Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Tirage au sort

Comment réussir son tirage ?

« On recherche deux hommes de paille, disait Pierre Dac, un grand, un petit, pour tirage au sort. » À quelques heures de l'exercice sportif le plus attendu et le plus ennuyant du mois, voilà quelques conseils de spécialistes pour une cérémonie de qualité supérieure.

Modififié
« Oh moi, je le dis toujours, ils trichent ! » Sommité des lotos et des tombolas des maisons de retraite des environs de Saint-Nazaire, Marie-Hélène Perrais se dévêt de son habituel costume de Madame Loyal lorsqu'il s’agit de défendre l’honneur de sa pratique du tirage au sort. Cette retraitée de 64 ans, qui vadrouille d’EHPAD en EHPAD à longueur de journées afin d’égayer les après-midi de nos seniors, développe un avis d’experte bien tranché sur « ces grosses légumes » – comprenez stars vieillissantes – qui s’occupent des tirages au sort de football, qu’elle précise suivre par-dessus l’épaule de Guy, son mari. « Comme par hasard, c’est toujours les gros qui tombent contre les petits, et forcément à la fin, bah ils vont en finale, dit-elle. En plus, c’est plus à la mode les bouliers manuels, le mien il est électronique. » Marie-Hélène pointe ici le principal écueil de cet événement télévisuel totalement dispensable qu’est le tirage au sort. Souvent bourré de crochets vidéo ou de discours interminables qui étiolent un suspense branlant, celui-ci nécessite pourtant une organisation rigoureusement stricte. Et à l’heure où le monde fonctionne à l’électronique, dévisser des boules à la main peut paraître suspicieusement rétrograde. Christophe Beaugrand, une « bonne centaine » de tirages de l’Euro Millions derrière lui sur TF1, opine du chef en pleine préparation de son prime de Secret Story : « Je n’ai pas du tout le droit de toucher les boules, vous savez, elles arrivent dans une valise par huissier avant le tirage, qui vérifie leur poids. Ça fait un peu service secret ! Il n’y a pas de risque des fameuses "boules chaudes". D’ailleurs, c’est vrai ou pas cette histoire ?  »

La légende de la boule d'Estelle Denis


Organisée au Kremlin, la cérémonie du tirage sera cette année chapeautée par Gary Lineker et Nikita Simonyan, légende du football russe. Deux hommes choisis pour leur expérience et leur capacité à rester impassible en toute situation. « On peut faire une petite vanne avant, une petite vanne après, mais pendant le tirage, il faut rester le plus neutre possible, explique Christophe Beaugrand. Je ne peux pas dire "oh bah la bouboule elle arrive", par exemple. » Marie-Hélène Perrais, qui a développé depuis dix ans un joyeux cérémonial auquel rien ne la ferait déroger, retrouve également son sérieux lorsque la bouboule déboule : « Je commence en disant "Tout le monde est prêt ?" Et puis j’appuie sur le gros bouton et les numéros s’affichent sur mon écran : 44. 55. 24. »


Bien attendre que le numéro s’affiche aux yeux du public, prononcer distinctement, ne pas se tromper. Voilà les trois règles d’or du bon tireur au sort, raison pour laquelle vous ne verrez jamais Luís Figo lire sa petite frange de papier avant qu’elle ne soit totalement retournée vers les caméras. On pourrait l’accuser de tricherie. Le présentateur de TF1, qui n’a jamais personnellement été confronté à «  la catastrophe  » de se tromper en direct dans la prononciation d’un numéro, se souvient d’un épisode où Estelle Denis avait vu une boule se coincer dans son tuyau. La guigne, que l’on pourrait comparer à ces moments de flottement durant lesquels certains footballeurs aux mains moites ne parviennent pas à dévisser les coques en plastique contenant les équipes. Un manque de professionnalisme qui fait d’ailleurs hurler notre animatrice en maison de retraite : « Moi c’est presque du bénévolat, alors que eux, ils sont payés en plus ! On règle mes frais de déplacement quand même. Pour mon usure de voiture. » Et d’enchaîner : « Quand mon boulier tombe en panne, je ne peux pas l’ouvrir non plus, alors j'en achète un chez Lotoquine. Je sais de quoi je parle, j’en suis à mon quatrième. »

« Faire le couillon » en temps et en heure


Exercice résolument difficile à animer, le tirage au sort a cela de compliqué qu’il fera forcément des déçus (en témoigne le système APB). Charge donc à l'animateur de bien mélanger les boules d’un habile coup de poignet, ces dernières étant plus lourdes et « moins agiles  » que celle de Christophe Beaugrand, qui anime un court alias quotidien « d’une minute vingt-deux à peu près » . Et après avoir régi la cérémonie avec tout le sérieux qu’elle exige, le seul instant de liberté constituera donc sa conclusion «  où là, on peut un peu se lâcher, confirme l’animateur. Quand on dit "oh bah pas de gagnant" ou l'inverse, on peut faire le couillon.  » Avant de raccrocher pour aller accueillir les invités qui sonnent à sa porte, Marie-Hélène glisse une dernière solution afin d’esquiver toute tricherie : « Il faudrait tirer des gens au hasard dans la salle, pas des grosses légumes. Moi, j’ai entendu des histoires de trucage dans le département, et on n'est pas beaucoup dans le milieu. J’ai même été dénoncée anonymement à l’URSSAF, les gens sont jaloux. Ils ont essayé de m’éliminer parce que ça ferait plus de place. » Comme quoi, tirer le sort des autres revient parfois à pousser le sien sur de bien sinueux chemins.

Par Théo Denmat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est l'heure du tirage au sort de la Coupe du Monde en Russie !





Hier à 17:45 Leeds enchaîne 17
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
vendredi 17 août Inceste, homosexualité, sacrifice de sa mère : Shiva N'Zigou déballe tout 168