Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Foot & Bien-être
  2. // Nirvana
  3. //

Comment vivre sereinement son mercato à Marseille ?

Faite de hauts et de bas, la période du mercato est souvent mouvementée sur le Vieux-Port. Des adieux déchirants aux arrivées inespérées, des clashs explosifs aux rumeurs enchanteresses, ce moment de l’année peut être difficile pour le petit cœur sensible de certains supporters marseillais. Astuces pour vivre cette période dans le plus grand des calmes.

Modififié

La méthode licite de grand-mère : la tisane


C’est Jacques-Henri Eyraud qui a dégainé le premier son astuce miracle lundi dernier. Pour la présentation de Valère Germain, le président de l’Olympique de Marseille avait préparé un beau Powerpoint avec une première image inattendue : une photo de tisane. « J'ai noté ces derniers temps un petit peu de nervosité parmi les supporters marseillais avec le démarrage de cette période du mercato, donc je voulais leur proposer de ne pas hésiter. Il existe des produits licites qui permettent de passer de bons moments y compris en ce début de mercato » , a balancé l’homme d’affaires. Une méthode de grand-mère qui a fait ses preuves, il est vrai. « Pour tout ce qui est stress et tension, la tisane c’est la meilleure solution. Ils peuvent boire de deux à quatre tasses par jour » , préconise Mina, herboriste de métier. Et pour ce qui est des plantes à choisir, elle est catégorique : « Pour un mélange anti-stress, le mieux c’est soit l’aubépine soit le lotier corniculé. » Frank McCourt n’a plus qu’à entretenir son petit jardin à côté du Vélodrome.


La méthode licite plus sportive : le yoga


Si la tisane fait trop mamie, les supporters peuvent toujours pratiquer un sport relaxant. Et vu que la température monte ces derniers temps à Marseille, les footeux pourraient s’essayer au bikram yoga (du yoga pratiqué dans une salle chauffée à quarante degrés). « Quand vous arrivez dans la salle, il fait très chaud, donc vous ne pouvez pas penser à autre chose et ça, ça calme déjà. Ensuite, on va transpirer énormément, donc on va détoxifier le corps par la sueur » , informe Juliette qui gère un studio de bikram yoga dans la cité phocéenne. « On lâche beaucoup de choses. On lâche des toxines, du stress, les tensions, on lâche les nerfs. Quand vous sortez vous êtes tout neuf, tout frais. Les gens repartent dans leur vie beaucoup plus détendus. Et ces supporters, s’ils sont tendus comme ça pour un pauvre truc de foot, c’est qu’ils ont des émotions à faire sortir sûrement » , rigole-t-elle. Mais les supporters marseillais se laisseront-ils tenter par un sport qui n’a pas une image très virile dans l’imaginaire populaire ? « Mon ami a son abonnement dans les tribunes du Vélodrome et il fait du bikram yoga. Donc c’est pas incompatible du tout. Mais après, moi, j’ai pas une clientèle de kékés hein ! » , rassure Juliette. Et s’il ne fallait retenir qu’une seule position pour détendre les supporters marseillais, elle aussi est catégorique : « le chameau » . De quoi faire en sorte que l’OM bosse plus son mercato.


La méthode homonyme : suivre le mercato avec Jean-Marc Ayrault


On ne peut pas dire que Jean-Marc Ayrault soit réellement un sanguin. Plus proche du paresseux que du pitbull, l’homonyme de Jacques-Henri a pourtant cette capacité surnaturelle à détendre les amoureux du football. « Il ne faut jamais renoncer. Même quand c'est difficile, il faut encore se battre davantage. Je crois que c'est ce qu'ils vont faire ce soir » , avait déclaré à la presse l’ancien Premier ministre quelques heures avant le match de barrage retour France-Ukraine. Résultat, les joueurs français, stressés comme pas possible, décompressent immédiatement après avoir entendu ces paroles réconfortantes et déroulent face à leurs adversaires du soir. Les Bleus verront le Brésil, tout ça grâce à l’intervention de Jean-Marc. Portée par son grand manitou porte-bonheur, l’équipe de France se prépare donc calmement pour son aventure sud-américaine. Mais face à l’Allemagne en quarts de finale, le stress est de retour. Problème, Jean-Marc Ayrault a démissionné deux mois avant et a laissé sa place à Manuel Valls. En larmes, les Bleus concèdent une défaite logique. Les hommes de Deschamps tiendront cependant leur revanche sur la Mannschaft à l’Euro 2016. Quelques mois plus tôt, Jean-Marc Ayrault était de retour au gouvernement. Assurément un homme apaisant.



La méthode existentialiste : les vertus de l’échec


Morgan Sanson est arrivé et le retour de Dimitri Payet est en bonne voie. Mais cet hiver, les supporters marseillais n’attendent qu’une chose : un latéral gauche. Le spécialiste du poste, Henri Bedimo, n’est pas assez bon et trop souvent blessé. Il faut un mec pour le remplacer et vite. Autant miser sur la jeunesse donc. De jolis noms circulent : Jordan Amavi, Theo Hernández, Jetro Willems ou encore Ricardo Rodríguez. Jeunes et frais, un de ceux-là fera l’affaire. Mais fin janvier, c’est Patrice Évra et ses trente-cinq ans qui débarquent sur la Canebière. Certes, Tonton Pat peut apporter son expérience, mais bon, les Marseillais pouvaient attendre plus clinquant. Que les supporters se rassurent, cet échec était en réalité une aubaine. C’est en tout cas ce qu’affirmait Charles Pépin, auteur de l’ouvrage Les Vertus de l’échec, au micro de France Inter. « Il y a une éthique du ratage. Certaines personnes ont besoin de rater, de rencontrer la résistance du réel pour se rapprocher de leur talent. Mais il y a une double vertu de l’échec. Il y a des échecs qui nous servent à être plus fort et il y a des échecs qui ouvrent la voie à des bifurcations existentielles. Alors on leur dit merci de nous proposer cette chance » , déclarait le philosophe. Et si c’était le moment pour l’OM de passer à une défense à trois ?


La méthode Baloo : retrouver de l'optimisme avec peu


« Il en faut peu pour être heureux. » De sages paroles qui pourraient devenir le nouveau credo des supporters marseillais. Encore cet été, si des noms ronflants circulent, c’est bien Valère Germain qui a déposé ses valises sur le Vieux-Port pour l’instant. Un recrutement sans doute intelligent, mais qui ne fait pas forcément rêver les foules. Et si les supporters s’en contentaient ? « Un supporter, a priori, son mode normal de fonctionnement, c’est d’être optimiste, affirme Philippe Gabilliet, professeur à l’ESCP qui se définit comme « inspirateur d’optimisme » . Un supporter, il voit d’abord les forces de son équipe, il anticipe la victoire et surtout il croit toujours dans la capacité de ses joueurs préférés à réussir. Ce qui tue l’optimisme du supporter, c’est quand toute cette mécanique va s’inverser. Tout d’un coup, les gens se mettent d’abord à voir les points faibles de l’équipe, les joueurs qui faiblissent et se mettent à anticiper l’échec. Et le doute qui s’installe, c’est vraiment le poison. » Alors plutôt que de s’attarder sur le zozotement ou la timidité de Valère Germain, les supporters marseillais devraient se concentrer sur ses dix buts en Ligue 1 et sa capacité à faire ressusciter certains joueurs autour de lui (comme Hatem Ben Arfa et Falcao par exemple). Pour Philippe Gabilliet, c’est donc aux leaders d’opinion phocéens de montrer la voie optimiste à suivre au reste des supporters. « Mais quand on est dans un mauvais cycle, ce n’est plus de l’optimisme qu’il faut, c’est de la foi » , rajoute le professeur. Et ça, millions alignés ou pas, il y en aura toujours du côté de la Bonne Mère.



Par Robin Richardot Tous propos recueillis par RR sauf mention
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 24 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 47