1. //
  2. // Chelsea/Man Utd (2-1)

Comme un doute sur Manchester

Défait à Stamford Bridge (1-2), Manchester United a remis en selle ses poursuivants. Surtout, les Red Devils ont un peu manqué de répondant, physiquement et peut-être même mentalement. Inquiétant ?

Modififié
0 27
Il y a deux façons de tenir les comptes. La première, ancrée dans le réel : Manchester United est leader, n'a concédé que sa deuxième défaite de la saison en Premier League et regarde Chelsea dans son rétro avec encore douze longueurs d'avance. Imparable. Et puis il y en a une seconde qui joue la carte de la nuance et donne dans l'hypothèse : MU peut voir revenir Arsenal à une petite unité (les Gunners ont un match en retard à Tottenham), a perdu un deuxième match en quatre journées, la première contre la lanterne rouge et la seconde chez son pire rival depuis sept ans, et n'a pas définitivement enterré les Blues qui ont encore un match en retard face à Birmingham (donc une possibilité de revenir à neuf points), peuvent venir gagner à Old Trafford (et réduire à six points l'avance de MU) en sachant que les Red Devils peuvent aussi chuter à Liverpool (sans Vidic ni Ferdinand) et chez Arsenal. Vous avez fait les comptes ?

Et pourtant MU a très bien joué...

Mais sorti de la manipulation frénétique (et très aléatoire) du boulier, il y a surtout l'impression dégagée par les hommes de sir Alex Ferguson. Disons-le clairement : United a probablement dispensé sa meilleure partition de la saison mardi soir. Jusque-là, on ne répètera jamais assez combien le volume collectif mancunien dans le secteur offensif a été très régulièrement d'une grande pauvreté (si l'on compare aux crus précédents s'entend, pas à celui de Bolton hein). Le modus operandi des leaders du championnat d'Angleterre ? Un gros quadrillage défensif, un Nemanja Vidic surnaturel pour colmater les quelques failles et des individualités providentielles devant dans le sillage de l'épatant Nani. Loin de la fantastique mécanique des 90's ou de l'authentique machine de guerre des années Cristiano Ronaldo. Mais toujours la même efficacité puisque jusqu'au mois de février, les Fergie's Boys étaient invaincus en Premier League et n'avaient perdu en tout et pour tout qu'un match (0-4 à West Ham en League Cup) toutes compétitions confondues. Il n'empêche, on attendait de voir Manchester élever son niveau le moment venu, dans un gros test. Celui de Chelsea par exemple. Car les Blues ont beau être largués au classement, ils continuent de pouvoir ponctuellement se surpasser, surtout face à leur rival préféré, et on devinait qu'ils ne laisseraient pas filer comme ils avaient pu le faire face à Arsenal en décembre (1-3). Oui, avec le clash de Stamford Bridge, on allait en savoir plus.

Y a-t-il un Roy Keane dans les parages ?

Et qu'a-t-on appris au juste, hormis qu'au lendemain d'un choc comparable en Italie (le dramatique Milan-Naples), on a la confirmation que la Serie A a plusieurs longueurs de retard sur la Premier League ? MU en a bel et bien encore sous la pédale question qualité de jeu. Enfin, on a vu le milieu mancunien dicter le jeu, grâce à une association Scholes-Carrick aussi juste qu'intelligente. Enfin, on a vu plusieurs temps forts successifs et non des accélérations par à-coups. Enfin, on a vu ce qui fait la force de Manchester United depuis près de vingt ans maintenant. Simplement voilà, quand Chelsea, dans une manière de retour à quelques fondamentaux, a gonflé ses biscottos et même ouvert la boîte à mandales, les Rouges ont semblé subir le combat. Certains crient à l'arbitrage scandaleux ? Les mêmes sans doute qui se gaussent (à juste titre) d'Arsenal quand les Gunners se réfugient derrière les mêmes arguments pour expliquer un revers. Les mêmes qui oublient que Manchester avait bénéficié de l'étrange mansuétude des instances à l'égard de Wayne Rooney (après son coup de coude à Wigan sur James McCarthy), Rooney buteur à Stamford. Les mêmes qui ne disent pas que le si décrié Atkinson avait annulé un but d'entrée de match en faveur de Chelsea pour une faute inexistante de David Luiz. Non, si les favoris du championnat ont perdu, c'est parce qu'il a manqué un Roy Keane. Un type capable de désosser quiconque commencerait à chercher des bricoles à ses teamates, quand Scholes, Carrick ou Fletcher ont été bien en peine d'aller chicaner Luiz, Essien et Ivanovic (au hasard) quand ceux-ci ont décidé de la jouer gangsta.

Alors quoi ? Il est probable que cela n'empêchera pas les Diables Rouges d'aller conquérir ce dix-neuvième sacre qui ferait d'eux les seuls maîtres d'Angleterre. Mais un léger doute est apparu alors que celui-ci n'existait pas il y a encore quatre jours. Un doute qui, s'il ne se paie pas au final dans la course au titre, pourrait laisser son ardoise en Ligue des Champions. Car l'Europe entière a vu cette faille, fut-elle minime.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pas mal cet article ; une réponse directe à tous les commentaires d'hier ! Pour reprendre la conclusion, qui en Europe peut jouer aussi "gangsta" que le Chelsea d'hier ?
Le titre domestique est loin d'être gagné pour MU.

Je vois bien (dans ma boule de cristal) Arsenal le rejoindre et même le dépasser. Un Arsenal qui va se faire sortir de la Champions au Nou Camp tandis que Manchester va y poursuivre son aventure (franchement, l'OM...!)

En fin de compte, je vois bien MU bredouille en fin de saison.
Je vais faire le même commentaire qu'après Newcastle-Arsenal même si évidemment c'est pas le même scenario, mais MU s'est fait marché dessus. Chelsea y a été surement trop fort, mais quand tu réponds pas et qu'il y a qu'une équipe qui fait du rentre dedans, l'arbitre ne bronche pas. En Angleterre, faire du beau jeu d'accord, mais après avoir laissé 3 ou 4 crampons dans le mollet de l'adversaire. J'ai presque envie de dire qu'il faut répondre si tu veux avoir une chance car l'arbitre bougera que si les 2 équipes font du petit bois...
Totalement d'accord avec cet article.
Je rajouterai que surtout Fletcher est très en dessas de ces performances de l'année passée, hier il a tout loupé, passe, frappe, transversale, interception. Théoriquement c'est lui notre Roy Keane. Si tu ajoutes ça au jeu plutôt moyen de Carrick hier, et à l'impact physique du milieu blue, c'était très compliqué.

Hargreaves revient (enfin fletcher aussi)
même quand il parle d'un match anglais, le mec ne peut pas s'empêcher de cracher sur la Série A....

Lamentable. Le championnat italien a peut être du retard mais moi, Naples ou l'Udinese m'ont plus fait bander cette année que MU en termes de jeu

et puis, statistiquement, les clubs italiens ont remporté plus de LDC que les anglais ces 10 dernières années...

alors franchement ton retard, tu peux te le foutre très sincèrement au cul!
C'est vrai que la Serie A est quand même très agréable cette année, mais c'est vrai aussi qu'en coupe d'Europe ils en chient pour l'instant...
C'est bon de voir une équipe qui n'a pas eu peur de Man Utd et surtout pas peur de les bousculer. Après, Chelsea a les moyens techniques mais ça se joue au mental et Ancelotti a fait du bon boulot pour le coup.
Les crap invincibles (on les appelent plus comme ça, non?) ont des faiblesses, on l'avait presque oublié même si on se demandait comment ils faisaient pour enchainer les victoires avec cet effectif. Comme une erreur réparée.
Mais c'est clair qu'il manque un Roy Keane. Les moyens Fletcher et Carrick, le mauvais Gibbson, l'inconsistant Nani et les vieux respectables Scholes et Giggs (et Hargreaves, il est où?) forment une machine bien huilée dans un système Ferguson impeccable mais faut pas pousser, il y a beaucoup d'intox, d'expérience et bien-sûr d'auto-persuasion. Que Chelsea ait mis à nu les points faibles fait du bien à la League. Maintenant derrière je vois mal Arsenal ou City en faire de même ...
arrête de lire so foot si tu comprends toujours pas l'esprit so foot, ils mettent également un pique à l'attaque de bolton, tu t'offusques pas pour bolton à ce que je sache? non parce que bolton ça touche pas à ton nombril

Comme l'article d'hier sur la roma avec un lecteur qui voit un complot romain dans so foot, faut arrêter les gars

le milan-napoli n'avait rien à voir en terme d'intensité et de qualité de jeu avec le match d'hier soir, on a deux matchs deux jours d'affilée avec deux affiches il est normal de comparer un peu.
D'autant plus que si tout va bien pour ses 4 équipes, elles seront amené à se rencontrer en c1

sur l'ensemble de son article il y consacre une seule phrase : esprit so foot n'y plus ni moins

le dimanche matin est diffusé un magazine lisse qui plait à tout le monde et qui ne froisse personne: sorte de candide pour footeux, rendez vous à 11h
Non mais à chaque fois, c'est grave, on parle d'un match Manchester- Chelsea et on parle de niveau de Série A, c'est grave... Surtout que si on a un minimum de connaissances au foot, cette année , on ne peut pas cracher sur le niveau de Série A, l'Udinese, Napoli, Palerme ( quand ils ne prennent pas 7-0), Milan ( quand Cassano et Robinho sont dans la place), des matchs comme Inter- Roma qui se solde par ses scores qui font rêver... Personnellement, j'ai vus beaucoup de matchs de Premier League cette saison, et je peux dire que le peu de match de Série A que j'ai vu m'a fait plus plaisir... mais bon on mettra ça encore sur l'esprit décalé sofoot..
ooo la belle luciole qui vient m'éclairer!

merci pour l'esprit Sofoot, je pense savoir ce que c'est depuis le temps que j'y suis abonné.
Seulement tu vois gros malin, y a une différence entre la rédac de mag papier et celui du site : et cet article le prouve encore une fois...

Je poussais juste une gueulante parce que le couplet de la Série A en retard, tt le monde le connaît et c pas la peine de nous le sortir dans le cadre de cet article.

Et pour info, l'esprit Sofoot c aussi se palucher sur Naples, l'équipe romantique du moment, pas foutu de mettre un pion au Milan. Donc tu vois, le Seri A bashing a ses limites.

Et pour info, effectivement, Bolton, comme beaucoup de gens qui n'y vivent pas, j'en ai absolument rien à carrer.

bisou merci
A la limite, on épilogue trop pour une demi-phrase sur Milan-Naples. Et en plus il y a confusion, l'auteur parle des niveaux respectifs, par nécessairement du spectacle pur. C'est vrai qu'il y a des matches spectaculaires en Serie A. Mais aujourd'hui, il faut être de mauvaise foi pour prétendre que les top teams italiennes valent les meilleures escouades de Premier League. Il y a une différence terrible d'intensité, de vitesse, de constance et même parfois de justesse technique. Le spectacle, c'est un tout autre curseur. Dans les 90's, la Premier League était plus spectaculaire que la Serie A mais d'un niveau terriblement inférieure. Gare à ne pas confondre niveau et spectacle (sinon, là où il y a le plus de buts, c'est aux Pays-Bas, pourtant, c'est un championnat pourri aujourd'hui). Or, il me semble bien que l'auteur comparait le niveau plus que le spectacle produit, qui est souvent pas mal du tout en Serie A.
Pibe, un peu de respect pour le championnat batave!

6 C1, 1 C2 et 4 C3 dans sa besace, ce championnat!

Qui a encore trois représentants en Europe cette année.

Il y a une vie en dehors du big Four européen. Heureusement pour la L1 d'ailleurs!
L'article est vraiment pas mal et en relation directe avec les comms sur ce même match hier. C'est dommage de se braquer pour un bout de phrase (qui soit dit en passant se défend !!), si vous voulez du lisse sans jugement alors go sur l'équipe.fr. Si vous voulez vous insulter dans tous les sens pour rien dire go sur f365.fr. Si vous avez vu le match et que vous avez des choses à répondre allez-y, commentez ! (et merde j'l'ai pas vu le match !!)
lol les commentaires de cet article sont marrant, c'est devenue tellement rare de voir MU perdre que dés que ca arrive ayé le doute s'installe MU s'ai fait marché dessus et blablabla....

Il n'y a aucun doute, MU a vécu cette situation 1 million de fois, il vont gagner le prochain match et dérouler, ils vont gagner la premier league et faire un bon parcours en C1 et pourquoi pas la Cup aussi, ca s'appelle l'expérience et MU n'est jamais aussi performant que quand il est au pied du mur.
je ne pense pas que MU se trouve dans le doute (chelsea, lui, l'était et n'a quasiment rien à perdre sinon ancelotti) et pour cette même raison, pour MU la surprise n'en était que plus grande. je pense qu'ils sont allé affronter un chelsea "moyen" et qu'ils ont eu à faire à un retour de blue-ADN. mais, oui, un roy keane ne ferait pas défault à ce MU la...

pour la comparaison "série A", je ne suis pas entièrement d'accord... c'est l'inter de la saison dernière qui joua les "bads-boys" face à chelsea, puis, face au barça? c'est en lien avec les différents moments de forme au longe de la saison (les grosses cylindrées se croisent), le nouveau/ ou futur milan se calque sur se schéma... à voir? et à suivre le retour tottenham milan...
Honnêtement, quand on regarde les effectifs de MU et de Chelsea, celui de Chelsea parait encore au-dessus. Après, MU, c'est une équipe, une identité depuis des années. Et ça fait la différence. Ils peuvent perdre un match ici ou la, mais je ne vois pas ce que ça remet en cause pour le championnat.

Arsenal va encore se faire dessus aux moments clés et la faiblesse de leur arrière garde ne pourra pas être éternellement cachée par leur virtuosité offensive.

Prono : MU champion. Arsenal brocouille. Chelsea a une bonne carte à jouer en champion's avec une re-revanche contre le barça ???

En passant, autant je vois mal Arsenal conserver son avance au nou camp, autant je vois bien Milan renverser la vapeur à Tottenham. Les Italiens ne sont pas cramés... même si le championnat est légèrement en-dessous.
Analyses et articles football => rendez-vous sur http://lecturedujeu.wordpress.com/
Dernier sujet : ---- Ronaldo, un portrait du XXIème siècle. ----
Mario, l'argument du palmarès des représentants néerlandais tient moyennement sinon, à ce compte là, le championnat d'Ecosse reste un truc de référence aussi.
Après, on peut dire ce qu'on veut mais le véritable marqueur, c'est la Ligue des champions. Et depuis quelques années, les Pays-Bas sont très loin de leur standing passé. Depuis 2007, aucun représentant ne franchit les poules. Et on sait très bien que tout le monde ne joue pas à fond la Ligue Europa : je ne le cautionne pas, au contraire, mais je le constate. Si on refuse d'admettre ça, alors autant considérer que l'Ukraine a un championnat quasiment au niveau de la Serie A et la Bundesliga et supérieur largement à la L1. Ce qui n'est bien évidemment pas le cas.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 27