1. //
  2. //
  3. // Séville-Celta Vigo

Coke : « Emery est un acharné du travail »

Aujourd’hui à Schalke 04, Coke reste l’un des piliers de ce FC Séville monté sur le toit de l’Europe pendant trois années consécutives. Avant ce Séville-Celta, le défenseur raconte son éclosion avec le Rayo, puis son expérience sevillista en tant que bras droit d’Unai Emery.

Modififié
Tu grandis au sein du Rayo Vallecano à Vallecas, avec un père chauffeur de taxi. Comment décrirais-tu ta jeunesse ?
Sur le plan sportif, je suis extrêmement reconnaissant envers deux personnes : mon père et mon grand frère. Sans eux, cela aurait été impossible. Tous les jours de la semaine à cinq heures et demie, mon père passait me récupérer à la sortie des cours, je me changeais dans le taxi et hop, je partais courir sur le terrain. Mon père s’est investi à fond pour que je puisse un jour arriver à l’équipe première du Rayo. J’habitais entre Getafe et Vallecas, mais si j’ai grandi au Rayo, c’est parce que j’ai trouvé une autre famille. Mes parents se sont séparés quand j'étais très jeune, mais ils souhaitaient toujours venir me voir jouer ensemble. Le sport était un moyen de les rassembler.

Tu as passé 15 ans de ta vie sportive au Rayo, un club à l’identité bien particulière. Quels souvenirs tu en gardes ?
Le Rayo, c’est une école de la vie. Tu démarres avec peu de choses et on t’explique que si tu souhaites t’en sortir, il faut être humble et travailler, encore et encore. Cette équipe est montée au plus haut niveau quand des dirigeants de quartier géraient encore le club. Cette philosophie du progrès, c’est une chose que tu ressens à l’intérieur. Quand tu viens de Madrid et qu'à côté, tu vois des clubs comme le Real ou l’Atlético, tu te sens fier d’appartenir à cette communauté du Rayo. Des actions collectives comme celle pour sauver cette grand-mère l’an dernier par exemple... Le Rayo détient un gène supplémentaire dans son ADN, il sait démontrer les injustices sociales qu’il peut y avoir en Espagne. Ce club ne peut pas aider toutes les personnes en difficulté, mais il peut montrer l’exemple.


Quand tu signes au FC Séville, tu découvres un club avec une grosse concurrence. Après un an et demi d’intégration, tu as pensé à un transfert à l’étranger. Pourquoi être resté finalement ?
Quand une équipe marche bien et que de ton côté, tu n’es pas au niveau, tu ne vas pas jouer. C’est ce qu’il s’est passé lors de ma première année au club. La deuxième est partie sur le même rythme, et j’ai commencé à me poser la question d’un départ en Angleterre, c’est vrai. Mais avant d’entamer le mercato hivernal, j’ai fait un match de coupe où je m’en suis bien sorti. De là, je me suis dit que je pouvais bien jouer. Et puis tout s’est enchaîné.

Après tout ce que tu as vécu, cela t’a fait quoi de quitter le sevillismo ?
Ça fait pleurer ! Grâce au travail de tous, au-delà de la chance et des titres que nous avons remportés, je me suis fait des amis pour la vie. Ce que nous avons vécu dans le vestiaire, toute l’affection que me porte le public et les personnes au sein du staff, c’est intense. En cinq ans à Séville, j’ai connu des moments forts, j’ai évolué dans mon jeu, dans ma vie de tous les jours. Signer à Séville, c’est entrer en contact avec des gens de qualité, un public exceptionnel, mais c’était aussi l’occasion d’apprendre.

C’est-à-dire ?
Par exemple, apporter au collectif quand tu es sur le banc de touche. Une équipe gagne une rencontre à vingt-cinq, pas à onze. L’esprit d’équipe est la donnée fondamentale pour aller au bout d’un objectif fixé. Quand tu quittes un club avec une telle philosophie, tu laisses forcément une partie de toi. J’aurais souhaité pouvoir rester là-bas toute ma vie, tellement les choses se passaient bien... Mais d’après moi, il fallait passer à une nouvelle étape, découvrir de nouvelles choses. Ça ne m’empêche pas de suivre le club, et de toujours souhaiter les voir gagner. Je ne vivrai peut-être plus d’émotions aussi intenses, mais je ne les oublierai jamais.

Vidéo

Monchi disait même qu’il avait fait une erreur en te vendant...
Il se trompe, l’équipe est encore plus forte que l’an dernier (rires) ! Sur le moment, c’était délicat de partir pour Schalke, mais aujourd’hui, je ne le regrette pas. C’était sûrement ma dernière opportunité de découvrir un nouveau championnat, une nouvelle culture, le tout dans une équipe compétitive. Des propositions financières plus importantes, j’en avais. Mais je voulais garder un intérêt sportif, prendre un pari.

Tu disais avoir découvert la vraie notion d’esprit d’équipe à Séville... C’est grâce à Emery ?
En plus d’être un grand connaisseur du football, Unai est un homme obsédé par la recherche constante de la progression. C’est exactement ce qu’il a fait à Séville : il a repris un club à la recherche d’une identité de jeu, et au fur et à mesure du temps, le FC Séville est devenu ultra compétitif.


Quand il est arrivé à Séville, il souhaitait rassembler l’équipe car les deux capitaines, Spahić et Reyes, ne s’adressaient plus la parole. C’était quoi, sa méthode pour souder l’équipe et la rendre aussi forte ?
Le truc, c’est qu’il est parvenu à donner un nouvel élan à l’équipe. C’était son premier objectif, et il s’est investi à fond dans ce secteur. Il agissait sur nous comme un professeur particulier, comme une personne toujours à nos côtés pour donner de la confiance.

Il finit quand même par vous faire gagner trois Ligues Europa consécutives. Il faut plus que de la confiance...
C’est un acharné du travail, avec des longues séances vidéo sur les forces et faiblesses de notre équipe, et celles de l’adversaire à rencontrer. Ce sont des exercices méthodiques et utiles pour intégrer des situations concrètes. Et puis c’est aussi une approche psychologique : plus les succès s’enchaînent, plus tu ne dois pas te sentir supérieur aux autres équipes, le tout sans faire de complexe d’infériorité. C’est une question d’équilibre. Avec le recul, certains adversaires nous étaient parfois supérieurs en qualité intrinsèque. Mais nous les avons battus grâce à notre conviction, nos valeurs et surtout notre travail.

Dans un club avec beaucoup de pression comme le PSG, tu penses que sa philosophie peut être efficace ?
Si on le laisse gérer l’effectif à sa manière, pourquoi pas ? Paris possède des joueurs de standing international, Emery est parvenu à construire de grandes équipes à Valence et Séville, et il peut être capable de réussir en Europe si le club rencontre des équipes d’un niveau équivalent, voire des équipes de niveau supérieur. Il possède un caractère assez marqué pour gérer les individualités au sein d’un groupe. Mais gagner la Ligue des champions, cela entraîne toujours un facteur inconnu.

Propos recueillis par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Ce nouveau chroniqueur chez So Foot est vraiment pas mauvais.
Merci pour cette seconde partie d'interview.
Rashtignac Niveau : DHR
Le lien de cet article en miniature se compose seulement de "Coke: Emery est un acharné".

En fait non.
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26