Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Conte-Guardiola, la danse du faux 9

En l’absence de Costa et Agüero, Chelsea et City ont décidé de jouer sans avant-centre de métier lors du Boxing Day. Bonne pioche pour les Blues, avec un Hazard au top. Déception pour les Mancuniens, avec un Nolito pas au niveau.

Modififié
Sur le papier, le schéma semble identique. Deux équipes dépourvues de leur attaquant de pointe indiscutable, à savoir Diego Costa pour Chelsea et Sergio Agüero pour Manchester City, qui ont fracassé logiquement leur faible adversaire du jour sans prendre de but et en en marquant trois. Le tout en plaçant un ailier en position de numéro neuf. Dit autrement, en jouant sans véritable numéro neuf alors que leur banc disposait d’un vrai avant-centre de métier. Sauf que les comparaisons s’arrêtent là. Car en réalité, Blues et Sky Blues n’ont pas du tout renvoyé la même image lors de ce Boxing Day, pas plus qu’ils n’ont gagné de la même manière. En clair, Chelsea a une nouvelle fois séduit et convaincu pendant que City a peiné et fait de la peine. Deux bilans différents qui s’expliquent notamment par la prestation de leur faux 9 respectif.

Nulito


D’abord, Manchester. Il serait injuste de dire que Pep Guardiola a perdu son pari en titularisant Nolito au détriment de Kelechi Iheanacho puisqu’il a gagné son match. Mais il n’est pas certain que l’entraîneur espagnol répète ce choix, au vu du mauvais rendement de l’ancien du Celta Vigo arrivé en Angleterre cet été. Au vrai, on ne sait même pas réellement s’il était censé jouer dans l’axe ou sur le côté gauche. Éclipsé par Kevin De Bruyne, qui a beaucoup squatté l’axe et totalement pris le jeu à son compte, Nolito a disputé 57 minutes dans le plus grand anonymat, malgré sa bonne volonté. Et lorsqu’il s’est montré, ses gestes ont été très imprécis, à l’image de ses deux frappes tentées qui étaient loin d’attraper le cadre. Avec seulement quarante ballons (autant que Claudio Bravo, plus petit total de City), il a touché deux fois moins le cuir que De Bruyne ou Silva, et n’a pas été aussi provoquant que Raheem Sterling (aucun dribble). Surtout, il n’a réussi que 76 % de ses passes (aucun de ses partenaires n'a fait pire hormis Bravo), ce qui n’est absolument pas possible dans une équipe dirigée par Guardiola. Et si ce dernier, qui ne peut maîtriser les pieds de son poulain depuis son banc, peut lui en vouloir, il a tout de même la responsabilité des consignes adressées à ses joueurs. Visiblement, celles données à Nolito et ses petits camarades étaient soit trop confuses, soit trop complexes, tant le jeu offensif de City, symbolisé par Nolito, s’est révélé brouillon.

Hazard, pour oublier Costa


Du côté de Chelsea, c’est tout l’inverse : les conclusions sont plus que positives. Eden Hazard, préféré au pauvre Michy Batshuayi, a fait un match de papa, les choix d’Antonio Conte ont été payants et l’organisation offensive hyper efficace. Comme Guardiola, l’Italien avait lui aussi réclamé à ses trois joueurs de devant de combiner et d’alterner (raisonnablement) leur position. L’avantage pour lui, c’est qu’Hazard n’est pas Nolito. Le Belge l’a d’ailleurs déjà déclaré : il adore être libre de ses mouvements, aller où bon lui semble et dézoner. Et comme en plus, il a le talent pour, ça donne une formidable copie. Assez complice de ses coéquipiers d’attaque Pedro et Willian, Hazard a enchaîné les mouvements collectifs intelligents, les courses inspirées et les dribbles (13 réussis sur 15, soit plus du double du deuxième meilleur total tenu par Willian !). Résultat : 5 tirs (meilleur total également), 86 ballons touchés, un penalty provoqué et transformé (50e but en Premier League pour lui). Sans oublier le petit geste génial garantissant le spectacle.



Une perf’ hors norme qui permet ainsi à Conte d’envisager un autre dispositif tactique pour son Chelsea, notamment s’il doit faire sans l’énorme Costa (blessure, suspension, méforme...). « Nous avons différentes options, a ainsi réagi Hazard en conférence de presse. Diego, nous savons que c'est le meilleur buteur du championnat, mais nous devons trouver différentes solutions et nous l'avons fait, avec Pedro et moi, mais aussi Willian qui peut marquer. Et nous avons Michy sur le banc, donc nous avons de nombreuses solutions. » Guardiola, qui a vu Iheanacho, pur avant-centre, faire plus que Nolito en deux fois moins de temps, ne peut pour l’instant pas en dire autant.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Zlatan confirme qu'il reste en MLS 9
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 13:51 Papus Camara : « S'attendre à ce qu'ils montrent un autre visage » 18 Hier à 12:06 Un quintuple sauvetage fou en FA Trophy 13