1. //
  2. //
  3. // Aston Villa-Crystal Palace

Comment recruter pour Aston Villa ?

En crise de résultats, Aston Villa doit user du mercato d'hiver pour sauver ce qui peut encore l'être. Mais quand on est quasiment condamné à la relégation, quels arguments peut-on avancer pour séduire les recrues potentielles ?

136 5
Depuis décembre, Aston Villa fait partie des équipes les plus mentionnées dans les colonnes rumeurs de transfert de la presse sportive. Pour renforcer son équipe moribonde, Rémi Garde aurait demandé un gardien de but expérimenté, un buteur efficace et tout autre footballeur performant qui serait disponible à bon prix. Parmi les cibles visées, Steve Mandanda ou Salvatore Sirigu auraient déjà répondu « no way » , quand la piste Claudio Beauvue a été écartée et celle menant à Morgan Amalfitano a conduit à une impasse vu que le joueur a signé à Lille. Les autres noms évoqués pêle-mêle ? Benjamin Moukandjo, que Lorient ne semble pas vouloir lâcher en cours de saison, Loïc Rémy, que Guus Hiddink a assuré vouloir utiliser avec Chelsea ou encore Mathieu Debuchy, mis sur le banc à Arsenal. Lanterne rouge de Premier League, le club de Birmingham doit recruter pour tenter de sauver sa saison. Et selon Franck Queudrue, désormais collaborateur de l'agent Dominique Six sur le marché anglais, « Rémi Garde sait ce qu'il faut pour réussir, il va donc approcher des joueurs au niveau de la Premier League, même si la situation sportive du club réduit sa marge de manœuvre » .

« Aston Villa reste un grand club »


Car pour pouvoir séduire une recrue potentielle, « il faut un projet sportif, or Aston Villa n'en a pas actuellement » souligne Pascal Cygan, ancien défenseur d'Arsenal de 2002 à 2006. Moribond à cause d'une série de 16 matchs sans victoire, prolongée ce week-end avec un nul à Wycombe en FA Cup, le grand club anglais n'a pas le même sex appeal qu'en début de saison. Mais reste malgré tout « un club de Premier League avec les moyens financiers qui vont avec » , rappelle Cygan. Alors qu'une réunion de crise a été organisée à New York par le propriétaire Randy Lerner pour adopter une stratégie réaliste et efficace, Queudrue estime que le club « devrait construire dès maintenant pour l'année prochaine » , car la situation était déjà désespérée à l'arrivée de Rémi Garde. « Aston Villa reste un grand club avec vocation à jouer en Premier League, ils doivent donc insister sur ce point auprès des joueurs avec lesquels ils discutent, leur faire comprendre que malgré la relégation qui devrait se produire, le club va vite remonter. » Dans cette optique, l'annonce du technicien français concernant son intention de rester la saison prochaine, même si c'est en Championship, a son importance, car les joueurs sollicités pour du moyen terme ont un argument de plus pour adhérer. « Pour l'instant, cela ne se bouscule pas pour rejoindre Villa, mais le nom, le poids de l'institution pourraient convaincre certains joueurs britanniques s'il y a une vraie ambition de se relever » , estime Cygan.

« Pour Debuchy, ce serait l'occasion de montrer qu'il a encore le niveau »


Mais avant de penser à préparer une fort probable saison en Championship, les Villains ont encore un joker dans leur manche : s'associer à des joueurs de haut niveau en mal de temps de jeu et qui n'ont plus que cinq mois pour décrocher un billet pour l'Euro. Queudrue : « Il vaut mieux être titulaire à Aston Villa que d'avoir zéro match au compteur dans un très gros club. » D'où l'idée qu'Aston Villa pourrait trouver son bonheur dans le prêt avec des joueurs comme Debuchy selon Cygan, « car pour lui, ce serait l'opportunité de rester actif en Premier League et de montrer qu'il a encore le niveau, car ici, si tu ne joues pas, on t'oublie vite. » Et puis si les gros poissons comme Sirigu ou Mandanda refusent tous de venir, le club de Birmingham pourra toujours se rabattre sur « de bons joueurs de Ligue 1 qui veulent se faire connaître en Angleterre, car en cinq mois de Premier League ou même une saison en Championship, on peut se faire remarquer » , assure Queudrue. Une chose est certaine, même aux portes de la relégation, Aston Villa a les moyens de piller quelques écuries de Ligue 1.



Tous propos recueillis par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

C'est vrai qu'on a bien remarqué que le recrutement "Made in L1" a bien fonctionné cet été...
Les mecs recrutent Ayew, Amavi, Veretout, Cissokho et Gueye pour des sommes indécentes. Newcastle est 18ème après sa politique de recrutement "frenchy".

Et là, réunion de crise (à New York?!), on a la solution: "On va surpayer des joueurs moyens de Ligue 1!"

Putain, foutez-moi ça en Championship dés maintenant, au moins on verra des derbies avec Birmingham City.
Ric Hochet Niveau : DHR
Je l'aime bien, mais je ne vois pas du tout Garde s'en sortir cette année (ça c'est plutôt évident ok) mais encore moins en Championship ! C'est la jungle ce truc, 46 matchs, des stades coupe-gorges, même avec un effectif pas mal, il faut s'accrocher pour finir dans le bon wagon. Et va construire/lancer des jeunes là-dedans, c'est mort. Ils se font découper/marcher dessus.

Bref, sceptique avec le challenge que s'est lancé ce bon Rémi.
Les soldes c'est jusqu'à la mi février en France ?
KingMastre Niveau : CFA2
Franck Queudrue... Avec un nom pareil, AV ne pourra recruter que des baltringues et du coup n'aura pas les armes nécessaires à son maintien en PL...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les princes de Lorient
136 5