1. //
  2. // Sélection
  3. //

Conte en Nazionale, presque trop évident ?

Dès l'annonce de son départ de la Juventus, Antonio Conte a été pressenti pour reprendre les rênes de l'équipe d'Italie. Maintenant que le nouveau président de la Fédé a été élu, il ne reste plus qu'à le convaincre. Quitte à en oublier les alternatives ?

Modififié
3 31
Après les polémiques (qui vont encore durer des semaines et des semaines), après les larmes, Carlo Tavecchio s'est mis au boulot. Sans plus attendre. Dès son premier jour en tant que président de la FIGC, le bonhomme a mis en route le premier gros dossier à régler : la nomination du sélectionneur italien. « Ce matin, je me suis levé à 7h, et je me suis mis immédiatement au travail. J'ai appelé Conte et trois-quatre autres… Des réponses ? Non, sinon je vous l'aurais dit » , a-t-il affirmé ce mardi, lors de son arrivée au siège romain de la Fédé. Car, mine de rien, cela fait désormais 51 jours que l'Italie n'a plus de sélectionneur. Cela n'était jamais arrivé dans l'histoire de la Nazionale azzurra. Or, depuis le 15 juillet, pour la plupart des Italiens, c'est une évidence : c'est Antonio Conte, démissionnaire de son poste d'entraîneur de la Juventus après trois saisons couronnées de succès, qui va reprendre le flambeau. Un homme qui a de la poigne, qui ose passer des soufflantes quand il y en a besoin, qui connaît déjà une grande partie de l'effectif, et qui, désormais, se traîne une étiquette de coach gagnant. Tout ce dont l'Italie aurait besoin après le fiasco brésilien.

Carte blanche


Pour Carlo Tavecchio, il s'agit déjà d'un défi personnel. Depuis un mois, le nouveau président de la Fédé doit se battre contre les médias et l'opinion publique, après sa sortie de route ahurissante concernant « Opti Poba » , le mangeur de bananes. Tavecchio avait contre lui la plupart des Italiens, mais pas les présidents des clubs, qui ont décidé de l'élire. Pour l'homme de 71 ans, aller débaucher Antonio Conte, actuellement le meilleur entraîneur italien libre de tout contrat, devient donc une mission. Une mission pour le foot italien, d'abord, mais aussi une mission pour son image. Être celui qui a offert aux Italiens un sélectionneur capable de relever la Nazionale. Peut-être, pour lui, le début de la rédemption. Alors, Carlo Tavecchio, soutenu par son désormais inséparable sbire Claudio Lotito (conflit d'intérêt ? Non, à peine…) s'attelle à sa tâche. Mercredi matin, la Gazzetta dello Sport affirme même que Conte pourrait signer son contrat dès samedi.

Si l'affaire est en bonne voie, Conte demande toutefois des garanties avant de s'engager. Il a quitté la Juventus, « son » club, parce que les dirigeants n'étaient pas capables de lui fournir les cautions nécessaires quant à la progression du club. Il semble donc évident qu'il ne replongera pas dans un projet qui ne lui offre pas un maximum de garanties. S'il ne s'est jamais exprimé publiquement sur le sujet, il semblerait que l'ancien Bianconero ait signifié qu'il souhaite un projet global, où les différentes équipes d'Italie (U20, Espoirs, Nazionale) travailleraient main dans la main. Il veut également un staff technique et une équipe de dirigeants qui soutiennent ses idées. En gros, il veut carte blanche. Un Conte qui fait la diva ? Un peu, oui. Mais c'est au moins ce qu'il faut pour relancer la machine italienne après un Mondial complètement raté.

Pas de plan B ?


Tavecchio a tout intérêt à ce que la transaction se termine bien avec Antonio Conte. Car à vrai dire, pour le moment, il n'a pas vraiment prévu de plan B. Après les démissions de Cesare Prandelli, trois noms circulaient pour lui succéder : Massimiliano Allegri, Luciano Spalletti et Roberto Mancini. Le premier est désormais le coach de la Juve. Les deux autres pourraient faire l'affaire, mais ne font visiblement pas partie des priorités du nouveau président. C'est là toute l'absurdité du système italien : Claudio Lotito et Roberto Mancini se détestent, et comme le président laziale est le premier soutien de Tavecchio (et qu'il semble tirer les ficelles), Mancini ne sera pas contacté. Non pas qu'il soit le choix le plus judicieux pour reprendre l'équipe d'Italie, mais s'assurer de sa disponibilité tout en mettant de côté les petites guéguerres personnelles aurait été malin. Car si Conte fait finalement faux bond, les autres noms ont de quoi faire frémir les Italiens. Ces derniers jours, on parlait d'Alberto Zaccheroni, ancien sélectionneur du Japon. Avec tout le respect pour l'homme et son passé de coach, on doute que, du haut de ses 61 ans, il soit l'homme de la situation.

Alors ? Alors, tout sur Conte. Quand le coach est arrivé à la Juventus, le club sortait de deux saisons calamiteuses, et ne s'était même pas qualifié pour la Coupe d'Europe. En quelques mois, seulement, il a transformé son équipe en une inarrêtable machine à gagner. Son bilan ? Trois Scudetti en trois ans, et surtout sept défaites en 114 matchs de championnat. Une équipe nationale n'est évidemment pas un club, mais les profils des deux situations se ressemblent. Au Brésil, l'Italie a perdu son identité, avec des joueurs qui sont apparus démotivés, et un jeu sans queue ni tête. Le beau Antonio a les idées claires sur le sens qu'il voudrait donner à sa Nazionale, aussi bien tactiquement que d'un point de vue humain. S'il est nommé, certains vont d'ailleurs devoir faire de sacrés efforts pour le convaincre qu'ils méritent le maillot bleu. N'est-ce pas, Mario ?

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Franchement, à part lui, je vois pas grand monde pour réussir en Nazionale. Faut arrêter avec Mancini et Allegri ! A la rigueur Spaletti pourquoi pas mais pas les deux autres !
Soulflytribe Niveau : District
Oui pourquoi pas... Bien que je n'aie pas aimé la façon avec laquelle il a geré l'élimination de la Juve en demi de l'Europa League.... Polémiquer à tout va contre l'arbitrage ou l'anti-jeu de l'adversaire ne sert à rien dans ce cas là, si on veut une équipe de gagnant il faut aussi leur apprendre à perdre avec dignité et en reconnaissant ses erreurs... En tant que Leccese je l'adore, mais j'espère quand même qu'il signera pour plus que 2 ans vu le montant qu'il réclame...

Autre hic, il demande deux à trois stages par saison avec la Nazionale, moi je trouve ça chouette; mais quand les placer??

Insomma, l'affaire est loin d'être dans le sac
Avec un parcours aussi favorable voire truqué) que certaines autres sélections, l'Italie serait elle aussi arrivée en quarts les doigts dans le nez. Et Prandelli aurait pu continuer à la tête de la sélection. On fait tout un foin de l'élimination de l'Italie au premier tour, mais en y regardant de plus près, c'était assez prévisible, les Italiens n'ont aucun physique, et on les place dans le groupe de la mort, où de toutes façons ceux qui sortaient étaient condamnés à exploser physiquement dès les huitièmes vu les conditions dantesques dans lesquelles se sont joués les 3 premiers matchs.

Quel que soit le sélectionneur, il aura à sa disposition un excellent groupe de 30-35 joueurs très bons ou très intéressants. La Squadra n'a pas besoin d'être chamboulée ou de faire l'objet d'un chantier majeur. La Serie A, ses infrastructures, sa politique, etc, oui, mais pas la sélection.

Si Conte signe, il faudra par contre croiser les doigts pour qu'il insuffle à l'équipe d'italie une mentalité de sprinter et non de marathonien, parce que sa Juve a toujours eu la facheuse tendance à la jouer petits bras en coupes... on gère, on gère, afin de s'économiser pour le prochain le match, on n'accélère qu'en cas de nécessité, on se prend un un but à 80ème, du coup on accélère mais il reste trop peu de temps, et on sort. La queue entre les jambes.

Dans tous les cas, forza Conte ! Quel pied ce serait que l'Italie vienne soulever la coupe d'Europe en France... nan ?
Message posté par EternaJuve
Quel pied ce serait que l'Italie vienne soulever la coupe d'Europe en France... nan ?


Non.
Note : 1
Message posté par nico317
Franchement, à part lui, je vois pas grand monde pour réussir en Nazionale. Faut arrêter avec Mancini et Allegri ! A la rigueur Spaletti pourquoi pas mais pas les deux autres !


Assez d'accord. Mancini est une arnaque absolue, je ne comprends pas le fantasme qu'il suscite. Allegri c'est très limité, la Juve et le Milan sont déjà trop grands pour lui, alors la Nazionale...
Du coup ya personne d'autre de dispo? L'Italie, comme les Pays-Bas, fait figure de grande nation d'entraineurs, et là alors que la sélection est vacante, il n'y a personne d'autre que ces 3 là? Ca fait peur.

Sinon je ne peux que regretter la démission de Prandelli qui était selon moi LE sélectionneur italien...
Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Bon je pense pas que Conte va refuser le poste, et je vois pas l'égo des italiens les laisser se contenter d'un Mancini ou d'un Zaccharoni, qui sortent tous deux de deux échecs.

D'ailleurs, Conte est le sélectionneur idéal pour la Squadra, je le vois mal passer à côté de sa mission vu sa connaissance des joueurs italiens et leurs talents, il lui faut juste trouver la bonne formule,là ou Prandelli a échoué à la CDM.
Ca fait des années qu'à chaque fois que je vois la sélection je me dis que cette équipe, quel que soit le sélectionneur en place, est coincé au milieu de gués. Tout le monde a compris que le catennacio n'est plus possible mais on ne sait pas trop quoi faire à la place. Prendre un adversaire à la gorge, emballé un match d'entrée semble toujours aussi étranger à à la Squadra Azurra. Prandelli, n'a rien apporté, loin de là , de ce côté-là malgré quelques déclarations d'intention.
Dommage…

Et puis, il y'a quand même des problèmes concrets. Que ça fait mal de voir ce que sont devenus les défenseurs italiens, et puis le problème n°1 ça reste devant. Mon dieu les entrées en jeu d'Immobile à la CDM !!! (et je reviens pas sur Balo).
S'il prend pas la sélection je donne pas cher de la peau de Laurent Blanc quand il enchainera trois mauvais résultats.
C'est pas Laurent Blanc qui va entraîner la squadra??????
Au pire ils peuvent toujours aller voir à l'étranger si ça bloque vraiment. Bon ça serait un peu la honte pour LE pays qui a produit le plus grand nombre d'entraîneurs légendaires mais vaut mieux ça qu'un 4ème choix recruté dans l'urgence.
Plus le temps passe, plus l'Italie devient un petit pays de foot.
On assiste à la chute d'un Empire.
L'Italie est mal barrée.

Conte ou pas.

Conte veut du fric, des garanties, etc.

Mais du fric, l'Italie n'en a plus.

Elle doit faire appel à l'étranger pour seulement continuer à exister. cf l'Inter ou la Roma.

Perso, j'aurais bien donné le poste de sélectionneur à Spaletti. S'il y en a un qui est capable de transformer le (vieux) jeu de la Nazionale, c'est bien lui (ou pas).
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
J'aimerais bien qu'un type du niveau de Conte dise publiquement "Je refuse de travailler avec ce patron à la fédé". Mais bon, j'y crois pas trop.

En même temps, je penses qu'il aimerais bien se mesurer tactiquement à Deschamps, et donc ça serait maintenant qu'il faudrait rentrer en scène, même si le réservoir de joueur italien parait bien faiblard par rapport aux autres nations qui comptent.
Julius Barnabus Niveau : District
ça reste pour moi incompréhensible cette cdm de l'Italie...
Un réservoir de joueur bien faiblard ? Par rapport à qui ?

Si tu parles de l'Allemagne et de l'Espagne oui. Mais je ne vois pas quelle autre nation compte plus de joueurs talentueux (sur le papier) et de jeunes joueurs très prometteurs. Par pitié ne me dis pas la France, l'EDF actuelle est la plus faible (toujours sur le papier) qu'il m'ait été donné de voir depuis 20 ans (effectif d'une pauvreté absolue). Idem pour le Portugal pour qui les années fastes semblent s'éloigner inexorablement, l'Angleterre restant toujours un mystère...

Pour la Squadra, N'oublie pas qu'en plus de joueurs comme Buffon, Chillini ou De Rossi en tant que piliers, l'Italie compte quand même une belle brochette de joueurs "en réserve" ayant moins de 25 ans ans, jouissant d'une grosse côte (minimum 20 Millions €) et d'un talent incontestable : El Shaarawy, Insigne, Verratti, De Sciglio, Immobile, Balotelli, Destro, peut-être même Berardi... Ajoute à ça des joueurs comme G.Rossi, Cerci, Candreva, etc qui viennent de passer ce cap de 25 ans et tu as là un bon réservoir. Du moins meilleur que 95% des autres sélections, à priori.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par J_Vous_Lavezzi
J'aimerais bien qu'un type du niveau de Conte dise publiquement "Je refuse de travailler avec ce patron à la fédé". Mais bon, j'y crois pas trop.

En même temps, je penses qu'il aimerais bien se mesurer tactiquement à Deschamps, et donc ça serait maintenant qu'il faudrait rentrer en scène, même si le réservoir de joueur italien parait bien faiblard par rapport aux autres nations qui comptent.


quand on ne connait pas le foot, mieux vaut éviter d'en parler...

Si l'Italie n'a pas un réservoir impressionnant, qui peut se targuer d'en avoir un?

Quel pays peut se vanter d'avoir dans ses rangs de jeunes joueurs du niveau de Balo, El Shaarawy, Immobile, Insigne, Destro, Gabbiadini, Berardi, Bernadeschi, Verratti, Jorginho, Poli, Sturaro, Florenzi, Baselli, De Sciglio, Darmian, Santon, Zappacosta, Rugani, Biraghi, Bardi, Perin, Scuffet....

Si tu ne les connais pas, c'est ton problème, ça ne signifie pas pour autant que l'Italie n'a pas de relève...

Le seul poste où la relève n'est pas encore arrivée, c'est le poste de défenseur central, mais bon l'Allemagne a gagné la coupe du monde avec une défense d'un niveau affligeant (Hummels et Neuer étant les seuls top players de cette défense)... C'est que rien n'est perdu pour l'Italie.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Message posté par Julius Barnabus
ça reste pour moi incompréhensible cette cdm de l'Italie...


ça n'a rien d'un mystère, à ton avis pourquoi l'Italie a été placée à la place de la France dans ce groupe dont personne ne pouvait sortir vivant? Par "vivant", j'entends que compte tenu des conditions climatiques dantesques dans lesquelles ont joué les italiens, de toute façon même s'ils passaient le tour, ils n'auraient jamais pu gagner le mondial...
Ajoute à cela un arbitrage risible contre l'Uruguay et tu obtiens le combo parfait pour une élimination prématurée.

Quand on voit le niveau de jeu hallucinant produit lors du premier match et le niveau de jeu médiocre lors des deux matches suivant, on se rend bien compte que le problème ce n'était pas le talent des joueurs italiens, mais leur condition physique qui s'est très vite détériorée.

Et qu'on ne vienne pas me dire que la Costa Rica et l'Uruguay étaient plus forts que l'Angleterre, car c'est totalement faux. l'Angleterre était bien supérieure à ces deux équipes en terme de talent.
Conte, Van Gaal, Mourinho ou Guardiola cela ne changera rien au fait que l'Italie n'a pas de relève; pas de génération exceptionnelle...
Un peu comme l'Angleterre.
Message posté par maxlojuventino


quand on ne connait pas le foot, mieux vaut éviter d'en parler...

Si l'Italie n'a pas un réservoir impressionnant, qui peut se targuer d'en avoir un?

Quel pays peut se vanter d'avoir dans ses rangs de jeunes joueurs du niveau de Balo, El Shaarawy, Immobile, Insigne, Destro, Gabbiadini, Berardi, Bernadeschi, Verratti, Jorginho, Poli, Sturaro, Florenzi, Baselli, De Sciglio, Darmian, Santon, Zappacosta, Rugani, Biraghi, Bardi, Perin, Scuffet....

Si tu ne les connais pas, c'est ton problème, ça ne signifie pas pour autant que l'Italie n'a pas de relève...

Le seul poste où la relève n'est pas encore arrivée, c'est le poste de défenseur central, mais bon l'Allemagne a gagné la coupe du monde avec une défense d'un niveau affligeant (Hummels et Neuer étant les seuls top players de cette défense)... C'est que rien n'est perdu pour l'Italie.


Tu viens de nous citer tous les joueurs italiens jouant dans le calcio... le reste étant des étrangers de 3e catégorie.
Tout ces gens sont peut être bons au niveau Italien (qui devient de plus en plus faiblard)... mais certainement pas au niveau européen à quelques exceptions près.
Maintenant il n'y a pas plus aveugle que quelqu'un qui refuse de voir. Je sais, je suis un footix qui n'y connait rien.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 31