1. // Groupe B
  2. // Argentine/Corée du Sud

Comme on se retrouve

Diego Maradona croisera de nouveau la route de Huh Jung Moo, le sélectionneur sud-coréen, vingt-quatre ans après une rencontre de Coupe du Monde électrique (3-1 pour l'Argentine) lors de laquelle ce dernier lui asséna un tacle mémorable qui n'a pas manqué d'animer une joute verbale à distance entre les deux hommes depuis le début de la semaine.

0 1
La courte victoire de l'Argentine face au Nigéria a suscité un vent d'enthousiasme sur la rive sud du Rio de la Plata. Il faut avouer que l'Albiceleste est sûrement l'équipe qui a fait la meilleure impression lors de la première journée, parmi les favoris de cette Coupe du Monde, avec l'Allemagne. Cependant, l'une des grandes interrogations de la semaine aura été de savoir si Veron, victime d'une contracture au mollet droit, jouerait. Il semblerait que Maxi Rodriguez occupe sa place. La Brujita craint de perdre sa place au cas où el Leon réalise une belle performance. Les dix autres titulaires seront reconduits, notamment Jonas Gutierrez, beaucoup critiqué dans la presse argentine ces derniers jours. Le milieu de Newcastle a été mis en difficulté dans son couloir droit, où Angel Di Maria a lui aussi déçu. L'équipe albiceleste a reçu plusieurs visites exceptionnelles cette semaine. Outre Gabriel Batistuta, son goleador historique, venu saluer son vieux copain Diego Maradona, avec qui il fit un malheur au Mondial 94 contre le Nigéria et la Grèce, les deux autres adversaires de l'Argentine en poule cette année, le DT argentin a échangé quelques mots avec Estela de Carloto, l'une des fondatrices du fameux mouvement des Grands-Mères de la Place de Mai, une association qui s'emploie à retrouver leurs petits-enfants disparus durant la dictature militaire (1976-1983).

« Ils faisaient du taekwondo » , d'après Maradona


Autant dire que tout un pays est derrière la Seleccion du Pibe de Oro. Le chouchou de Diego, Carlos Tévez, a loué les qualités de Park Ji-Sung, son ancien coéquipier à Manchester United : « J'ai parlé de sa façon de jouer à Jonas Gutierrez. C'est un joueur qui sait se débarrasser facilement du défenseur qui le marque. Cette faculté m'a toujours beaucoup impressionné » . Park lui a rendu la pareille. « On a joué deux ans ensemble à Old Trafford et on se connaît bien mutuellement. Quand tu sais comment joue ton adversaire, tu avertis tes défenseurs de sa façon de jouer. Quoi qu'il en soit, on est tous les deux dans le même bateau » , a avoué celui que les Argentins surnomment “Duracell”, avant d'ajouter que les Sud-Coréens « n'ont peut-être pas les mêmes atouts techniques, mais je peux vous garantir que l'on va tout donner pour l'emporter » . Contrairement au Mundial 86, où Diego et ses frères ont fait les frais d'un marquage musclé de la part des "Guerriers Taeguk". L'actuel sélectionneur argentin n'a pas oublié son tête à tête avec celui qui sera aujourd'hui son homologue sur le banc adverse. « Ils ne pratiquaient pas du football, mais plutôt du taekwondo » , s'est notamment exclamé El Diez en conférence de presse cette semaine, en référence au traitement que lui infligèrent les Asiatiques ce jour-là et notamment à une faute particulièrement violente de Huh Jung Moo, qui n'a pas hésité à lui répondre.

De la revanche dans l'air

« Je n'ai pas donné ce coup de pied intentionnellement. Si cela avait été le cas, l'arbitre m'aurait exclu, et je n'ai même pas été averti » . Le sélectionneur des Diables Rouges est prêt pour la revanche. « Ce jour-là nous étions assez intimidés car nous ne connaissions pas bien l'Argentine. Il y avait une différence de niveau, un fossé assez grand » , a-t-il reconnu dans un premier temps. « Aujourd'hui la situation est différente. Notre équipe est beaucoup plus confiante. Nous avons pas mal de joueurs qui évoluent en Europe. Nous allons faire tout notre possible pour gagner. L'Argentine est une équipe forte. Mais le plus fort ne l'emporte pas toujours » . Étonnamment, il est même allé regarder du côté de ses voisins et grands ennemis du nord : « J'ai vu Brésil-Corée du Nord. Les joueurs nord-coréens avaient l'air très confiants. Malgré leur défaite, ils ont fait du bon boulot, je dois dire que ça nous a inspirés, d'une certaine manière » . Huh Jung Moo a promis d'arrêter Messi en commettant des fautes « intelligentes » ... Comme en 86 ?






Alejandro Carbone, à Buenos Aires (avec Charles Mathieu-Dessay)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Il me semble que ce ne soit pas un problème les coréens ne tiendront pas la cadence a mon avis .
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L'Espagne sur le divan
0 1