1. //
  2. // Amical
  3. // Pays-Bas-France

Convoquer n’est pas jouer

Jouer pour son pays est souvent considéré comme le Graal pour un footballeur. Nombreux sont ceux qui, malgré des performances remarquables avec leur club, n’ont pu atteindre l’équipe de France. Mais il y a encore pire : être convoqué et rester sur le banc, sans pouvoir accrocher cette fameuse sélection. Actuellement, ils ne sont pas beaucoup. Resteront-ils dans cette situation ?

160 14
  • Benoît Costil (28 ans)


    Le portier rennais peut bien se frotter les mains quant à une probable participation au prochain Euro, il n’est absolument pas certain de porter un jour le maillot tricolore. Convoqué à (presque) chaque rassemblement depuis que Ruffier a décidé qu’il méritait mieux qu'un poste de doublure de doublure en début de saison, Benoît n’attend qu’un signe de DD pour fêter sa première sélection. Problème : Lloris, le titulaire et capitaine, et Mandanda, son remplaçant, sont actuellement au taquet et rarement blessés. Or, si Deschamps compte sur sa personnalité et son comportement exemplaire pour cet été, c’est bien au rang de numéro trois. Pourtant, le temps presse : un certain Areola pousse pour la dernière place des gardiens. Et sachant que Mandanda n’a déjà pas beaucoup de temps de jeu en EDF…

  • Alphonse Areola (23 ans)


    Le petit Alphonse, justement, est dans le même cas que son concurrent niveau statistique. S’il a été appelé en octobre dernier pour pallier la blessure de… Costil, celui qui appartient toujours au Paris Saint-Germain compte zéro apparition avec l’équipe de France. Mais son cas est moins « grave » : beaucoup plus jeune, Areola a le temps de faire son trou dans le groupe bleu après l’Euro. Surtout s’il garde son niveau actuel avec Villarreal, qui laisse entrevoir des qualités bien au-delà de la moyenne. En clair, ce n’est qu’une question de temps. Pour qu’il s’installe durablement dans les 23 et pour qu’il joue.

  • Loïc Perrin (30 ans)


    Sa chance est passée. En novembre 2014, le Stéphanois de cœur profite de performances très convaincantes pour s’immiscer dans la liste de Deschamps pour les matchs amicaux prévus contre la Suède et l’Albanie. Hélas, il regarde ces deux rencontres se dérouler sans lui. Un an plus tard, bis repetita : remplaçant au pied levé un Sakho victime d’un pépin physique pour les duels face à l’Allemagne et l’Angleterre, le pragmatique sélectionneur décide là aussi de se passer de lui sur le terrain. Quatre occasions, aucune saisie : à 30 ans, on voit mal Perrin débarquer une nouvelle fois dans les 23 juste pour achever le travail et débloquer son compteur. Un cas qui fait un peu penser à Julien Rodríguez, appelé en 2009 par Raymond Domenech pour son sérieux, mais trop limité pour espérer davantage. Dommage.


  • Romain Alessandrini (26 ans)


    Oui, le Phocéen a déjà fait partie des 23 meilleurs footballeurs officiels français. C’était en janvier 2013 pour affronter l’Allemagne. Un temps qui semble bien loin pour le joueur de l’Olympique de Marseille. À l’époque, Alessandrini évoluait sous les couleurs de Rennes, marquait des pions magnifiques, et tous les voyants étaient au vert pour imaginer une carrière digne du talent qu’il proposait. Mais voilà, une rupture des ligaments croisés du genou, un clash avec les Bretons pour rallier le Sud et un rendement quasi nul devant le Vélodrome l’ont éloigné (définitivement ?) de l’EDF. Résultat : il a entonné le titre À la Bien pour son bizutage sûrement pour rien.

  • Benoît Cheyrou (34 ans)


    D’abord, soyons clairs : Cheyrou joue toujours. Après une année galère à l’OM, le milieu de terrain est parti se refaire la cerise du côté du Canada, à Toronto. Sa convocation avec les Bleus date de 6 ans, au même moment que Ciani. Et si ce dernier a eu la chance de chanter la Marseillaise face au public, ce n’est pas la même chose pour le champion de France 2010, puisque Raymond Domenech ne l'a pas fait entrer contre l’Espagne. Mais attention : l’entraîneur a changé et se nomme désormais Deschamps. Or, Didier connaît bien Benoît : main dans la main, ils sont allés chercher le titre et trois Coupes de la Ligue avec Marseille. Il paraît donc possible de voir le technicien inviter son poulain juste pour qu’il décroche sa sélection. Bah quoi ?

    Par Florian Cadu
  • Dans cet article

    "Un cas qui fait un peu penser à Julien Rodríguez, appelé en 2009 par Raymond Domenech pour son sérieux, mais trop limité pour espérer davantage. "

    Perrin, trop limité ? Franchement, pour faire dans la litote, je trouve qu'il n'a rien à envier à Sakho. S'il ne jouait pas à Sainté, il serait en EdF depuis un moment je pense.
    Patatordu06 Niveau : CFA2
    Message posté par LoloB
    "Un cas qui fait un peu penser à Julien Rodríguez, appelé en 2009 par Raymond Domenech pour son sérieux, mais trop limité pour espérer davantage. "

    Perrin, trop limité ? Franchement, pour faire dans la litote, je trouve qu'il n'a rien à envier à Sakho. S'il ne jouait pas à Sainté, il serait en EdF depuis un moment je pense.


    10h04 je crois que tu es pas encore bien réveillé ,il parle pas de Perrin mais de rodriguez qui lui est limité
    Perrin mériterait quand meme une sélection symbolique pour le footballeur et l'homme qu'il est! Si il avait pas été aussi fragile, il aurait pas été loin d’être titulaire! Bon il serait pas rester à l'asse aussi
    Message posté par Patatordu06
    10h04 je crois que tu es pas encore bien réveillé ,il parle pas de Perrin mais de rodriguez qui lui est limité


    Pardon, mais je suis très bien réveillé, et je me contente de lire la phrase : quand on écrit "un cas qui fait penser à", ça indique que ce qu'on décrit pour l'un se retrouve chez l'autre.

    Tu ne peux pas prendre ce qui t'arranges, ou alors tu le précises. Sinon, tu ne fais pas de comparaison. Donc je maintiens ma déclaration.
    touchefresh Niveau : CFA2
    N'a pas la carrière de Steve Savidan qui veut
    En contre-exemple il y a Franck Jurietti avec son unique sélection de 10 secondes. Quel trolleur ce Raymond !
    4-4-2 à plat Niveau : Loisir
    Papus Camara n'était pas loin de faire partie de ce cercle fermé avec son unique selection en EDF!
    Jemincruste1 Niveau : CFA
    Perrin, c'est l'un des maillons de la charnière dont l'EDF aurait tant eu besoin.

    Les saisons passées, il aurait du avoir sa chance. Mais pas assez hype, ni assez Bernès probablement.

    Cette saison a été difficile pour lui physiquement ce qui est regrettable car il avait une carte à jouer pour être à l Euro.

    On ne va pas énumérer une nouvelle fois toutes ses qualités, mais c'est un tel bonheur de le voir jouer et tenir son leadership à l'ASSE avec le calme qui le caractérise.

    En voilà un qui aurait eu sa place dans un onze coaché par Cruyff.
    Son plus gros défaut, c'est qu'il n'a aucune expérience du haut niveau. Aucun match de LDC, pas grand chose en EL et que de la L1.
    Alors vu le niveau des autres, je suis d'accord pour dire qu'on aurait pu l'essayer au moins une fois.
    osef l'expérience, tant qu'il est bon et qu'il a un minimum de jugeote le reste suit. On le saura jamais, mais s'il avait été là contre Bâles Sainté aurait probablement mieux géré la minute suivant le but de Bayal
    Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
    Message posté par Patatordu06
    10h04 je crois que tu es pas encore bien réveillé ,il parle pas de Perrin mais de rodriguez qui lui est limité


    Haha, n'importe quoi, il s'agit bien d'une comparaison sans équivoque avec Perrin,ça se voit comme le nez au milieu de la figure.
    Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
    Message posté par the wire
    Perrin mériterait quand meme une sélection symbolique pour le footballeur et l'homme qu'il est! Si il avait pas été aussi fragile, il aurait pas été loin d’être titulaire! Bon il serait pas rester à l'asse aussi


    Sale casse-burne de sentimentaliste de mes deux : "Mais euh...Ouin,il aurait mérité une sélection symbolique".Tu ne veux pas plutôt te taire avec ton mérite ? Et d'abord comment tu fais pour évaluer le mérite ? Tu as ton petit méritomètre qui te permet de le mesurer ?

    Qu'est-ce que vous avez avec votre mérite ? Z'êtes des gonzesses,c'est ça ?

    Ah,et pas mal non plus le "s'il n'avait pas été blessé",dans le genre si ma tante en avait.
    Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
    Perrin fait sa plus mauvaise saison depuis la dizaine d'années qu'il est à Saint-Etienne.Pourtant,je pensais il y a encore quelque jours qu'il avait la voie dégagée pour être convoqué dans les 23 (blessure de Zouma + pénurie inédite de défenseurs centraux droitiers performants en club et valides),mais la dernière liste laisse à penser que non.

    A moins que : compte tenu du fait qu'il est blessé (il me semble qu'il était forfait avec son club pour la rencontre qui suivait la parution de la liste),Deschamps laisse croire à Mathieu qu'il est encore en course alors qu'il sera laissé sur le bord de la route en mai.En effet,il a convoqué un seul central droit (Varane) et...Trois gauches (Koscielny,Sakho et Mathieu).

    Je pense aussi que Perrin est en l'état actuel des choses,condamné à jouer au mieux le rôle du gentil sparring-partner d'entraînement.Il doit probablement être catalogué comme une "personnalité déviante" dans le monde du football (s'exprime posément,est resté dans le même club plus de dix ans quel con,il aurait dû les enchaîner pour être vu comme quelqu'un de normal).
    Message posté par Cheric Zghemmfour
    Sale casse-burne de sentimentaliste de mes deux : "Mais euh...Ouin,il aurait mérité une sélection symbolique".Tu ne veux pas plutôt te taire avec ton mérite ? Et d'abord comment tu fais pour évaluer le mérite ? Tu as ton petit méritomètre qui te permet de le mesurer ?

    Qu'est-ce que vous avez avec votre mérite ? Z'êtes des gonzesses,c'est ça ?

    Ah,et pas mal non plus le "s'il n'avait pas été blessé",dans le genre si ma tante en avait.


    Mais tu es complètement barge dis-moi!

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    160 14