1. //
  2. // 25e journée
  3. // Dortmund/Cologne (0-0)

Cologne fait douter Dortmund

Le Borussia Dortmund voulait se rassurer avant son huitième de finale retour en Ligue des champions face à la Juventus. Perdu : Cologne a bien résisté, et a même fait douter les Schwarzgelben. Mais dans l'ensemble, cette rencontre ne restera pas dans les annales. Les médias écriront « Null-Null » quand les (télé)spectateurs retiendront un nul nul.

Modififié
5 1

Borussia Dortmund 0-0 Cologne


Lorsque Pierre-Emerick Aubameyang fait en sorte que la balle franchisse les filets à la 71e minute, personne n'est dupe : cette fois-ci, le Gabonais ne sortira pas de masque de Batman, ni du Gak pour rendre hommage à Spiderman, encore moins une planche de surf. C'est d'une manchette de volleyeur que PEA a fait rentrer le ballon. Seule « récompense » : un carton jaune, pour ce geste plein de frustration. Car ce soir, le Borussia Dortmund n'a pas réalisé un bon match. La faute aux joueurs, d'une part, mais aussi à la formidable organisation défensive des hommes de Peter Stöger. Alors que Christoph Metzelder (3-1), Lothar Matthäus (3-1) et Dietmar Hamann (2-0), tous consultants de la Sky, voyaient les Schwarzgelben gagnants, le 1.FC Köln a rappelé à tout ce beau monde pourquoi il était aussi terrible à l'extérieur. Et finalement, ce nul contre le Borussia a comme un goût de victoire.

Cologne tire à boulets rouges


La rencontre débute comme prévu : Dortmund a la balle et veut marquer le plus vite possible. Histoire de se mettre à l'abri, histoire de passer à autre chose. À la Juve et à la Ligue des champions, par exemple. Sauf que Cologne n'a pas envie. Après tout, les Geißböcken ne sont pas la 4e meilleure équipe à l'extérieur pour rien : c'est compact, les deux lignes de quatre sont en place et coulissent comme il faut, et c'est rapide en contre. Dès le début de la rencontre, Weidenfeller doit s'employer à deux fois, devant Deyverson (2e), puis Ujah (6e). Par la suite, le BVB tente de passer par la gauche, par la droite, par le centre, mais rien. Reus ne touche pas la balle, PEA est inoffensif. Seul Subotić se créera une occasion ; et encore, sa tête sur corner passe au-dessus (4e). Il ne se passe tellement rien dans le match que supporters de Dortmund et de Cologne décident de balancer des « Scheisse 04 » à leur ami commun. Comme ça, gratuit.

Des changements à l'heure


Le 1.FC Köln, qui n'a plus gagné à Dortmund depuis quinze matchs, souhaite plus que tout mettre un terme à cette situation, mais ne s'en donne pas nécessairement les moyens. Suite à un centre d'Ujah, Deyverson a la possibilité de faire évoluer le tableau d'affichage, mais sa tentative passe au-dessus (52e). Vexé, le BVB confisque le ballon. Mais en ce début de seconde période, les Colonais refusent : il y a la place d'en mettre un. Excédé, Jürgen Klopp fait le dingue et décide de faire des changements avant la 70e minute : à l'heure de jeu, Kuba et Kampl font leur apparition, en lieu et place de Kagawa et Mkhitaryan, incapables (sur ce match) d'apporter quoi que ce soit dans l'animation offensive.

Timo Horn, Fußballgott


Des changements qui tombent à pic, car, pour une raison ou pour une autre, ils permettent à Marco Reus d'exister de nouveau. « MR11 » qui place une jolie frappe spontanée (sur une remise involontaire de la défense de Cologne), frappe qui contrait un très bon Timo Horn à une jolie parade (66e). Dortmund pousse, mais n'y arrive pas. De dépit, PEA marque de la main (71e). Dortmund occupe la moitié de terrain qui n'est pas la sienne, mais Cologne résiste bien, à l'image de Horn qui détourne un effleurement de tête de Hummels (79e). La Südtribüne a beau pousser de la voix, rien à faire : le score ne bougera pas. Vivement mercredi.



⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Toon Eastman Niveau : National
Note : 2
Faire douter c'est peu être un peu exagéré, Koln aurait pu en planter 1 ou 2 mais c'est valable de l'autre coté aussi. Comme quoi y a du progrès, y a 2 mois Dortmund aurait surement prit un 0-2 bien cinglant.

Sinon pas grand chose a dire sur un match franchement chiant a part peu être sur Mkhitaryan qui a encore été aussi utile dans le jeux que les ramasseurs de balles. Je comprend même pas ce qu'il fout encore sur le terrain. Kampl a apporter plus de danger sur 20 minutes que lui sur les 3 derniers matchs qu'il a joué. Franchement j'en peu plus de ce mec moi, comment on peut devenir aussi fantomatique en 1 an ?!

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 1