En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Journée mondiale de la santé du pied

Comment bien prendre son pied en vacances ?

Un panard, ça se respecte. La preuve : on fête aujourd’hui la journée mondiale de la santé du pied. À l’heure de partir en vacances et d’enfiler les sandales, petits conseils et avertissements aux joueurs pour faire attention à leur principal outil de travail.

Modififié
Ça y est, c’est quasiment l’heure des vacances pour les footeux. Elle a même déjà sonné pour ceux qui n’ont pas le bonheur, l’envie ou le talent d’être internationaux. Comme d’habitude, les joueurs ne manqueront pas de poster leur corps bronzé ou leur visage rougi posant devant une plage paradisiaque en compagnie de leurs proches. Ravis, les fans likeront les nouvelles publiées par leurs idoles et pourront continuer à vivre par procuration. En oubliant une question, futile pour les uns, fondamentale pour les autres : comment vont leurs pieds ? Et en prennent-ils soin ?

La tentation du sable


Car tout athlète doit être prévenu : s’il souhaite que ses pieds soient prêts pour la rentrée en évitant une blessure, le sportif de haut niveau doit faire un minimum attention à les garder en bonne santé. Cela passe, évidemment, par un peu d’activité physique. Même pendant les vacances. «  Je ne conseille jamais aux sportifs de tout arrêter complètement pendant les congés, renseigne Corentin Monnier, podologue dans la région bretonne. Le repos est important, mais il faut que ce soit un repos assez actif. L’arrêt de l’exercice intensif oui, mais avec quelques footings dans la semaine, donc. Il s’agit de garder une forme physique sans faire du fractionné. Sinon, il y a risque de tendinite, de problèmes musculaires et articulaires au niveau du pied lors de la reprise. » Mais attention : profiter de la magnifique plage pour trottiner quelques kilomètres sur le sable fin est à proscrire. « Il faut éviter, avertit le spécialiste. Ça a l’air super bien comme ça, parce que c’est vraiment souple et la course est différente, mais ça tire beaucoup plus au niveau musculaire. Encore une fois, ça facilite les tendinites au niveau du pied et du mollet. » Voilà pour ce qu’il est des exercices individuels durant les congés, plus ou moins suivis par les joueurs.

Ampoules et oursins, adversaires estivaux


Quid des chaussures à porter pendant la pause estivale ? Sans surprise, le pragmatique podologue conseille d’oublier « les escarpins pour les femmes » , au contraire des tongs, même moches : « Je devrais dire que ce n’est pas bon, mais c’est impossible d’interdire ça pendant les vacances. » En réalité, le véritable problème est ailleurs. Il concerne en effet la peau du pied, et les ampoules qui se déclarent très fréquemment lorsqu'il faut retaper le ballon. « À la reprise, le pied n’est plus habitué aux chaussures à crampons, les appuis ne sont pas les mêmes, la peau est devenue plus fine, surtout s’il n’y a pas eu d’exercice, note Corentin. Résultat : les ampoules apparaissent. Ça arrive même qu’une ou deux ampoules se forment sous l’ampoule d’origine, et que le tout devienne hémorragique. Ce qui engendre l’arrêt du sport pendant une dizaine de jours. » Les solutions pour ne pas en arriver là sont simplissimes et à la portée de tous : mettre de la crème renforçant l’épaisseur de la peau et, pourquoi pas, rechausser les crampons en plein milieu des vacances pour une petite séance amicale entre potes.


Et le reste, alors ? Les coups de soleil, par exemple ? Rien de grave à ce niveau-là selon l’expert : « Pour les coups de soleil, il y deux choses à savoir. D’abord, la plante du pied, comme la paume des mains, possède une couche plus épaisse et ne risque rien. Ensuite, le dessus du pied peut prendre un coup de soleil, mais c’est rare. Il n’y a donc aucune contre-indication au niveau solaire. » Pas plus pour le contact avec l’eau de mer ou les massages (amoureux ou non), qui sont même recommandés pour leur caractère relaxant. En revanche, un ennemi particulier reste à craindre : le terrible oursin. Corentin en sait quelque chose, lui qui a géré des sportifs en Guadeloupe : «  Les épines d’oursin dans les pieds, c’est une galère sans nom. Car quand tu essayes de les enlever, ça casse tout le temps et ça reste dans l’organisme, au contraire des échardes de bois ou des bouts de verre. Or, c’est très douloureux. Même quand tu marches. Surtout quand c’est sur le talon. On avait énormément de cas à la rentrée aux Antilles. » À chacun de faire gaffe où il met les pieds.



Par Florian Cadu Tous propos recueillis par FC.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 11:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
Hier à 11:24 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 24 février Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 31 samedi 24 février Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 22 samedi 24 février Les lumières s'éteignent en Argentine 16