarié, comme il se définit, Ferretti n'est pas du genre à faire dans la fantaisie, ou « dans les tactiques venues d'ailleurs » , comme dirait Pascal Dupraz, mais les renforts reçus à l'intersaison donnent une tonalité plus offensive à son équipe. Outre Gignac, le club de Monterrey peut également compter sur l'international mexicain, Javier Aquino (ex-Rayo Vallecano), excellent à l'aller, et sur la flèche Jurgen Damm. Autre prise « européenne » , le Nigérian Ikechukwu Uche (Villarreal) est, quant à lui, forfait.

Sous les encouragements de River


Une finale face à River Plate est à la portée de l'équipe de Gignac, mais le calendrier complique notoirement sa tâche. Car non seulement les Mexicains, qui débuteront leur championnat samedi, disputent une demi-finale de Libertadores à sec, contrairement à leur adversaire qui se trouve au cœur du Brasileiro, mais ils seront aussi privés de deux de leurs meilleurs éléments : le milieu Jésus Dueñas, et le latéral Jorge Torres Nilo, mobilisés par El Tri en Gold Cup. Le Mexique jouera d'ailleurs sa demi-finale face au Panama, au même moment où les Tigres en découdront avec l'Internacional. De l'harmonie des calendriers…

Quoi qu'il en soit, les Tigres seront supportés jusqu'en Argentine. Non pas que les joueurs du River Plate de Marcelo Gallardo ne craignent pas les Mexicains - ils s'en étaient d'ailleurs tirés avec deux nuls flatteurs en phase de poules - mais la qualification des Tigres les enverrait automatiquement au Mondial des clubs. Car les clubs du pays d'Hugo Sánchez jouent la compétition sud-américaine en tant qu'invités. Pour gagner leur pass pour le Mondial des clubs, les Auriazules devront, eux, remporter la Ligue des champions de la CONCACAF, qui débutera en août. Une perspective moins exhaltante toutefois pour Gignac et consorts que de jouer une demi-finale retour de Copa Libertadores au sein du Volcan, ou une finale retour de Copa Libertadores au mythique stade Monumental de Buenos Aires.

Par Thomas Goubin, au Mexique
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
après le big mac j'attends les blagues sur les quesadillas
C'est tout le mal que je lui souhaite à Gignac ! J'aimerai vraiment qu'il réussisse là bas ! Que cela donne des idées à d'autres dans le futur. Perso je trouve plus sympa de voir un mec finir là bas dans des compete un minimum compétitive et avec de la vraie ferveur autour, plutôt qu'au Moyen Orient dans des stades amorphes et dans des championnats sans intérêts ...
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par pezronf
après le big mac j'attends les blagues sur les quesadillas


Qu'est ce t'as di la ?
J'enAiUneDe12cm Niveau : District
En 3 mois, le Dédé peut passer d'un match au Pierre Mauroy de Lille dans une ambiance toute claquée à un "recibimiento" de folie au Monumental... Comme quoi la vie !
Milan_forza18 Niveau : CFA
Il a fait un super choix n'empêche !
Diego Aguirre l'entraineur de l'Inter, pas Alonso ...

Match très tendu ce soir, j'espère vraiment une qualif do colorado en finale, histoire de pourquoi pas remporter sa troisième libertadores en 9 ans et ainsi rejoindre Sao Paulo et Santos au panthéon du foot brésilien même si il y est déjà, O Campeão de Tudo !. Le public de Tigres va faire mal, et la clé du match sera à mon avis la capacité qu'aura l'attaque de l'inter de se mettre au niveau, on pense aux anciens lyonnais qui sont bien en dedans ces derniers temps, en espérant que leur expérience soit bénéfique sur un tel match...

Beau match en perspective dans tout les cas ! Et puis quoi de mieux que de retrouver las gallinas en finale, c'est comme si c'était match gagné avec leur forte propension à perdre toutes ces finales de coupes disputées ! Que le plus méritant soir récompensé mais avant tout daleeee INTER !
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Pour tous les mecs qui s'interrogeaient sur le choix de Gignac, ben voilà ! Je sais pas si ce gens-là se rendent compte de la chance de pouvoir disputer une demi-finale de Copa Libertadores (et peut-être même une finale au Monumental), dans un stade en fusion et une ambiance incomparable.
lalbatros Niveau : DHR
Quelle victoire et quel match de gigi !!! Déja rien que de jouer la finale aller-retour contre River doit le conforter dans son choix...
El Pollo Loco Niveau : District
Hé bin le voila en finale le Dédé ! Gros match de sa part, il montre la voie en ouvrant le score (but identique à celui contre le PSG quand il bouffe VdW de la tête). Puis envoie un missile en tribune, et est proche de marquer un 2nd but sur une papinade ... du grand Gignac !
L'Internacional n'a pas existé en face. Et quelle ambiance dans ce stade tout en jaune et bleu !
Note : 1
J'ai vu que la dernière demi heure mais ouais, il avait l'air bouillant, ce con là.
G-E-N-I-A-L !!!
Pourtant je n'ai jamais été fan spécialement de ce mec, du TFC ou de l'OM, mais là, comme je le marquais hier soir, cela me fait plaisir. En plus il plante durant le match, le mec va vite devenir une idole, c'est super !

Si maintenant il plante en finale, et contribue à niquer River, là c'est chez moi qu'il va devenir une idole le "Jean-Pierre" !!!
kerbratlagrenouille Niveau : District
Purée quel match cette nuit!!!! Grosse ambiance, suspense et Gignac en mode buteur et chien fou comme à son habitude. Je suppose qu'il devient le 1er français buteur en demi de libertadores?? Maintenant place a la finale contre River, rien que pour ça Gignac a fait le bon choix.
touchefresh Niveau : CFA
Juste pour la possibilité qu'il nous offre de pouvoir suivre plus facilement ce qu'il se passe en Amérique du "sud", je remercie Gignac pour son excellent choix de carrière
J'enAiUneDe12cm Niveau : District
Dédé, prépare-toi à bander sec !!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3k 14