1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 4e journée

Cologne s’intercale entre le Bayern et Dortmund

Alors que le Bayern a continué son parcours sans faute en battant l’autre équipe à trois victoires, le Hertha, Dortmund s’est remis de son faux pas de Leipzig en étrillant chez lui Wolfsburg. De son côté, Cologne s’est offert ce Schalke en débandade pour se glisser en dauphin.

Modififié
135 8

L'équipe de la semaine : Borussia Dortmund


Cela va sans doute être récurrent cette année, mais il faut souligner la nouvelle grosse performance du Borussia « Ligue 1 » Dortmund. Face à un Wolfsburg jusqu’alors invaincu en championnat, les Schwarzgelben se sont directement mis à l’abri grâce à Raph Guerreiro, reconverti en 8 par Tuchel récemment sous prétexte qu’il était « trop fort » pour être cantonné à un seul poste. Puis après, c’est la Ligue 1 qui a déroulé : du PEA, du Dembélé déjà adapté et qui profite parfaitement des blessures pour faire son trou.


Sinon, Piszczek a conclu la marque de la tête. Aubam finit avec un doublé, Raph un but et deux assists. À noter aussi l’excellente entrée en jeu à la mi-temps de Castro, qui mériterait de retrouver la NM à force de marcher sur l’eau. Sinon, tout n’a pas été rose, notamment derrière, Wolfsburg ayant longtemps été dangereux, surtout en début de seconde période, mais est tombé sur un immense Burki avant de se faire punir en contre. Et dire qu’il manque encore Reus et Schürrle à cette équipe…

L’homme de la semaine : Arjen Robben


Oui, Kaiser Francky a marqué en mettant des crochets à des plots ; trois quand même. Mais le retour qui fait plaisir dans l’assistance, surtout pour certains fanatiques qu’on ne nommera point, c’est le mec de l’autre côté, le Flying Dutchman qui nous a rentré sa spéciale pour parachever la tranquille victoire du Bayern sur le Hertha.


Le pion de Ribéry quand même.

Vous avez raté Schalke-Cologne (et vous n'auriez pas dû)


On pouvait croire, en voyant le match face à Nice, que Schalke allait bien finir par faire quelque chose de bien. Son équipe est quand même pas mal, Huntelaar plante toujours, le coach n’est pas un peintre. Las, si Klaas-Jan s’est permis d’ouvrir le score d’un subtil ballon piqué, tout est ensuite parti à vau-l’eau. La redoutable équipe d’Anthony Modeste, buteur, en a ainsi passé trois à des Knappen complètement à la rue chez eux, à la ramasse comme rarement et d’un attentisme aberrant en défense. Il n’a ainsi fallu attendre que deux minutes pour voir l’égalisation arriver. Du coup, Null Vier pointe toujours à zéro point en quatre journées, alors que Cologne en est à dix, tranquillement placé entre les candidats au titre.

Le but du week-end


Une déviation acrobatique de Guerreiro, un défenseur tué d’un crochet par PEA, et une finition très Henryesque.

Álvaro Morata a dit


« Lewandowski est le meilleur buteur qui soit, j’essaye d’apprendre beaucoup en le regardant. Je ne rate pas un match quand il joue, et j’essaye d’apprendre de ses mouvements.  » Prends-ça Rim-K.

L'analyse définitive


Et si le RB Leipzig était vraiment un grand méchant ? On est en droit de se poser la question. L’équipe la plus détestée outre-Rhin a encore fait un bon résultat comptable, un nul face à Gladbach qui n’est en plus parvenu à égaliser qu’en toute fin de match. Avec un Timo Werner prêt à exploser (médaille Fritz Walter pour lui tout de même) et un ensemble globalement solide et cohérent, le promu va en faire chier plus d’un. Au point de rêver d’Europe, déjà ?

Et sinon...


Quatre joueurs du BvB occupe les cinq premières places des plus gros passeurs de Buli : Sokratis, Schmelzer, Weigl et Bartra. Si Thiago s’est placé en fourbe en 4 devant son compatriote, on se demande où est le dernier larron de la défense, ce fourbe de Piszczek.

En parlant du Polonais, Tuchel a laissé entendre que Kuba s’était barré cette année pour ne pas être potentiellement en concurrence au poste de latéral droit avec son grand copain. Du coup, il a pris le brassard à Wolfsburg, une ovation des fans du BvB et cinq pions dans la tête.

Malgré son nouvel entraîneur et l’ouverture du score, le Werder s’est encore viandé. Ça sent la werder saison en Buli.

En parlant de choses qui fâchent, le HSV s’est planté. Mais eux au moins, ils ont un point ! Pareil qu’Ingolstadt, qui a subi les foudres de l’Eintracht et surtout d’Abraham, buteur et passeur et prophète impitoyable.

⇒ Résultats et classement de Bundesliga Par Charles Alf Lafon
Modifié

Dans cet article

Toon Eastman Niveau : National
Kuba a enfin eu droit a ses adieux et une ovation largement méritée, il était temps.
MacchiaGobbo Niveau : CFA2
Question pour les fans de buli, pourquoi Leipzig est tant décriée en Allemagne ???
Message posté par MacchiaGobbo
Question pour les fans de buli, pourquoi Leipzig est tant décriée en Allemagne ???


Parce qu'il a été fondé en 2009 par Red Bull, qui a injecté beaucoup d'argent pour le faire grimper rapidement de 5 divisions.

Comme Hoffenheim, et à la différence du Bayer Leverkusen, je pense que ce qui fait chier beaucoup de monde, c'est l'absence d'identité claire entre l'entreprise qui injecte des fonds et la ville du club (Red Bull, c'est autrichien).
Ça va être drôle si Leipzig et Salzburg sont qualifiés pour l'EL l'an prochain.

Je me demande lequel des deux se désistera.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Déjà dit 1000 fois mais qu'il est frais et impressionnant cet Aubameyang. J'aurais jamais pensé que sa carrière prenne un tel tournant. L'exemple typique d'un mec passionné dont l'état d'esprit et le travail l'ont emmené bien plus haut que son potentiel le prédisait quand il était un espoir.
Bien souligné par Wil, Red Bull est autrichien et sponsorise un club allemand.

Ce qui permet au fans de certains clubs de "justifier" leur hypocrisie.... sachant que d'autres clubs sont proprietés d'entreprises (Bayer, Wolfsburg, Hoffenheim) ou étant aidé via des contrats "sponsoring" surgonflés (Schalke avec Gazprom).
Message posté par Le Baldé Vampire
Déjà dit 1000 fois mais qu'il est frais et impressionnant cet Aubameyang. J'aurais jamais pensé que sa carrière prenne un tel tournant. L'exemple typique d'un mec passionné dont l'état d'esprit et le travail l'ont emmené bien plus haut que son potentiel le prédisait quand il était un espoir.


Ouais, ça fait plaisir de voir un joueur, avec le temps et le travail, gommer des lacunes que certains pensaient insurmontables.
Un exemple pour tout les joueurs que l'on a traité de "tout-droit"(expression dégueulasse).
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Message posté par The Ant
Ouais, ça fait plaisir de voir un joueur, avec le temps et le travail, gommer des lacunes que certains pensaient insurmontables.
Un exemple pour tout les joueurs que l'on a traité de "tout-droit"(expression dégueulasse).


...et j'étais pas le dernier à le traiter de sprinter.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
135 8