Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Equipe d'Espagne
  2. // Les 23

Comme en 2008, ou presque

Des 30 présélectionnés la semaine dernière, Vicente Del Bosque en a gardé 23. Le mieux étant l'ennemi du bien, le groupe de 2010 ressemble beaucoup à celui de 2008.

Modififié
Gardiens :

Iker Casillas : San Iker fait partie des meubles du Real et de la Seleccion. Impossible de s'en passer. Dire que ce type n'a que 28 ans.

Pepe Reina : Pepe ne sera sans doute jamais titulaire dans les cages espagnoles. Mais être deuxième derrière Casillas, c'est déjà pas mal.

Victor Valdes : C'est la grosse surprise de Del Bosque. Malgré des supposées tensions entre Valdes et Reina –héritées de leur époque commune au centre de formation catalan– le gardien blaugrana ira en Afrique du Sud. La non-sélection du meilleur gardien de la Liga 2009-2010 aurait été une injustice.

Absent :

David De Gea : C'est le futur Casillas. En une saison, le pubère de l'Atletico est passé de la réserve de son club à la sélection nationale. Il n'a que 19 ans, et plein d'autres Coupes du Monde à jouer.

Défenseurs :

Raul Albiol : Titulaire à Valence l'année dernière, titulaire cette année au Real, le tout, sans faire de vagues. Il est le troisième homme parfait pour l'axe Piqué-Puyol.

Alvaro Arbeloa : Loin d'être le pire latéral du monde, l'homme du Real devrait être le remplaçant officiel de Ramos à droite. Il peut dépanner aussi à gauche. Pratique.

Joan Capdevilla : Après lui, le déluge. C'est l'un des darons de la sélection et le seul latéral gauche espagnol d'expérience et de niveau international. Titulaire à Villarreal. Mouais.

Sergio Ramos : Titulaire à droite, il est irréprochable en sélection. Il peut en outre plus que dépanner dans l'axe.

Carlos Marchena : "El carnicero" (le boucher) est toujours dans les bons coups. Titulaire aux côtés de Puyol en 2008, il devrait se faire doubler par Piqué au Mondial.

Gerard Piqué : Il ne lui reste plus grand chose à faire pour démontrer qu'il est le meilleur du monde à son poste, à part peut-être un Mondial.

Carles Puyol : Avec Piqué, il forme la meilleure défense centrale d'Europe. Avis aux futurs attaquants adverses : il faudra passer par les côtés.

Absent :

Azpilicueta : L'une des révélations de la Liga 2009-2010 avait pour lui la polyvalence (arrière-droit, milieu droit) et contre lui son âge (19 ans), son poste (embouteillage côté droit) et son club (Osasuna). A suivre.


Milieux :

Xabi Alonso : Depuis qu'il est parti de Liverpool, les Reds sombrent. Il est indiscutable au Real et en sélection.

Sergio Busquets : La plongeuse sort d'une très grosse saison au Barça. En Afrique su Sud, la Catalane sera la doublure d'Alonso et c'est déjà pas mal.

Andrés Iniesta : Andrés a peu joué cette saison à cause de blessures répétées et manque de rythme. Il devrait être sur deux pieds pour le Mondial. Même si les remplaçants ne manquent pas, ce mec est un génie. Impossible de s'en priver.

Xavi Hernandez: C'est le patron technique de l'équipe. Si Messi brille au Barça, c'est surtout grâce à lui. Et si l'Espagne est championne du monde, il méritera son Ballon d'Or.

Cesc Fabregas : Plus offensif que Xavi, mais moins percutant qu'Iniesta ou Silva, c'est sur ses épaules que repose l'autre organisation en 4-1-3-1-1. Idéal contre les Allemands (cf finale de l'Euro).

Javi Martinez : Le gamin de Bilbao est déjà sur les tablettes du Real. Bon récupérateur et excellent relayeur, il est là pour apprendre. Ça tombe bien.

Absents :

Marcos Senna: Victime d'une saison mi-infirmerie mi-galère avec Villarreal. L'autre meilleur joueur de l'Euro (avec Xavi) ne sera pas au Mondial. Del Bosque a préféré deux jeunes qui en veulent (Busquets et Javi Martinez) au Patrick Vieira espagnol.

Santi Cazorla : Cazorla avait été le coup de cœur des Espagnols pendant l'Euro. Il est resté trop longtemps blessé cette saison. Être sympa n'est pas un critère suffisant pour jouer en équipe d'Espagne.

Attaquants :

David Silva : Le nain des Canaries fait baver toute l'Europe depuis deux saisons. Côté gauche ou côté droit, ce joueur est capable de foutre le bordel dans n'importe quelle défense. Florentino Perez en rêve la nuit.

Jesus Navas : Le petit Jésus s'incruste pour le Mondial et ce n'est pas volé. Dans la grande tradition des ailiers espagnols, Navas est un minipouce. On le sait virevoltant côté droit en phase d'attaque. En finale de la Coupe du Roi, on l'a découvert redoutable en défense. Le joker parfait.

Fernando Llorente : Le seul grand et costaud. Le gamin de Bilbao peut toujours servir en cas de combats aériens.

Fernando Torres : Le titulaire indiscutable et le héros de la finale de l'Euro austro-suisse. Blessé à plusieurs reprises cette saison, Benitez ne s'en est pas remis.

David Villa : Le néo-Barcelonais terminera sûrement meilleur buteur du tournoi. Du gauche ou du droit, Villa c'est le prince des petits espaces et des reprises en lucarne.

Juan Manuel Mata : C'est le troisième larron de l'infernal trio de Valence Villa-Silva-Mata. Une machine à tuer les matchs.

Pedro Rodriguez: La surprise de Guardiola cette saison et le joker de Del Bosque au Mondial. En une saison, Pedrito est passé de la troisième division espagnole à la Coupe du Monde. Olé.


Absents :

Alvaro Negredo : Faut pas déconner, être remplaçant à Séville, il y a mieux comme CV.

Dani Güiza : Il a retrouvé sa place : chez lui.

Thibaud Leplat, à Madrid

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68