Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 9e journée
  3. // Chelsea/Aston Villa

Comment vont les Frenchies d'Aston Villa ?

Cet été, Aston Villa a recruté quatre joueurs de Ligue 1 et un Français de Championship. Pour des résultats divers entre un Jordan Amavi ou un Idrissa Gueye déjà inamovibles, ou un Jordan Ayew au bord de la dépression et dans l'attente d'un premier pion.

Modififié
Cet été, Aston Villa a décidé de faire son marché en Ligue 1 : Idrissa Gueye (Lille), Jordan Amavi (Nice), Jordan Ayew (Lorient) et Jordan Veretout (Nantes) ont ainsi franchi la Manche, quand le Franco-Béninois Rudy Gestede a été recruté de Blackburn. Un tournant pour le club de Birmingham, dont peu de Français ont jusqu'ici porté les couleurs et encore moins marqué l'histoire. Et quand bien même Charles N'Zogbia est au placard - son contrat se termine en juin prochain et il ne devrait pas jouer de la saison - et Aly Cissokho parqué à Porto pour un an, les dirigeants villans ont décidé de miser sur de nouveaux talents francophones. Revue d'effectif automnale.

  • Jordan Amavi

    Il a beau avoir coûté plus de 12 millions d'euros, Jordan Amavi est perçu outre-Manche comme l'une des meilleures affaires estivales de Premier League. À seulement 21 ans, l'ancien Niçois s'est installé dans le couloir gauche des Villans et a déjà suffisamment montré pour que les observateurs anglais lui prédisent une présence à l'Euro 2016. Pour le moment, il joue encore chez les Espoirs, mais nul doute que s'il continue sur sa lancée, de belles perspectives l'attendent en Angleterre. Tim Sherwood a déjà parlé d'un « top player » qui, en 8 matchs complets de Premier League, a déjà délivré trois cafés crèmes et des statistiques défensives solides. Paradoxalement, son équipe est dans le dur avec une 18e place synonyme pour le moment de relégation. Mais en cas de relégation, de plus gros poissons anglais lui mettront le grappin dessus.

  • Jordan Ayew

    Actuellement, Tim Sherwood se veut protecteur, il demande de la patience pour sa recrue ghanéenne qui a coûté un bras, mais n'a pas planté un seul pion depuis son arrivée à Birmingham. Sauf durant les amicaux. Venu pour remplacer Christian Benteke dans le cœur des Villans, Ayew est même passé derrière Rudy Gestede dans la hiérarchie à Aston Villa, tandis que son frère André s'éclate à Swansea et serait déjà sur les tablettes de Jurgen Klöpp, le nouveau boss de Liverpool. Sherwood, qui a personnellement insisté pour recruter l'avant-centre de Lorient, s'est senti obligé de parler de performance « exceptionnelle » lorsque son attaquant a fourni 45 minutes de bonne facture contre Birmingham en League Cup le 22 septembre. À part cela, c'est le néant, et si Sherwood tout comme Oti Akenteng, DTN du Ghana, réclament du temps, le joueur formé à l'OM n'en aura pas forcément : son coach pourrait sauter d'ici deux semaines si les résultats de Villa ne s'améliorent pas et on peut imaginer que le prochain manager de Villa ne se sentira pas obligé de relancer l'ancien Merlu.

  • Jordan Veretout

    Cet été, Tim Sherwood assurait que Jordan Veretout allait apporter « quelque chose de différent » à Aston Villa. Mi-octobre, l'ancien Nantais n'a toujours pas justifié les 10 millions d'euros investis sur lui en 7 matchs toutes compétitions confondues. Le champion du monde U20 est même apparu à l'automne comme un simple remplaçant dans les plans des Villans, mais ces dernières entrées en jeu ont suscité de nouveaux espoirs. Et du côté des observateurs, on a commencé à trouver des justifications pour le Français de 22 ans : un déracinement auquel il n'était pas habitué, une installation à Birmingham pas terminée, et une première paternité récente qui implique d'importantes heures de sommeil en moins. Mais depuis que le Nantais s'est installé avec sa petite famille dans un logement définitif, son rendement est meilleur. Lui qui ne brillait qu'à l'entraînement commence à prendre le rythme de la Premier League et n'apparaît pas, à ce stade, comme une erreur de casting, mais bien un jeunot en train de se familiariser avec les exigences du championnat anglais.


  • Idrissa Gueye

    Sans une blessure aux ischio-jambiers, il aurait fait tous les matchs de Villa cette saison, sans manquer la moindre minute. Pour Sherwood, le Sénégalais recruté cet été à Lille est peut-être « le meilleur achat de l'intersaison » pour le club de Birmingham. Souvent utilisé à gauche du milieu à trois de l'entraîneur anglais - ce qui lui permet d'être proche de Jordan Amavi - Gana Gueye n'a pas tardé à se mettre au diapason du foot anglais. Et en dépit de son apparence fluette, Tim Sherwood assure que son milieu défensif « est un monstre sur le terrain. » A priori, il a gagné sa place et ne devrait pas la perdre, même en cas de départ de son manager actuel, à moins qu'il n'ait une baisse de régime en cours de saison.

  • Rudy Gestede

    Vu de France, on n'avait pas forcément calculé le recrutement du grand gaillard qui avait quitté Metz en 2011. Après avoir fait ses classes à Cardiff, puis Blackburn - 20 buts en Championship la saison passée - le Franco-Béninois a donc eu l'opportunité de prouver sa valeur à l'étage supérieur. Avec un doublé à Anfield le 26 septembre et une autre réalisation en League Cup contre Birmingham quatre jours plus tôt, Gestede a déjà fait plus que Jordan Ayew à Villa. Pas un hasard qu'il ait du temps de jeu et une chanson à son attention de la part des supporters.

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
    Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
    Partenaires
    Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi