Cologne sous les eaux, Berlin ville ouverte !

L’heure des adieux de Raul a sonné la quasi condamnation du Hertha Berlin (4-0) à Gelsenkirchen. Le club de la capitale sauvera sa peau si Cologne se troue la semaine prochaine pour la dernière journée. Le calvaire ne sera pas fini puisque le mieux placé des deux devra passer par des barrages contre le troisième de la 2.Bundesliga.

Modififié
0 1
Dernière : l’ultime apparition de Raul à la Veltins arena s’est soldée par une victoire (4-0) contre le vaisseau fantôme du Hertha Berlin. Hommage, émotions, un aller-simple pour la C1, une troisième place sécurisée, un but (le quinzième de la saison) et Huntelaar qui prend la place de meilleur buteur… Il y a des jours comme ça.

Dernière (bis) : Rehhagel n’aura pas enrayé la descente aux enfers. Le Hertha (28 points, 6 victoires seulement) recevra Hoffenheim tandis que Cologne (30 pts) recevra le Bayern. Tout Berlin veut croire aux miracles.

26 buts : le total de Gomez avec celui contre Stuttgart, dépassé aujourd’hui par Huntelaar (27) auteur d’un doublé avec Schalke. Fin de série également pour le VFB, dans ce derby du sud de l’Allemagne, alors qu’il était invaincu depuis la vingt-deuxième journée et le 19 février (Hanovre 2-4).

Cinquième place: toute symbolique, récupérée par le Bayer Leverkusen au détriment de Stuttgart, grâce au treizième but de Kiessling pour la saison. Un total presque décevant.

Dix-huit: comme les pions de Lukas Podolski pour le FC Cologne. Beaucoup n’ont servis à rien en cette phase retour; comme celui de cet après-midi contre Fribourg (1-4). Les trajectoires des deux équipes ont commencé à se croiser en février. Cologne jouera sa peau la semaine à domicile contre le…Bayern Münich. En cas de résultat comparable au Hertha, il jouerait les barrages contre le troisième de la 2.Bundesliga.

76 et 21 : le premier (Dortmund) et le dernier (Kaiserslautern) ont la meilleure et la plus mauvaise attaque.

21 et 71 : la défense du Bayern et celle de Cologne, la plus solide et la plus perméable.

Wolfsbourg (8è), Hambourg (14è), Augsbourg (15è), Fribourg (12è) : Au début, on croyait à une malédiction. Toutes les équipes dont le nom se terminait par « ourg » ont connu une première phase délicate, notamment Hambourg et Fribourg, longtemps relégables. Le parcours difficile du promu d’Augsbourg était plus attendu. Finalement, les quatre se sauvent…

7ème place : le lot de consolation (du fait de la présence du Bayern et de Dortmund en finale de la coupe d’Allemagne) appartient pour l’instant à Hanovre. Comme pour la place de barragiste, cet accessit est encore accessible au Werder qui n’avance plus depuis trois mois.

Résultats et Classement

Par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

DTC-DMC même combat Niveau : CFA
Raúl, le plus grand joueur qu'il m'ait été donné de voir jouer en vrai.... parmi la multitude de très grands joueurs que j'ai eu la chance de voir jouer dans un stade!

El eterno 7!
Raúl Madrid!
El más grande!

Hasta siempre capitán...

PS : Et puis quelle honte que Florentino Pérez n'ait pas eu la délicatesse de lui rendre l'hommage qu'il était en droit de recevoir à Madrid et qu'il a reçu après 2 petites années à Gelsenkirchen (où il a également tout donné certes)! Ca donne un peu une idée de ce qu'est devenu le Real Madrid sous le règne de Tito Pérez... Chapeau aux Allemands de Schalke 04 a contrario! Très beau, très émouvant et très classe cet hommage largement mérité même si je pense que c'est à Madrid qu'il aurait dû le recevoir. Raúl méritait une plus belle sortie de Madrid même s'il y retournera une fois sa carrière terminée...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1