1. // Foot & TV
  2. // Ulrich le grand frère

Comment Ulrich Ramé a remis Steven dans le droit chemin

Steven, quinze ans, n'allait plus à l'école. Steven finissait souvent à la gendarmerie, coupable de dégradations dans son village girondin. Steven traitait ses sœurs de putes. Mais ça, c'était avant l'intervention de Pascal le grand frère, épaulé par Ulrich Ramé.

Modififié
2k 17
Depuis ce dimanche, Bourg-sur-Gironde est connu pour autre chose que son vignoble d'appellation contrôlée, le fameux Côtes-de-Bourg. En effet, les esprits aventureux, qui auront préféré se caler devant NRJ 12 plutôt que sur un prévisible PSG-Rennes, ont découvert Steven (prononcer « Stévéne » ) et sa famille, plus bruyante qu'un Parc des Princes ayant retrouvé ses ultras. Chez lui, l'ado de quinze ans doit composer avec Karine, sa maman, Jérémy, son beau-père, huit frères et sœurs, ainsi qu'Anaïs, la petite amie de sa grande sœur Dolorès. Une colonie qui n'a rien de joyeuse, où les « mange tes morts ! » fusent parfois, quand ce n'est pas Jérémy qui menace « d'éclater la tête de tout le monde pour faire la une des journaux » . Une situation de crise qui a poussé Steven à faire appel à Pascal Soetens, plus connu comme « Pascal le grand frère » , et son émission, SOS : ma famille a besoin d'aide. Et pour remettre tout ce petit monde dans le droit chemin, Pascal dispose de deux alliés de poids : Caroline, la psychologue, et surtout Ulrich Ramé, le directeur technique des Girondins de Bordeaux.

Pilule inefficace et rêves de football


Sitôt arrivé dans le bourg, situé à une quarantaine de kilomètres de Bordeaux, Pascal évalue la situation en posant les bonnes questions. À Karine, trente-neuf ans, il demande pourquoi elle a déjà accouché à neuf reprises. « Parce que mon père était contre l'avortement, donc je les ai gardés » , répond la mère devant ses enfants, avant d'affirmer prendre la pilule sans succès. Parmi ces neuf enfants, cinq sont issus d'une première union avec un homme désormais en prison, dont Steven. Karine et Jérémy se sont ensuite rencontrés sur internet. Et entre les deux hommes du foyer, le courant n'est jamais passé. Pour Pascal, le constat est sans appel : « Entre Steven et son beau-père, le respect n'existe plus. » « Avec ma femme, il n'y a plus d'amour à cause des gosses qui font n'importe quoi » , s'emporte même Jérémy en faisant référence à Steven, qui a ses habitudes à la gendarmerie. Une attitude que Pascal juge « irresponsable » . Il faut dire que l'ado, qui rêve d'une carrière de footballeur, ne voit comme maillot que celui de son beau-père, floqué « JEREM » , lorsque ce dernier l'empoigne pour le plaquer contre un mur, en lui intimant de « faire le bonhomme » . La scène, digne d'un film des frères Dardenne, illustre l'ampleur de la situation que Pascal doit résoudre. Mais le coach familial est un homme plein de ressources.

La violence pour thérapie


Le plan de Pascal comporte de multiples étapes, l'émission durant tout de même 70 minutes. Il force d'abord Karine, Jérémy et Steven à passer la nuit dans une cabane perchée dans un arbre. Sans télévision, au grand dam de Jérémy. Le lendemain, il invite l'ado, sa mère et ses deux sœurs aînées à défoncer une bagnole à l'aide de battes de baseball, tout en discutant de la vie. Les abcès se crèvent à mesure que le pare-brise éclate, Karine finit en larmes. On avance. C'est ensuite au tour de Karine et Jérémy de discuter seul à seul avant de briser ensemble un vase. Le symbole est fort, Jérémy galoche Karine comme il ne l'avait plus fait depuis trop longtemps. Enfin, Steven enfile des gants de boxe et évacue sa frustration en martyrisant un mannequin. Pour résoudre les problèmes de violence familiale, Pascal a visiblement décidé de combattre le mal par le mal. De son côté, Karine sort de chez Caroline, la psychologue, en disant que cela lui avait fait « gavé du bien » . C'est le moment choisi par Pascal pour faire intervenir Ulrich Ramé.

Il n'a pas dit « bonjour »


« Aujourd'hui, j'ai envie de te faire plaisir, j'ai envie de te faire sourire » , avait prévenu Pascal en embarquant Steven, direction le Haillan, le fastueux centre d'entraînement des Girondins de Bordeaux. Et encore une fois, l'homme avait vu juste. Steven a des étoiles plein les mirettes en voyant Jérémy Ménez et les autres pros échanger le ballon. Il faut dire que quelques années plus tôt, Steven avait été « sélectionné » , sans plus de précisions, mais avait « tout gâché à cause de ce qu'il fume » . En voyant arriver l'ancien gardien de but international, Pascal demande à Steven : « Est-ce que tu connais ce monsieur ? » « Non » , répond le jeune homme. Peu importe. Ulrich Ramé se lance dans un discours bref mais impactant. « Au centre de formation, il y a des règles. Par exemple, on se dit bonjour le matin. » Une leçon de vie que l'ex-capitaine girondin conclut en souhaitant à Steven de faire ce qu'il faut pour s'en sortir, avant de se plier à l'obligatoire selfie. Après un jeu de rôle incompréhensible, auquel participe toute la famille et qui se termine par une effusion de larmes, il est temps pour Pascal de prendre congé, avec le sentiment du devoir accompli. Mais pas avant que Steven l'ait remercié. « Maintenant, ça va beaucoup changer dans la famille. Je vais trouver un CFA pour travailler. » Un contrat de formation en alternance qui n'aura pas grand-chose à voir avec le Championnat de France amateur, même si « JEREM » a promis de l'aider à trouver un club de foot. Tout est bien qui finit bien.



Par Mathias Edwards, devant NRJ 12
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Payetazo>>>ElFiasco Niveau : CFA2
Sympa Lucas Digne qui prend un selfie avec 2 fans
el.maestro Niveau : DHR
roh putain dés que j'ai vu la photo j'ai pensé à ça. Dingue la ressemblance
1 réponse à ce commentaire.
Au final, on se demande si l'article c'est pour se foutre de la gueule de pascal, de l'ado en crise et/ou de sa famille, ou de Ramé.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Ou de l'émission, ou du monde, ou d'un peu tout ça à la fois...
1 réponse à ce commentaire.
J'ai du checker 2-3 fois si jai toujours sur le site de sofoot en lisant l'article... merci les gars pour ce moment...

"Après un jeu de rôle incompréhensible, auquel participe toute la famille et qui se termine par une effusion de larmes"
ca resume le concept de l'emission jai l'impression...
Yves Remords Niveau : District
Merci pour l'article, et bon courage devant NRJ12
Senzo Meyiwa Niveau : DHR
J'ai entendu dire qu'à la municipale des Lilas on recrutait depuis 2008 et "Police et polissons". T'as retrouvé ton nouveau job Ulrich.

Merci à SoFoot pour ce moment d'anthologie de l'esprit critique. Je m'attendais à mieux de la part de Mathias Edwards (et on n'est déçu que par ceux que l'on soutient).
bandinidakar2 Niveau : DHR
On comprend pas, t'as aimé ou pas?
1 réponse à ce commentaire.
Caribou West Niveau : CFA2
J'aime beaucoup cet article, dans le style de la version papier, ça fait plaisir du HS vraiment drôle de temps en temps.
Ce commentaire a été modifié.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Horrible, vous m'avez presque donné envie d'aller voir un replay de l'émission !

Mention spéciale pour : prononcer « Stévéne » qui m'a littéralement tué.

Du bon boulot, j'ai adoré !
J'ai bien aimé le "digne des frères Dardenne", aussi.
1 réponse à ce commentaire.
bandinidakar2 Niveau : DHR
Voila ca faisait longtemps que j'avais pas kiffé un article sofoot. Le "mange tes morts " mets bien l'ambiance , c 'est bien écrit, merci!
Benzema, Why U Do Dis? Niveau : DHR
Hében....

C'est ce "reportage" d'NRJ12 qu'ils devraient passer lors des cours d'éducation sexuelle pour promouvoir l'importance des rapports protégés et de la contraception...
article hilarant
honte à Ramé (quand même entraîneur en chef il y a peu) de participer à cette pantalonnade, surtout pour un ado qui le connaît même pas (vlà le fan de foot, le mec vit en Gironde!)

certes si on creuse un peu tout ça n'est guère marrant, mais quand même merci pour ce moment
"Question pour Pascal et Ulrich : Comment se faire respecter par son beau-fils lorsqu'on floque « JEREM » sur son maillot ?"

Tout est dit. Rien que le maillot porté à la maison déjà...

Sinon à quand la peine de mort rétablie pour les parents qui appellent leur fils Kevin ou Steven?
un mec derrière son PC Niveau : Ligue 2
Note : 2
En même temps quand t'arrive au 9e gosse c'est difficile de trouver un autre prénom, ils ont déjà du utiliser Malcom, Jordan, Dylan, Jason, Barbara, Kimberly, Amber et Dolorès
1 réponse à ce commentaire.
Avec de telles esgourdes, Jeremy va pouvoir prendre son envol.
Sacré terreur le petit Steven.
Claude_Corti Niveau : DHR
Jerem ? Prégent ! Jerem ? Prégent ! Jerem ? Mais prégeeeent !

Et Rico ? Rico ? Qu'est ce tu fous Rico ?
Claude_Corti Niveau : DHR
L'histoire ne dit pas si le petit Steven joue au docteur avec ses frangines !
Verratti-fozzi Niveau : Loisir
J'attends avec impatience un épisode à Montpellier, avec Jourdren, on sûre que la famille explosera définitivement !
Claude_Corti Niveau : DHR
Et a Bastia avec Cahuzac
1 réponse à ce commentaire.
Attendez.. Le gamin sur la photo, c'est sense etre CA, la terreur de la maison a qui on arrive pas a apprendre le respect ? Eh bah putain. Un contraceptif naturel cette emission.
Claude_Corti Niveau : DHR
Ma théorie c'est qu'avec un père en prison, une mère qui sait pas ce que c'est que la contraception (elle serait même capable d'échouer un examen d'urine), un beau père cas-soss qui s'appelle Jerem, et ses soeurs qui sont peut etre de vraies putes (il a peut etre raison tiens !),

Ben le pauvre Stévène il a peut être pété un boulon ! Et c'est peut etre bien ce qui fait de lui le + intelligent d'la famille !
1 réponse à ce commentaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
The Riot Klopp
2k 17