En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Nantes-Montpellier (3-1)

Conceição réussit son entrée en piste

Enfin une raison de sourire à la Beaujoire. Pour les débuts de leur nouveau coach, les Canaris ont facilement survolé leur sujet face à Montpellier. Un doublé de Sala et une performance collective solide ont logiquement eu raison de Montpelliérains trop tendres.

Modififié

Nantes 3-1 Montpellier

Buts : Sala (18e et 43e) et Stępiński (62e) pour Nantes // Bérigaud (36e) pour Montpellier

Sergio Conceição a besoin de découvrir le football français et de s'acclimater à son nouvel environnement. Alors quoi de mieux pour lui mettre les idées en place dès son premier match qu'un bon vieux huitième de Coupe de la Ligue contre une équipe de ventre mou de Ligue 1 ? Mais les Nantais sont des gens polis, et ont vite ouvert le score pour souhaiter la bienvenue à leur nouvel homme fort. Mieux, ils ont même réussi leur match le plus prolifique de la saison, et se sont permis de marquer deux fois en première mi-temps. La chance du débutant, diraient les amateurs de dictons pour chambrer le Portugais. Conceição, sanguin et déchaîné sur son banc, a passé une heure et demie à hurler en gesticulant, mettant de l'animation dans un match qui n'en manquait pourtant pas. Séduisants et appliqués, les Jaune et Vert n'ont pas fâché leur nouveau professeur et ont livré leur match le plus abouti depuis bien longtemps. Et comme Montpellier a bien aidé en jouant de façon insipide, tous les ingrédients étaient réunis pour catapulter Nantes en quarts de finale.

Nantes sait marquer


On avait sans doute vendu au nouveau coach des Canaris le public bouillant du FC Nantes comme étant l'un des seuls avantages de sa fonction. Manque de pot, une partie de la Brigade Loire boycottait le match, et le reste des tribunes était tristement vide. Pas une raison pour empêcher Amine Harit de tricoter, et le champion d'Europe U19 se montre rapidement en dribblant tout ce qui bouge et en envoyant de bons ballons devant. Iloki est menaçant sur son côté et offre à Sala le premier ballon chaud à la 10e minute, mais l'incapacité des attaquants nantais à cadrer est une valeur sûre. Mais comme du côté de Montpellier, le mot d'ordre semble être « pas envie » , ni d'attaquer, ni de défendre, Nantes offre son premier but à Conceição. Il suffit d'un centre banal de Lima, très mal négocié par Congré qui engueule Ligali en pleine action, pour que Sala aligne tranquillement le gardien du MHSC. Sans Boudebouz, blessé et sur le carreau pour un petit moment, Montpellier ne montre aucune folie et s'enferme dans un jeu stérile et sans idées. Et quand Sessègnon finit par faire un bon choix, il trouve Bérigaud dans la surface, et ce dernier envoie à Riou une frappe qu'un manchot aurait pu capter. Alors comme ça ne marche pas de près, Bérigaud tente de loin dix minutes plus tard, et sa frappe enroulée de trente mètres termine dans le petit filet d'un Riou bien trop avancé.

Une deuxième mi-temps pour confirmer


Un coup sur la tête, avant un coup de tête tout court, celui de Sala juste avant la mi-temps pour reprendre l'avantage. Chez le MHSC, on remonte des vestiaires avec Mounié sur le terrain et un nouveau système, mais le sérieux des Nantais contient toujours les assauts adverses. À l'aise comme sur un terrain de foot à cinq, Harit continue ses arabesques, s'offre un face-à-face contre Ligali, et Gillet rate la reprise seul devant le but vide comme dans un mauvais gag. Montpellier ne fait que subir, mais ne se résout pas à boucher les trous hallucinants dans sa défense et sur un énième déboulé, Iloki a le temps de se poser, de lever la tête, et de centrer tranquillement à Stępiński pour le 3-1. Pour la première fois de la saison, Nantes marque trois pions en un match. Copier-coller cinq minutes plus tard, centre d'Iloki qui avait une heure pour viser, Harit à la réception, mais Ligali réussit pour une fois sa parade. Une belle façon de répondre à Riou qui avait stoppé une tentative puissante de Bérigaud juste avant. Applaudi comme il se doit, Harit en profite pour sortir après avoir pris un coup, et Nantes reprend sa marche en avant en levant le pied, sauf Touré qui le lève et prend son carton rouge. La fin du match est sans éclat entre une équipe qui ne prend plus de risque et l'autre qui a déjà abandonné, et Conceição peut enfin arrêter de danser pour aller féliciter ses joueurs.


Les résultats de Coupe de la Ligue

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 7 minutes Football Recall Episode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite
il y a 1 heure Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4
mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38