Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Succession de Bielsa

Comment l'OM peut-il séduire Jürgen Klopp ?

Jürgen Klopp à l'OM ? Beaucoup en rêvent mais peu osent y croire. Et pourtant, Marseille possède quelques arguments pour convaincre l'ancien entraîneur de Dortmund de venir poser ses bagages au Vélodrome. Mais lesquels ?

Modififié
  • La fibre émotionnelle


    Jürgen Klopp marche à l'émotion. C'est pour cela qu'il est resté aussi longtemps à Dortmund mais aussi pour cela qu'il en est parti, ne supportant plus de ne pas être l'homme de la situation et de voir son club couler. Après sept saisons passées dans l'un des clubs les plus aimés d'Europe, Klopp cherchera sans doute une structure du même type avec une tradition forte et une histoire prestigieuse. À Marseille, le natif de Stuttgart retrouverait un peu le même genre d'ambiance que dans la Ruhr. Les supporters de l'OM sont certes moins amicaux que ceux de Dortmund, où les sifflets sont par exemple proscrits, mais ils sont tout autant passionnés par leur club. Et son caractère complètement fou collera parfaitement au tempérament marseillais. S'il réussit, Jürgen Klopp sera aimé comme peu l'ont été avant lui sur la Canebière. Or s'il y a bien quelque chose que ce dernier aime dans la vie, c'est le fait d'être adulé.

  • L'argent


    Marcelo Bielsa touchait la modique somme de 300 000 euros brut par mois. Soit 3 600 000 euros par an. Évidemment, cette somme est largement inférieure aux 6 000 000 d'euros que percevait Jürgen Klopp lors de ses deux dernières saisons à Dortmund. Mais elle reste conséquente. De plus, l'entraîneur allemand possède tellement de sponsors (Opel, Volksbank, Philips...) qu'il peut se passer d'un salaire mirobolant. En quelques années, il est devenu une marque outre-Rhin, ce qui lui rapporte un peu plus de 2 millions par an, les revenus proprement liés à l'exercice de ses fonctions sur un banc de touche ne sont plus vraiment sa priorité.

    Vidéo


  • Les similitudes sportives


    Jürgen Klopp n'a jamais évoqué le fait de vouloir entraîner un très gros club, ce sont les médias qui ont déduit cela après son départ de Dortmund. Peut-être recherche-t-il simplement un club du même calibre sportif ? Après tout, comme l'a dit son agent Marc Kosicke dans une interview à Spox en juin dernier, Jürgen Klopp est attiré par le challenge. Et si on y regarde de plus près, Dortmund et Marseille sont très similaires. Ce sont tous deux des clubs puissants sur la scène locale et parfois sur la scène européenne. Ils ont tous les deux remporté une Ligue des champions et ont l'habitude des résultats en dents de scie. De plus, en prenant la suite de Bielsa, Klopp s'inscrirait dans le même esprit avec un jeu attractif et une sérieuse exigence en termes d'entraînement. Sauf que cette fois-ci, il y aura des câlins à la fin des matchs.

  • Ligue 1, Premier League, Liga... même combat


    Évidemment, la Ligue 1 n'est pas un choix évident pour un entraîneur allemand tant la couverture du championnat est inexistante - ou presque - outre-Rhin. Mais c'est à peu près le cas de tous les championnats étrangers. Pour preuve, l'an passé, le Clásico n'était même pas diffusé sur une chaîne allemande. Et la Premier League, bien qu'au menu du bouquet satellite Sky, n'est que très peu suivie puisque les matchs se déroulent sensiblement aux même heures de ceux de la Bundesliga 1 et 2. Alors Marseille ou Manchester City... pour Klopp, c'est à peu près la même chose en terme de renommée en Allemagne.

  • Réussir là où Beckenbauer a échoué


    Tous les Allemands ont secrètement envie de faire taire le Kaiser au moins une fois. Il n'y a pas de raisons que Klopp soit différent de ses compatriotes.

    Vidéo


  • La Provence


    Après sept ans passés dans une des villes plus industrialisées d'Allemagne, Jürgen Klopp a sans doute envie de voir un peu le soleil et surtout la mer. Lui qui possède une maison sur l'île de Sylt (près de Hambourg) semble avoir une certaine affinité avec les villes côtières. Et si l'on considère le fait que les Allemands sont globalement obsédés par tout ce qui touche à la Méditerranée, Marseille semble une bonne destination. Le soleil de la Provence lui permettra aussi d'arrêter de faire des UV. Bon plan santé.

  • Les arbitres français


    Lorsqu'il est sur son banc de touche, il y a une chose que Klopp aime en particulier : se défouler sur les arbitres. Régulièrement sanctionné pour ses prises de bec avec le corps arbitral allemand (et européen), on n'ose imaginer ce qu'il pourrait faire s'il passait quelque temps avec les très compétents arbitres français. Nul doute qu'il ferait friser les moustaches du président de la LFP pour le plus grand plaisir de tous. C'est assez simple, nulle part ailleurs en Europe, il ne se régalera autant avec ses amis de la patrouille.

  • Marseille, capitale du survêtement


    C'est peu dire que le survêtement en coton est une seconde peau pour Klopp. En quatorze saisons passées au chevet de Mayence et de Dortmund, il ne l'a jamais enlevé ou presque. Les costumes ? Très peu pour lui. Les seules fois où il était obligé d'en porter, notamment en Ligue des champions, il n'a pas manqué de s'exprimer sur le sujet. À Marseille, on ne lui reprochera certainement jamais son amour du jogging puisque la cité phocéenne en est la capitale. Et puis avec Didier Deschamps et Marcelo Bielsa comme prédécesseurs, Klopp possède quelques modèles de renom. Ne lui reste plus qu'à trouver une casquette qu'Élie Baup n'a jamais portée.



    Par Sophie Serbini
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi