1. //
  2. // Demies
  3. // Angers-Guingamp

Colleau/Bassila : « Ce match est resté une grande fête »

Face à Angers, ce mardi, Guingamp a l'occasion de se qualifier pour la quatrième fois de son histoire en finale de la Coupe de France. L'occasion idéale pour aller rencontrer ceux qui étaient les deux capitaines de l'EAG, en 2009, lorsque le club breton a soulevé la coupe pour la première fois. Un moment que ne sont pas près d'oublier Fabrice Colleau et Christian Bassila.

Modififié
Vous vous souvenez bien de cette Coupe de France 2009 ?
Fabrice Colleau : Évidemment, c’est quelque chose d’ancré. Il y a plusieurs matchs qui nous ont marqués, notamment celui du huitième tour contre La Vitréenne où on se qualifie de justesse aux tirs au but alors qu’on peut perdre le match plein de fois pendant la prolongation. Et finalement la chance était de notre côté. Qui sait, c’est peut-être ce match-là qui a soudé le groupe.

Rétrospectivement, comment expliquez-vous ce parcours alors que dans le même temps, vous réalisiez une assez mauvaise saison en Ligue 2 (terminée à la 13e place) ?
Christian Bassila : Il y a des saisons comme ça... On avait un super groupe, avec une bonne ambiance, une parfaite alchimie entre les anciens et les jeunes. Honnêtement, tout était réuni pour que l’on fasse une bonne saison. On espérait monter en première division, mais finalement le fait de remporter cette Coupe du France nous a permis de vivre quand même une super saison. Ce trophée n’était que du bonheur.
FC : Il faut savoir qu’on avait des joueurs de grande qualité comme Oruma ou Eduardo ainsi que plusieurs jeunes très forts qui commençaient à pousser derrière. Et on n’avait pas un style de jeu très adapté à ce que demande la Ligue 2. Et puis quand tu as dans ton équipe un Wilson Oruma qui parvient à être champion olympique et qui sait donc se préparer pour les grands rendez-vous, ça t’aide à te transcender pour les matchs de Coupe. Alors certes, c’est paradoxal de jouer le maintien et de gagner la Coupe de France, mais en fait la Coupe était pour nous le moyen de réussir ce que l’on n’était pas capables de faire en championnat.

Ndoye, le Cheikh en or

Surtout que lorsqu'on se rend compte qu’on ne peut plus rien jouer en championnat, on se donne forcément à fond dans ce genre de compétition ?
FC : Tout à fait. Ça devient non seulement une échappatoire, mais surtout un objectif à part entière, car avec les résultats qui étaient très mauvais en championnat, c’était le seul moyen pour essayer de faire tout de même une bonne saison. La priorité restait tout de même de se maintenir en Ligue 2, mais c’est vrai que la Coupe en devenait une au fur et à mesure que l’on avançait dans la compétition.
CB : Oui, c’est sûr. On mise tout dessus, car de toute façon, c’est tout ce qu’il nous reste, donc on n’a plus trop le choix si l’on veut sauver la saison. Ça devient la priorité par défaut en quelque sorte.

Vous arrivez en finale alors que vous faites une mauvaise saison en championnat et surtout avec les couleurs d’un club qui n’avait encore jamais rien gagné. Cela ne vous a-t-il pas mis de pression ?
CB : Quoi qu’il arrive, ça reste une finale, donc il y a toujours un peu de stress avant un match comme ça. Mais on avait un groupe d’expérience avec des joueurs comme Oruma, Deroff ou encore Mathis qui avaient l’habitude de ce genre de rencontres. Tous les joueurs d’expérience avaient bien entouré les plus jeunes pour que tout le monde parvienne à bien gérer cet événement.
FC : Je pense qu’il y avait plus d’adrénaline que du stress. Je ne dirais pas que nous étions sereins, ce serait de la prétention, mais disons que l’on avait conscience que l’on pouvait battre une Ligue 1 sur un match au vu de l’expérience que l’on avait. Puis de toute façon, tout le monde nous voyait perdant, donc on n’avait rien à perdre.

Quand on joue une finale pour un club qui n’a jamais rien gagné jusque-là, l’enjeu doit forcément être plus grand, non ? La pression populaire n’est-elle pas trop forte ?
CB : Effectivement, il y avait une grosse attente de la part des supporters. Puis notre président, Noël Le Graët, rêvait particulièrement de soulever un trophée.
FC : Pour Guingamp, c’était déjà une grande fierté de retrouver la finale de Coupe de France. Les supporters de ce club amènent la passion, mais ne sont pas du genre à mettre la pression sur les joueurs. Il y avait une grosse ferveur, une grosse émulation autour de cette rencontre, ce qui nous a aussi permis d’être prêts pour le jour J.

En parlant de la ferveur, cette finale a connu un record d’affluence pour un match de Coupe de France avec 80 056 supporters. Vous vous souvenez de l’ambiance qu’il y avait dans le stade ce jour-là ?
CB : Oui, d’autant que c’était une ambiance réellement bon enfant.
« Même les supporters rennais nous ont applaudis. Je crois que tout le monde était content que la coupe parte en Bretagne. »
Les supporters des deux équipes arrivant par la même gare, tout le monde craignait un peu des débordements, mais c’était tout l’inverse. Il y avait réellement un esprit fraternel. Je me souviens que même les supporters rennais nous avaient applaudis. Je crois que tout le monde était content que la coupe parte en Bretagne.
FC : Je ne sais pas si tout le monde était content que la coupe reparte à Guingamp, mais c’est vrai que lorsqu'on a fait notre tour d’honneur, les supporters rennais nous ont applaudis, ça prouve que l’on avait mérité notre victoire. Ce match est vraiment resté une grande fête.

Cela doit être impressionnant de jouer devant 80 000 personnes, lorsque l'on n'est pas habitué à de telles affluences...
FC : Sur le moment, j’essayais de rester dans ma bulle, mais c’était vraiment fort. Voir un stade aux couleurs de la Bretagne, c’était exceptionnel. Car au-delà de la finale, c’était un derby breton au Stade de France, ce qui est assez incroyable. Et puis bon, c’est la première et seule fois où j’ai joué devant un stade de 80 000 personnes bondé...
CB : C’est quelque chose à vivre... C’est impressionnant. Il y avait tellement de monde que l’on avait du mal à s’entendre sur le terrain. Franchement, c’est une expérience à vivre en tant que footballeur. C’est vraiment quelque chose.

Le moment de la soirée, c’est lorsque vous soulevez la Coupe tous les deux. Pourquoi avoir fait ça ?
FC : En fait, au début de saison, j’étais capitaine, puis ensuite c’est Bass' qui a hérité du brassard. Mais nous, on a toujours été très proches tous les deux. Pour lui, le brassard ne voulait pas tout dire. Si tu étais un leader dans le vestiaire, tu pouvais t’exprimer. Avant la finale, il m’avait dit : « De toute façon, Fab', si on la gagne, on la soulève tous les deux. » Ça m’a forcément touché, d’autant que moi, en tant que joueur formé au club, c’est super fort de pouvoir soulever le premier trophée du club comme co-capitaine... C’est un souvenir immense. Et je le remercie encore pour ça.
CB : J’ai voulu soulever le trophée avec Fabrice car nous étions les deux capitaines de cette équipe. Il n’y en avait pas qu’un, donc c’était important de soulever le trophée à deux. Et puis pour moi, ce ne doit pas être un moment individuel, c’est une joie collective. Soulever le trophée, ça ne veut pas dire grand-chose, l’important reste la victoire de l’équipe.

Il y a eu une belle fête dans les vestiaires ?
« La fête a été un peu contenue à cause d'un match en retard à jouer contre Montpellier dans les jours qui suivaient. »
CB : Pas vraiment, c’était assez particulier, car on avait un match en retard à jouer contre Montpellier dans les jours qui suivaient et il était déterminant dans la lutte pour le maintien, donc on ne pouvait pas passer au travers. Finalement, la fête a été un peu contenue à cause de ça. Après, la fête dans les vestiaires, c’est exactement celle que l’on voit à la télé, on saute dans les douches, on boit du champagne dans la Coupe, rien de particulier. On boit un coup, on s’embrasse. Rien de bien spécial.
FC : C’est vrai que cette fête n’a pas été à la hauteur de l’événement à cause de ce match en retard...

Et comment s’est passé le retour à Guingamp ?
FC : Le stade était bondé. Dix-huit mille personnes. C’était magnifique, j’avais passé la journée sur la pelouse avec mon fils, c’était super. Et puis les rues aussi étaient pleines, on ne pouvait pas vraiment circuler en ville, d’ailleurs on se demandait même d’où sortait tout ce monde.
CB : Ah bah je vous laisse imaginer, il y avait beaucoup de monde dans les rues, et surtout dans le stade où l’on a présenté le trophée. C’était assez impressionnant car le stade était plein. Mais même là, la fête a été limitée à cause du match que l’on devait disputer contre Montpellier. Les sourires sur les visages des Guingampais, c’est un souvenir fort qui restera gravé. Et puis j’étais aussi particulièrement content pour le président Le Graët qui avait beaucoup donné pour ce club et qui méritait de voir son équipe gagner un titre.

Comment vous voyez le match de ce soir à Angers ?
FC : Ça va être un match très ouvert. Je pense que les deux clubs se ressemblent beaucoup, avec à peu prés les mêmes budgets. Je pense qu’il n’y a pas vraiment de favori, mais j’espère de tout cœur que Guingamp va se qualifier. Ce serait magnifique qu’ils puissent retourner au Stade de France.
CB : Angers a quasiment assuré son maintien, donc les joueurs vont être plus libérés. Mais bon, on connaît l’attachement de Guingamp pour la Coupe de France, c’est quelque chose qui a démarré il y a longtemps, bien avant 2009. Et les Guingampais vont avoir à cœur de retourner en finale pour perpétuer la belle histoire qu’ils entretiennent avec cette compétition.



Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Note : 2
Elle était belle cette épopée..
Et la finale, le stress quand Bocanegra ouvre le score, et puis ce doublé d'Eduardo, Zvunka le coach qui court en rond les poings serrés...
Alan Stivell & Nolwenn Leroy qui chantent l'hymne breton (le même air que celui des Gallois).
Paroles que personne ne connait, et qui ont une histoire disons... mouvementée.

Et l'année d'après on descend en National, la gueule de bois atroce.
Mais les cadres restent, et Joce arrive. <3
AHHHHHHH le traumatisme!!
quel manque d'ambition de la part de rennes, rien que le schéma de jeu d'entrée, thomert en pointe...
EAG avait une sacrée équipe pour une ligue 2...
mais sinon quel spectacle, des 17h ca chantait dans le stade, et pendant le match, les deux publics étaient assez silencieux, tétanisés par l'enjeu.
D'accord avec toi sur la qualité de l'équipe pour une Ligue 2. Sur la photo tu pourras même reconnaître Baky Koné qui, à l'époque, trompait sa femme avec la blondasse de mon Lycée ah ah que de bons souvenirs !
1 réponse à ce commentaire.
il y a 7 heures Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! il y a 1 heure Callejón calme les Niçois 2
il y a 8 heures Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 100 il y a 9 heures Le rap des ultras de Genk 5 il y a 9 heures Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 11 heures Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 16 il y a 11 heures Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 16
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15