1. //
  2. //
  3. // Réflexion

Comment survivre à la vente de son meilleur joueur ?

Cet été, Marseille a déjà vu partir plusieurs cadres, tout comme l'AS Monaco qui avait déjà cédé son meilleur joueur, James Rodríguez, au Real Madrid l'été passé. Obligation économique pour la plupart des écuries françaises, le départ de joueurs clés est parfois bien géré, mais conduit parfois aussi à un désastre sportif.

Modififié
539 21
« Marseille, c'est un cas d'école et cela va être intéressant de voir comment le club repart sans Gignac, Ayew, Payet et Imbula. » Pour Frédéric Hantz, libre depuis son départ de Bastia il y a un an, la vente d'un ou plusieurs joueurs importants est impérative pour les clubs français. Mais pas forcément une fatalité si les techniciens avaient plus leur mot à dire : « Les entraîneurs sont trop peu influents sur le dossier des transferts, comme moi sur le cas Florian Thauvin à Bastia. Ce sont les présidents de club qui vendent et les entraîneurs qui subissent. » D'où une tendance à imprimer une dynamique négative quand les vestiaires ont au contraire besoin de confiance. « Tous les clubs perdent régulièrement des joueurs cadres et s'en remettent, ce n'est pas la fin du monde. Il n'y a que les très gros qui gardent éternellement leur meilleur joueur » , estime le technicien, pour qui l'important reste que l'entraîneur et ses joueurs majeurs soient dans la confidence sur la stratégie du club.

Rester optimiste


« C'est une histoire psychologique, Monaco a pris un entraîneur, Leonardo Jardim, qui connaissait la situation et qui avait le profil pour y répondre positivement. Si l'entraîneur relaie un message positif dans le vestiaire, cela se passera mieux, les joueurs seront plus performants. Il ne faut pas que le vestiaire ressente le départ de certains joueurs comme un échec. » Une théorie dont le meilleur exemple est l'AJ Auxerre de Guy Roux dans les années 90, un club qui vendait ses meilleurs éléments chaque année, mais qui restait compétitif et présent sur la scène continentale. « Guy Roux était au cœur de la stratégie du club, et les joueurs savaient que s'ils étaient bons, ils allaient signer dans un plus gros club après. C'était du gagnant-gagnant. »

Mais pour qu'un club survive au départ d'un ou plusieurs cadres, il doit garder un certain contrôle et ne pas tomber dans la folie vendeuse, car « il faut assurer un maintien du niveau sportif » , assure Hantz. « Un club européen qui n'est plus en Ligue des champions ou un club moyen qui chute en seconde division, il perd bien plus que de passer à côté d'une belle vente. » En 2007, le FC Nantes avait ainsi connu sa première relégation en Ligue 2 après avoir vendu ses deux piliers des saisons précédentes, Jérémy Toulalan et Mickaël Landreau, sans avoir su compenser avec des recrues de niveau équivalent.

Trouver l'équilibre entre impératifs économiques et sportifs


« À Marseille par exemple, c'est inquiétant de voir le nombre de joueurs importants qui partent » , rappelle Hantz, même si dans le cas marseillais, « l'entraîneur devrait a priori rester, ce qui est positif, car si plusieurs joueurs et l'entraîneur partent en même temps, c'est très dangereux » . Autre impératif : « Savoir anticiper et toujours avoir un coup d'avance avec une shortlist de plans B » , un peu comme l'AS Monaco qui, depuis deux ans, recrute rapidement pour compenser ses départs ou Montpellier qui a parfaitement vécu le départ de Rémi Cabella à Newcastle grâce entre autres à la montée en puissance de Morgan Sanson. Parfois, les départs de joueurs cadres bien gérés peuvent même donner lieu à des saisons historiques pour les clubs concernés : Marseille a ainsi gagné la Ligue des champions 1993 après avoir vendu Jean-Pierre Papin (Milan AC), Carlos Mozer (Benfica) et Chris Waddle (Sheffield Wednesday) et Paris gagné la Coupe des coupes après avoir vendu George Weah (Milan AC), David Ginola (Newcastle), Ricardo et Valdo (Benfica). Et, à chaque fois, le salut avait pris forme dans un recrutement intelligent pour compenser les pertes.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

French_Dubliner Niveau : Loisir
Avec Thauvin en 10 et 1 bon milieu def on devrait s'en sortir
Comment survivre à la perte de ses meilleurs joueurs ?

Tentative de réponse avec cet extrait de "Marcelo de Bergerac", Acte V, scène 6.

MARCELO

[En parlant de Dugarry.]
Je crois qu'il regarde...
Qu'il ose regarder ma glacière, ce con !
[Il se lève et tente de replacer Thauvin.]
Que dites-vous ?... C'est inutile ?... Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
Non ! non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !
[Il entre en salle de presse.]
Qu'est-ce que c'est que tous ceux-là! -Vous êtes mille ?
Ah ! je vous reconnais, tous mes vieux ennemis !
Le Mensonge ?
[Il frappe Vincent Labrune.]
Tiens, tiens ! -Ha ! ha ! les Compromis,
Les Préjugés, les Lâchetés !...
[Il bastonne un journaliste de L'Équipe.]
Que je pactise ?
Jamais, jamais ! -Ah ! te voilà, toi, la Sottise !
[Il empoigne Anigo.]
Je sais bien qu'à la fin vous me mettrez à bas;
N'importe: je me bats ! je me bats ! je me bats !
[Il fait des moulinets immenses et s'arrête haletant.]
Oui, vous m'arrachez tout, Morel et Imbula !
Gignac, Ayew, Payet, quel été morose !
Arrachez ! Il y a malgré vous quelque chose
Que j'emporte, et ce soir, quand j'entrerai au stade,
Mon équipe balaiera le jeu frileux et fade,
Quelque chose que sans un pli, sans une tache,
J'emporte malgré vous,
[Il s'élance, le ventre bedonnant.]
et c'est...
[Sa glacière lui échappe des mains, il chancelle, tombe dans les bras de Franck Passi et de Didier Roustan.]

DANIEL RIOLO, [se penchant sur lui et lui baisant le front.]

C'est ?...

MARCELO, [rouvre les yeux, le reconnaît et dit en souriant]

Mon panache.
Marseille a survécu au départ de Valbuena. Pas d'alarmisme.
Message posté par Ecce Loco
Comment survivre à la perte de ses meilleurs joueurs ?

Tentative de réponse avec cet extrait de "Marcelo de Bergerac", Acte V, scène 6.

MARCELO

[En parlant de Dugarry.


Tu prends quoi?

+1 pour l'effort et le temps mis là dedans
Pour Nantes la descente aux enfers s'est faite en deux mercatos.

À l'été 2004, le club, tout juste repris par la Socpresse et Jean-Luc Gripond (pire président de l'histoire du FCN) vend... 7 joueurs de l'équipe titulaire !!! Mario Yepes, Sylvain Armand, Marama Vahirua, Stéphane Ziani, Mathieu Berson + Viorel Moldovan et Nicolas Gillet en fin de contrat ! Le club finit 17e in extremis

Quelle équipe on avait à cette époque !

La saison suivante est décevante, 14e.

Rudy Roussillon ("2e pire" président) enterre Nantes dans le mercato qui suit (été 2006) avec la vente des deux derniers joueurs cadres : Mickaêl Landreau et Jeremy Toulalan.

=> 1ère descente du club en L2 après 44 ans, record en cours, et le meilleur classement moyen de 1ère division tous clubs confondus jusqu'en 2007. Un gâchis énorme... :(
bah à MU, quand Cr7 est parti, on a juste resserré les rangs (genre moins flamboyant, + mourinhesque) et ça a strictement rien changé au niveau des trophées

c'est comme Spielberg avec les Dents de la mer : il avait pas assez de fric pour montrer le requin alors du coup il l'a joué finot et c'est pour ça que c'est un putain de film

est-ce que vous comprenez la métaphore ?

est-ce que vous comprenez le sens des choses ?

pas certain



Juventine7 Niveau : CFA2
@ MU : Je me trompe peut être, mais de 2003-2009 c-à-d la période Cristiano le club a remporté 9 trophées.
Depuis son départ donc entre 2009-2015 le club a remporté 4 ou 5 titres.

Certes il y a les finales de CL en 2009 et 2011 et d'autres bon parcours en CL et en Cup mais niveau trophée c'était mieux avant donc je ne comprend pas ton post.
Oui bon après ce n'est pas le départ de Ronaldo mais le fait que les différentes recrues et jeunes du club n'avaient pas le niveau et qu'on n'a pas su remplacer des Scholes, Giggs, Rio et Vidic (En forme pas celui des dernières années). Les Cleverley, Smalling, Evans, Jones, Büttner, Rafael (éternel espoir blessé 11 mois sur 12), Welbeck et j'en passe. Ensuite il y a aussi des mauvais choix fait par Ferguson.

Oui la perte de Ronaldo nous a fait mal mais c'est pas cette perte-là qui est la cause du déclin de MU.
Message posté par Ecce Loco
Comment survivre à la perte de ses meilleurs joueurs ?

Tentative de réponse avec cet extrait de "Marcelo de Bergerac", Acte V, scène 6.

MARCELO

[En parlant de Dugarry.


Très joli, bravo.
Message posté par Juventine7
@ MU : Je me trompe peut être, mais de 2003-2009 c-à-d la période Cristiano le club a remporté 9 trophées.
Depuis son départ donc entre 2009-2015 le club a remporté 4 ou 5 titres.

Certes il y a les finales de CL en 2009 et 2011 et d'autres bon parcours en CL et en Cup mais niveau trophée c'était mieux avant donc je ne comprend pas ton post.


oui, bon, tu chipotes parce que la saison d'après son départ, on termine 2eme, ensuite 1er (+ finale de CL) et puis ensuite 2eme ex-aequo avec le 1er (on aurait jamais dû perdre ce titre) et puis ensuite 1er

+ une ou deux carling cup il me semble

et en CL on fait partie à chaque fois des sérieux prétendants, se faisant parfois éliminer sur des trucs bêtes

je maintiens donc que ces résultats sont dans la parfaite continuité des années Ronaldo
Juventine7 Niveau : CFA2
Oui d'accord mais la le titre de l'article c'est "Comment réagir à la perte de son meilleur joueur", situation qui est arrivé à ManU en 2009-2010.
D'après MU MU ça n'a pas influencé les résultats du club. Personnellement j'ai l'impression que si.
Enfin je veux dire pas que le départ de Cristian a plombé le club non mais les mauvais investissement (94M pour un club déjà riche putin c'est pas rien) qui ont suivi et le non renouvellement de cadre c'est ça qui a plombé l'équipe.
Et clairement les joueurs que tu cite ne passeront jamais le statut d'espoir (anglais tiens tiens), en gros tu as mît un nom sur les mauvais investissement dont je parle.
Message posté par Becks07
Oui bon après ce n'est pas le départ de Ronaldo mais le fait que les différentes recrues et jeunes du club n'avaient pas le niveau et qu'on n'a pas su remplacer des Scholes, Giggs, Rio et Vidic (En forme pas celui des dernières années). Les Cleverley, Smalling, Evans, Jones, Büttner, Rafael (éternel espoir blessé 11 mois sur 12), Welbeck et j'en passe. Ensuite il y a aussi des mauvais choix fait par Ferguson.

Oui la perte de Ronaldo nous a fait mal mais c'est pas cette perte-là qui est la cause du déclin de MU.


perso j'ai pas vu de déclin après la perte de Ronaldo (MU continue de dominer la PL et de faire bonne figure en CL, quart de finale et même finale) et c'est + le jeu qui est devenu militaire, mais au niveau des résultats, ça continue sur la même lancée, et ce sans bcp dépenser en +, et avec, comme tu le dis, des joueurs moyens, mais ça tournait comme une putain de montre suisse

ensuite, Ferguson nous quitte et badaboum
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Comment survivre à la vente de son meilleur joueur ?

MONTPELLIER HERAULT SPORT CLUB

Régénérateur d'équipes depuis 40 ans

pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Message posté par Ecce Loco
Comment survivre à la perte de ses meilleurs joueurs ?

Tentative de réponse avec cet extrait de "Marcelo de Bergerac", Acte V, scène 6.

MARCELO

[En parlant de Dugarry.


Si c'est vraiment toi qui l'a fait, chapeau bas!!

Cela dit la question de Supertramp demeure: tu tournes à quoi bordel?
Red Devil Niveau : CFA2
Devant un texte aussi bien rédigé, l'on ne peut que s'incliner,
Veuillez accepter, monsieur, la marque de tout mon respect
Face à tant de talent et de virtuosité
Je me permets même d'un peu vous jalouser ;)
Message posté par MU MU


oui, bon, tu chipotes parce que la saison d'après son départ, on termine 2eme, ensuite 1er (+ finale de CL) et puis ensuite 2eme ex-aequo avec le 1er (on aurait jamais dû perdre ce titre) et puis ensuite 1er

+ une ou deux carling cup il me semble

et en CL on fait partie à chaque fois des sérieux prétendants, se faisant parfois éliminer sur des trucs bêtes

je maintiens donc que ces résultats sont dans la parfaite continuité des années Ronaldo


Sur les trois dernières saisons de Ronaldo à Manchester (celles où il s'est affirmé comme un top player), le club fait 3 demi-finales d'affilée en C1, et deux finales, dont une remportée. Depuis son départ, il y a de ça six ans donc, Manchester n'a dépassé le stade des 1/4 qu'à une reprise. Donc, au moins au niveau européen, les résultats de Manchester s'en sont drastiquement ressentis. Si on met ça en parallèle avec le parcours du Real (5 éliminations d'affilée en huitièmes de C1 avant l'arrivée de Ronaldo, alors que le club est actuellement sur une série de cinq demi-finales de C1 consécutives, avec une victoire), et bien on peut y avoir un rapport de cause à effet. Après il ne s'agit pas de dire que Ronaldo fait tout tout seul, mais qu'il a un gros impact. Enfin, pour ce qui est du parcours national de Manchester, permets-moi de te rappeler que l'année ou MU est 2è ex-aequo avec Man City, ils se prennent 6-1 dans leur antre lors du derby (et perdent 1-0 au retour). Donc il y a une certaine logique. Et je suis désolé, mais quand tu passes de trois titres de champion consécutifs à être champion 2 fois en quatre ans (puisqu'on parle de la période où Ferguson est toujours là) ben y'a une régression, surtout si on prend en compte que le Manchester 2007-09 dominait une PL globalement plus forte que celle des années 2010 (de 2007 à 2009, le championnat anglais place à chaque fois 3 représentants dans le dernier carré européen). Tout ça pour dire que, si Manchester ne s'est pas effondré en un jour, le départ de Ronaldo a nettement infléchi la courbe de leurs résultats.
@Thanos : ta vision des choses se tient mais j'suis tjs pas d'accord

avec notre Ronaldo stratosphérique, on perd des PL et des finales et des quarts de finale de CL tout pareil (je te concède néanmoins qu'on était meilleur avec lui, et qu'il aurait été de bon ton de le garder, mais bon voilà ça a pas empêché MU de gagner match sur match)

il faut aussi prendre en compte le fait que Ferguson a très peu dépensé suite à son départ, alors que pendant les années Ronaldo, bcp d'argent avait été investi (Tevez, Nani, Anderson, Berba, Hargreaves, etc) et donc c'est à prendre en compte si tu veux être tout à fait exhaustif

à prendre en compte également : la retraite (après le départ de Ronaldo) de Van Der Sar, celle de Scholes (même s'il est revenu ensuite) et la vieillesse d'un joueur comme Giggs

aussi (et là j'vais te calmer et j'te préviens : ça va faire mal) Cr7 est parti juste avant que City n'éclose et vienne compliquer les choses en tête de PL (à prendre en compte également, because il faut tout prendre en compte, tu comprends)

bref : tout ça pour dire que bon voilà

j'me rappelle que quand il est parti t'avais plein de gens qui disaient que ce serait la fin des beaux jours pour MU (surtout si l'argent gagné grâce à son transfert est pas réinvesti) alors qu'en fait : non
Bravo à toi, dramaturge du soir, comparaison très bien trouvée. Et tu as su t'effacer devant le texte en l'adaptant très légèrement, et en ne touchant pas à l'essentiel.

"C'est bien plus beau lorsque c'est inutile."
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
539 21