Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // PSG-Les Herbiers

Comment Paris peut-il sortir grandi de cette finale ?

En ce jour de finale de Coupe de France, la donne est claire pour tout le monde : rien ne serait plus logique que de voir le Paris Saint-Germain soulever le trophée après une victoire 4-0 face aux Herbiers, club de troisième division. Du coup, l'équipe de la capitale va devoir trouver autre chose pour sortir vraiment gagnante de cette confrontation. Voici quelques pistes.

Modififié
08/05/2018 21:05
Coupe de France - Finale
Diffusion sur

  • En l'emportant sur un score fleuve

  • Une manita ? Ça ne suffit pas. Parce que ses moyens sont un peu plus conséquents que ceux des Herbiers (qui disposent d'un budget environ 271 fois moins gros), parce que ses joueurs sont un peu plus talentueux, parce que son palmarès est un peu plus long, et parce qu'il est un peu plus habitué à la pression, le Paris Saint-Germain voit la logique lui imposer une victoire facile, nette et sans bavure. Pour que le club de la capitale impressionne, il faut donc qu'il explose les membres du National par au moins six buts d'écart. Le cas échéant, le champion de France mettra tout le monde d'accord, et prouvera qu'il est quasiment impossible d'éliminer une équipe victorieuse de ses 41 derniers matchs de coupes nationales lorsqu'on n'évolue pas dans l'élite. Si la bande d'Unai Emery peut, en prime, faire varier au maximum ses buteurs, alors la mission sera remplie.

    Exemple : Un 9-0 avec Edinson Cavani, Javier Pastore, Christopher Nkunku, Adrien Rabiot, Lassana Diarra, Presnel Kimpembe, Thomas Meunier, Ángel Di María et Kevin Trapp comme buteurs.



  • En alignant un onze très, très jeune

  • Qui n'excède pas 21 ans de moyenne d'âge. L'expérimenté Jean-Michel Moralisateur le dit très bien : si Paris veut être dans l'esprit, il ne doit pas « aligner une composition digne des grandes soirées de Coupe d'Europe » (ce qui serait synonyme d' « absence de fair-play  » ). Alors, pourquoi ne pas proposer aux éléments de la réserve de combattre les Vendéens et rafler le trophée ? Guidés par Rabiot, Nkunku, Kimpenbe et Alec Georgen – dont le prêt à l'AZ Alkmaar serait cassé pour l'occasion –, les jeunes pousses auraient ainsi l'opportunité d'expérimenter une soirée de haute volée tout en donnant à leurs dirigeants la possibilité de voir ce qu'ils ont dans le bide. Une seule obligation : triompher.

    Exemple : Un onze Cibois - Georgen, Kimpenbe, Guibert, Hemans - Nkunku, Yaisien, Rabiot - Hassani, Guclu, Mlaab s'imposant 2-0.



  • En faisant passer une agréable soirée aux Herbiers malgré leur défaite

  • « Je me suis enlevé le résultat de la tête. Mais notre plan de jeu doit gêner le PSG. La vraie question est de savoir combien de temps on va leur poser des problèmes. Des secondes ? Bof. Des minutes ? Pas mal. Une heure ? Non ça, ce n’est pas prévu. Je vais être franc. On a zéro chance de gagner. » Au moins, c'est clair : Stéphane Masala, entraîneur des Herbiers interrogé par Le Parisien, ne croit absolument pas à la coupe. Perdre ne serait donc pas un échec. En réalité, sa soirée va dépendre de l'attitude des Parisiens. Si ces derniers ont programmé, à leurs frais, une fête commune avec la présence de Teddy Riner, cité par le technicien lors de certains de ses discours, les amateurs seront comblés. Et la France, entière ou non, sera touchée par le geste. Ne pas oublier de demander au responsable de la communication de prévenir les médias de ces démarches, d'ailleurs.

    Exemple : Inviter Sébastien Flochon, le capitaine des Herbiers, à brandir le trophée en même temps que Thiago Silva, puis convier l'équipe entière au Market, restaurant apprécié de Marco Verratti. Le tout en laissant la recette entière de la soirée au club amateur.

    Vidéo






  • En commençant la partie avec un handicap

  • Et pourquoi pas ? Au tennis, dans certains clubs, des joueurs commencent chaque point à 30-0 ou 40-0 en faveur de l'adversaire afin de compenser la différence de niveau à l'entraînement. Le principe pourrait être le même ce soir : après discussions entre le PSG et la Fédération française de football, celle-ci ne devrait pas être difficile à convaincre. Faire une exception pour une situation exceptionnelle, quoi de plus normal ? Échanger la fronde de David contre un bouclier faisant la taille de Goliath (que le petit poucet accepterait, cette fois), quoi de plus innovant ? Le favori ayant dès le départ un score à renverser, le suspense serait au rendez-vous avant même le quart d'heure de jeu. À tester.

    Exemple : 3-0 au coup d'envoi pour Les Herbiers. À la mi-temps, Paris a déjà refait une partie de son retard avec un doublé de Kylian Mbappé. Remobilisés à la pause, Les Herbiers défendent leur bout de gras comme jamais, et profitent d'une contre-attaque pour marquer à la 70e. Mais cèdent deux fois dans les dix dernières minutes. Finalement, le PSG s'impose dans la douleur en prolongation au terme d'un match enthousiasmant.



    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié




    Dans cet article


    Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Préparer son équipe 3
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
    Hier à 12:38 L'avocat de Mogi Bayat ne comprend pas pourquoi son client est toujours en prison 32 Hier à 09:06 Le magnifique coup franc de Rooney avec DC United 11