En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Community Shield
  3. // Chelsea/Arsenal

Comment Mourinho a jinxé Wenger

En treize confrontations, jamais le manager d'Arsenal n'a pu dominer celui de Chelsea. Une impuissance réelle qui ne tient pas à la simple malédiction. Tentative de décryptage d'un duel qui symbolise deux approches radicalement différentes du football.

Modififié
Personne n'a encore eu la bonne idée de poser la question à José Mourinho, mais à bien y réfléchir, il faudrait sérieusement y songer : est-ce que sa présentation aux médias anglais un jour d'été 2004 était déjà une pique à Arsène Wenger ? Le Portugais n'a jamais rien fait au hasard et sait bien le traitement qu'Albion réserve aux étrangers, comme en 1996 quand la presse britannique interroge à l'unisson : « Arsène who ? » Alors Mourinho, lui, ne se fera pas avoir et coupe d'entrée l'herbe sous le pied aux médias anglais en claquant son désormais célèbre : « I'm a special one » , comme un premier tacle qui ne dit pas son nom à son homologue d'Arsenal : « Lui, vous ne saviez même pas qui il était, mais moi, je ne suis pas comme lui. » Oui, et si dès son arrivée dans le royaume, l'ancien coach de Porto avait lancé le match face au mentor des Gunners ? L'hypothèse n'a rien de farfelu. À l'époque, Wenger est l'homme à abattre. Sir Alex Ferguson ? Mourinho vient de lui régler son compte, sportivement et médiatiquement, en C1 ( « Ils ont un public fantastique, un stade fantastique, une équipe fantastique, alors de quoi ils ont peur ? » , absolument savoureux, car induisant l'idée que Fergie a les chocottes de lui avant le huitième de finale retour entre Manchester United et Porto en 2004). Non, le mâle dominant en 2004 s'appelle bien Arsène Wenger, sa saison immaculée lors du sacre d'Arsenal (aucune défaite en championnat) et sa quasi-invincibilité face à Chelsea, une seule défaite toutes compétitions confondues en huit ans (mais une défaite très lourde de conséquences en C1 en 2004 l'année où Arsenal avait tout pour aller au bout vu l'adversité, La Corogne puis Monaco). Car on l'oublie un peu vite, mais longtemps, très longtemps, Wenger a fait des Blues un simple encas pour la route. Et ne surtout pas croire qu'il s'agissait d'un « sous-Chelsea » , puisque l'on parle d'une équipe vainqueur de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes en 1998 (la dernière édition), de la Supercoupe d'Europe (toujours en 1998), de deux FA Cup, d'une League Cup, d'une place de vice-champion d'Angleterre, d'une autre de troisième de Premier League, un café, l'addition. Bref, un Chelsea bien solide, mais incapable de vaincre le voisin londonien, ce qui fera dire à Claude Makelele, après une énième défaite : « On en a vraiment marre de toujours perdre contre eux. » Oui, domination nationale, suprématie locale, il n'en faut pas davantage pour que Mourinho cible son ennemi : ce sera Arsène Wenger.

Quand le Mou félicite Arsenal


Il faut dire aussi que l'on ne peut guère faire plus dissemblable. Belle gueule, grande gueule, impatient et rageur, José Mourinho figure une sorte d'exact contraire de l'austère et taiseux Wenger. Mais surtout les deux hommes ont une vision du football diamétralement opposée. L'Alsacien est un bâtisseur patient, un homme dont l'ambition est autant de gagner que de refaire son club du sol au plafond en s'assurant de la viabilité de son modèle économique, quand l'homme de Setúbal est un adepte de la course à l'armement pour des résultats immédiats, et tant pis pour le lendemain. Au vrai, chacun dans son registre est un expert sans beaucoup d'équivalents. Et évidemment cette opposition touche aussi au style de jeu prôné par les deux techniciens. Ultra-réalisme pour Mourinho qui ne s'embarrasse guère des moyens utilisés pourvu que la gagne soit au bout, recherche de style pour Wenger soucieux que dans l'héritage laissé à son club il y ait une vraie école de jeu à même de pérenniser Arsenal dans la durée. Autant de dissemblances, sur le fond comme sur la forme, qui vont fatalement faire des étincelles. On ne fera pas ici l'inventaire de tous les clashs qui vont dès lors opposer les deux fauves, la plupart faisant office de règlements de compte canailles à l'heure de la récré.


Mais il y a sans doute deux phrases chez chacun d'eux qui disent tout de ce qui les sépare. L'une signée de Mourinho : « La vérité, c'est que lui (Wenger) est un spécialiste. Huit ans sans le moindre trophée, ça c'est un échec. Si ça m'arrivait à Chelsea, je quitterais Londres et je ne reviendrai pas. J'admire et je félicite Arsenal parce que ce n'est pas possible d'atteindre 1000 matchs sans que le club soit lui aussi fantastique dans la façon de soutenir son manager dans les moments difficiles, surtout quand ceux-ci deviennent nombreux. » Derrière le côté vachard, le Mou ne comprend réellement pas que l'on puisse ne pas gagner et durer. Mais la réponse la plus significative de Tonton Arsène est sans doute celle-ci : « Pour juger de la compétence d'un entraîneur, il faut calculer le nombre de points rapportés par livre investie. Si on donnait la même somme à tous les entraîneurs sur une période donnée, on verrait alors qui est vraiment le meilleur. » Un calcul fait outre-Manche il y a quelques années où il apparaissait que le meilleur, sur ce critère arithmétique, était bien Wenger…

Un poison tactique


N'empêche, quel que soit le mode opératoire qui arrangera l'un ou l'autre, il y a quelque chose qui reste imparable : le boss des Gunners n'a jamais battu celui des Blues en treize confrontations. « À sa place, je pense que je me poserais des questions, glissera d'ailleurs le Portugais. J'essaierais d'y répondre, pas à cause d'un blocage mental, mais parce que je voudrais trouver des solutions pour aider mon équipe à briser la série. Essayer une manière différente de faire, essayer de déterminer pourquoi cela se passe toujours de la même manière contre mon équipe. » Et bien oui, pourquoi ? En gros, pour deux raisons assez simples. La première a été évoquée plus haut : longtemps les deux clubs n'ont pas investi les mêmes moyens dans l'équipe première. Au vrai, l'arrivée de Mourinho au milieu des années 2000 correspond précisément au moment où Arsenal va infléchir sa politique globale, en arrêtant la venue de joueurs confirmés pour miser sur la post-formation, autant un choix philosophique que financier avec la construction de l'Emirates Stadium qui n'autorise plus les dépenses somptuaires. Autant de soucis dont Mourinho ne va pas, lui, s'embarrasser avec le chéquier illimité de Roman Abramovitch qui lui permet n'importe quelle acquisition, toute la vista du Portugais résidant dans sa capacité à prendre les bons mecs au bon moment (combien auraient misé sur Drogba par exemple quand la planète regorgeait de stars au poste d'avant-centre ?). L'autre raison essentielle demeure tactique. À bien y regarder, Mourinho est une sorte de révélateur pour Wenger. Le manager français a longtemps fait son beurre dans une Angleterre très joueuse, presque naïve dans sa façon d'aborder le football, avec des équipes se jetant à l'abordage sans réel questionnement tactique. Du jeu, rien que jeu. Et du billard pour ses Canonniers chéris dont les qualités tombaient pile dans ces faiblesses de l'époque (ah ça, Henry and co se sont quand même bien régalés face aux défenses balourdes de Premier League). Pas un hasard si Arsenal a en revanche toujours calé en Coupe d'Europe face à des adversaires beaucoup moins disposés à ouvrir les vannes. Or, Mourinho figure l'archétype de ce cynisme tactique continental honni par Arsenal. Bloc bas, contres supersoniques, finition clinique. D'ailleurs lors des premières années, le « Special One » ne se cassait pas la binette pour neutraliser l'attaque des Nord-Londoniens : concentration dans l'axe, ouverture des couloirs pour obliger les Arsènaux à centrer dans la boîte des Blues, du velours pour John Terry et ses potes. L'énoncé tient sur un emballage de chewing-gum ? Certes, mais Wenger et ses ouailles n'ont jamais trouvé la parade.

Platini au secours de Wenger… ?


Alors quoi ? Condamner ad vitam aeternam l'ami Wenger face à son pire ennemi ? Pas nécessairement… Car l'ironie de cette histoire veut que les deux hommes semblent paradoxalement se rapprocher via leurs clubs respectifs. Car peu l'ont noté, mais Chelsea s'est lancé dans un modèle économique vertueux, fair-play financier oblige, et avec une vraie réussite, puisque le pensionnaire de Stamford Bridge compte parmi les très bons élèves européens. Soit un recrutement massif de jeunes très prometteurs, prêtés ici et là, et revendus à profit s'ils ne font pas la maille avec l'équipe première. Une politique peu visible, peu commentée, mais qui porte ses fruits en finançant les arrivées de grands joueurs sans que Chelsea ne soit en déficit et ne se fasse taper sur les ongles. Oui, Arsène Wenger pourrait passer un coup de fil à Michel Platini pour avoir quelque peu redistribué les cartes, et il n'est d'ailleurs pas exclu qu'il ne l'ait déjà fait (les deux hommes se connaissent très bien depuis très longtemps, AS Nancy oblige). D'autant que dans le même temps, dans la baraque voisine, fort de finances exceptionnelles, ledit Wenger s'autorise enfin à acheter du cador, du vrai. Ici, Mezut Özil, là Alexis Sánchez, en passant par Petr Čech. Et il se dit de plus en plus que Karim Benzema ne serait plus très loin du Nord de Londres, moyennent une somme rondelette qui pourrait dépasser les 60 millions d'euros. Forcément, le rapprochement de ces deux courbes (la politique désormais vertueuse des Blues, le recrutement plus ambitieux des Gunners) rapproche les moyens mis à la disposition des deux hommes, selon le vœu soufflé plus haut par Wenger. « Il est de plus en plus persuadé que son club peut faire le match sur une saison avec les tout meilleurs, y compris Chelsea, nous confie carrément un familier de l'Alsacien. La seconde partie de saison où Arsenal a fondu sur les Blues lui a donné la certitude que son équipe peut vraiment rivaliser et plus simplement réussir des coups. » Oui, pour la première fois peut-être de leur histoire commune, Wenger et Mourinho vont se battre à armes égales. Et ce, dès cet après-midi lors du Community Shield à Wembley en lever de rideau de la saison. D'ailleurs, les deux hommes n'ont pas esquivé leurs responsabilités, puisque, de part et d'autre on l'affirme, ce n'est pas une rencontre de préparation pour la Premier League, mais un vrai match qui va compter. Le duel est lancé. Mieux, il est relancé.

Par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:09 Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! lundi 20 novembre 280€ à gagner avec Naples & Dortmund - Tottenham
Hier à 16:42 Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 Hier à 13:30 Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 33 Hier à 12:03 Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:15 Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 17 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 26 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 29 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 15 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 14 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 17 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Charlotte Lorgeré impressionne au chant pour son bizutage 23 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30
À lire ensuite
La fiche du FC Nantes