Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ballon d’or 2017

Comment le Ballon d’or de Ronaldo va priver le Qatar de son Mondial

Le probable sacre du Portugais ce jeudi pourrait avoir des incidences plus larges que sur la simple guéguerre opposant CR7 à Lionel Messi. Le détonateur qui fera exploser l'organisation du Mondial 2022, confiée pour le moment au Qatar. Avec un Donald Trump qui se frotte les mains en coulisses.

Modififié

Ronaldo gagne son cinquième Ballon d’or...


« Suuuuuuu ! » Trophée sous le bras, crépitement de flashs, costume impeccable, sourire ultrabright, Cristiano Ronaldo exulte. La scène est bien connue. Et pour cause, c’est la cinquième fois qu’il est sacré meilleur joueur de la planète et égale par la même occasion le score de son adversaire d’une vie : Lionel Messi qui, lui, tire la tronche, engoncé dans son complet vert kaki. Pas de quoi réécrire l’histoire, dira-t-on. Le suspense et l’émotion ont de toute façon déserté cette cérémonie depuis une décennie maintenant, tant les deux joueurs anesthésient toute concurrence. Sauf que ce cru 2017 pourrait bien renverser l’ordre mondial.

Karim, ce Ballon d’or était pour toi

Messi crucifié à Moscou...


Agacé de ne pas voir son aîné madrilène lever le pied avec l’âge, Messi compte prendre sa revanche dès l’année suivante et régler définitivement ce débat. Cela tombe bien, cette année de Coupe du monde en Russie pourrait le voir décrocher enfin un premier titre international avec l'Argentine. Si bien qu’il porte l’Albiceleste à bout de bras jusqu’en finale. Mais le Diez se blesse dès les premières minutes du match, les grillons du stade Loujniki venant essuyer les larmes qui coulaient sur sa barbe rousse. En face, la France a bien retenu la leçon de l’Euro 2016 et ne va pas se laisser déstabiliser par ce nouveau drame qui se joue sur la pelouse. À la 90e minute, Florian Thauvin venge André-Pierre Gignac en trompant Sergio Romero d’un poteau rentrant qui offre une deuxième étoile à la France. Cristiano Ronaldo, champion d’Europe en titre avec le Real quelques semaines plus tôt et futur meilleur buteur du Mondial grâce à son quintuplé face à l’Iran, doit une belle chandelle au Marseillais puisque la course au Ballon d’or 2018 reste ouverte. Mais Flotov ne sait pas encore qu’il vient de créer un monstre.

Le monde se retrouve coupé en deux...


CR7-Messi, Messi-CR7. Plus que jamais, le monde se divise autour de cette rivalité, de la même manière que Portugais et Castillans s’étaient partagé le globe avec le traité de Tordesillas en 1494. Le Moyen-Orient s’est rangé derrière l’Argentin, grâce aux relations entre le Barça et le Qatar ainsi qu’au lobbying de Xavi. Un soutien renforcé par l’Iran, un des derniers alliés des Qataris dans la région, qui n’a toujours pas digéré le quintuplé du Portugais au Mondial. Dans le bloc d’en face, les États-Unis se sont logiquement rapprochés de Cristiano Ronaldo, bien aidés par le sponsor à la virgule qui habille depuis longtemps la star de Madère. Le conflit atteint son paroxysme en décembre 2018 : le vote pour le Ballon d’or accouche d’un match nul aussi inédit que dangereux pour l’équilibre mondial.

Cristiano Ronaldo prend sa retraite en Floride...


Cela fait maintenant six mois que les résultats du Ballon d’or ne sont pas reconnus par les camps opposés. Dans ce climat de tension, les Clásicos étant désormais trop risqués pour être disputés, le Portugais préfère quitter le Real Madrid et va se réfugier aux États-Unis pour un nouveau défi. Plus exactement au Miami FC de l’ex-Galactique David Beckham, qui vient tout juste d’intégrer la MLS. Mais Ronaldo ne veut pas faire une croix sur le dernier défi de sa carrière : la Coupe du monde 2022. Sauf qu’il est hors de question de la disputer au Qatar. D'autant plus que l’Émirat n’est toujours pas prêt à accueillir la planète foot. Serait-on dans une impasse ? Réponse dimanche dans Téléfoot.

Zidane remporte la Ligue 1...


Un seul homme peut encore assurer un semblant de dialogue : Zinédine Zidane, à la fois confident de Ronaldo et proche du Qatar depuis qu'il a apporté son soutien à leur candidature. Jouant la neutralité en prenant les rênes de l’Olympique de Marseille, Zizou va finalement débloquer la situation en faisant tomber involontairement le système qatari. Le natif de la Castellane va mener l’OM au titre de champion de France, grâce à un Flo Tov stratosphérique qui, décidément, force le cours de l'histoire.

... Et le ticket Mexique-USA-Canada est désigné dans l’urgence pour organiser le Mondial 2022


Après cet affront en Ligue 1, le PSG et QSI sont brisés. Furieux, les Émiratis retirent leur billes et craquent : leur stratégie politico-sportive éclate, la bulle financière aussi, et toutes les affaires de corruption remontent à la surface. Le fameux effet ventouse. La FIFA croule sous les scandales, mais supplie le Mexique, le Canada et les États-Unis, initialement hôtes du Mondial 2026, de reprendre le flambeau pour que la compétition puisse tout de même se dérouler. Une des Coupes du monde les plus polémiques de l'histoire. Cristiano, ambassadeur officieux de l’événement et toujours capitaine de la Selecção, a donc tout le loisir de participer à son cinquième Mondial. À 37 printemps, et comme à la maison.




Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 18:11 Le maillot du Maroc pour le Mondial enfin dévoilé 48
Hier à 16:00 La finale de la C1 2020 à Istanbul 28 Hier à 13:39 Roy Contout en garde à vue 33 Hier à 13:38 Ronaldinho va se marier avec deux femmes 88
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Hier à 11:57 Falcao condamné à 9 M€ d'amende par la justice espagnole 55 mercredi 23 mai Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 68 mercredi 23 mai Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) mercredi 23 mai Pas de sanction pour Rabiot 79 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue mercredi 23 mai Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 35 mercredi 23 mai Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 10 mercredi 23 mai L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT)