Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Angers

Clinton Njie, nouveau rôle pour une nouvelle vie

Depuis la blessure de Bafétimbi Gomis, Rudi Garcia accorde sa confiance à Clinton Njie à la pointe de l’attaque marseillaise. L’international camerounais semble plutôt réussir sa mission intérimaire. De quoi donner des idées au coach de l’OM pour les prochains mois.

Modififié
Le visage grimaçant, Bafétimbi Gomis quitte la pelouse de la Beaujoire peu après l’heure de jeu, escorté par Franck Le Gall, le médecin de l’OM. Victime d’une entorse au genou, l’attaquant marseillais, auteur de seize réalisations cette saison, sera indisponible pour une durée de quatre semaines au minimum. De quoi donner des sueurs froides à Rudi Garcia, en conférence de presse après le revers concédé sur le terrain des Canaris (3-2) : « Le vrai coup dur de ce soir, c’est la blessure de Bafé Gomis. On verra le caractère de gravité, mais ce n’est pas une bonne chose de le voir sortir sur ce genre de situation. » Sans véritable autre attaquant de pointe de métier dans son effectif, l’entraîneur marseillais doit, depuis la blessure de l’international français survenue mi-février, bricoler pour trouver des solutions concernants son animation offensive. « On a plein d'exemples d'équipes qui ont perdu leur avant-centre, comme Naples, sauf qu'après ils ont mis plus de cinquante buts. On n'est pas sans solution, Rémy [Cabella] peut très bien jouer comme ça, Clinton [Njie] aussi. On a des solutions, on peut en inventer d'autres aussi » , temporise-t-il la semaine suivante, avant la réception de Rennes (2-0) au Vélodrome.

L’aile ou la pointe ?


Et contre les Bretons, l’ancien entraîneur de l’AS Roma décide d’accorder sa confiance à Clinton Njie en le titularisant à la pointe de l’attaque marseillaise. Bien épaulé par Payet, Thauvin et Lopez sur les situations offensives, le buteur olympien se montre très remuant tout au long de la partie et délivre le Vélodrome à l’heure de jeu en ouvrant le score sur un vrai but de renard des surfaces. Un poste de numéro 9 assez inhabituel pour ce joueur plutôt habitué à évoluer sur les ailes depuis ses débuts chez les professionnels sous la houlette de Rémi Garde en 2012 à Lyon. L’ancien entraîneur de l’OL se souvient : « Quand il jouait à Lyon, il débutait. Et un joueur qui débute, on a souvent tendance à le mettre sur un côté plutôt que dans l’axe où il y a plus de responsabilités. C’est aussi ce qui avait été fait avec Alexandre Lacazette ou Karim Benzema lors de leurs débuts. Après, l’expérience aidant, certains se recentrent en pointe par la suite. »

Alors, à vingt-trois ans, l’international camerounais peut-il se muer comme une alternative durable et crédible à Bafétimbi Gomis à la pointe de l’attaque marseillaise ? Pas tout à fait, selon l’analyse de son premier entraîneur à l’Olympique lyonnais : « Ce sont deux profils différents, chacun a ses caractéristiques. On ne peut pas demander à Clinton les mêmes fonctions que celles remplies par Bafé. » Une analyse qui va dans le sens de celle émise par Rudi Garcia, qui s’exprimait en conférence de presse avant le match contre Rennes, à propos du joueur prêté par Tottenham l’été dernier : « Il a fallu le remettre en forme, et maintenant, c’est à lui de montrer, de se bouger. Il a toutes les qualités pour jouer dans l’axe, mais dans un rôle complètement différent de celui de Bafé. Ce n’est pas un attaquant de surface, c’est un attaquant d’espaces, il va très vite. » Privé de ballons – et d’espaces – lors de la faillite collective de l’OM face au Paris Saint-Germain (1-5), le tout récent vainqueur de la CAN avec les Lions indomptables s’était montré sous un meilleur jour lors du huitième de finale de Coupe de France au Vélodrome contre Monaco (3-4). Profitant des espaces créés par Cabella, Payet et Thauvin, il avait notamment permis aux Marseillais d’arracher la prolongation en fin de match en participant à un beau mouvement collectif dans la surface monégasque avec Sakai et Cabella.

Plus à l’aise dans un système avec deux attaquants ?


Laissé sur le banc des remplaçants lors du déplacement à Lorient le week-end dernier (1-4), Clinton est entré en jeu pour les vingt-cinq dernières minutes de la rencontre, tâchant d’exploiter au mieux des situations de contre aux côtés de Bouna Sarr. Un système à deux attaquants dans lequel l’international camerounais pourrait se montrer pleinement efficace selon les dires de Rémi Garde : « Aujourd’hui, il est très difficile de jouer seul à la pointe de l’attaque sans avoir un gabarit assez imposant. Cela signifie que si on demande à Njie de jouer attaquant de pointe, l’équipe entière devra s’adapter à ce changement en étant plus proche de lui sur le terrain et en proposant des mouvements quand il touchera le ballon. Je pense que Clinton est plus à l’aise dans l’axe, mais aux côtés d’un autre attaquant. Il pourrait profiter des qualités physiques et athlétiques de son partenaire d’attaque en appui, pour prendre la profondeur et faire jouer sa vitesse ensuite devant, mais encore une fois, ce n’est que mon humble avis. » Les Marseillais ont su prouver qu’ils étaient capables de trouver le chemin des filets sans Bafé, leur meilleur buteur, qui vient tout juste de reprendre l’entraînement collectif. Les cartes sont désormais dans les mains de Rudi Garcia.



Par Maxime Feuillet Propos de Rémi Garde recueillis par MF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:36 Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 6 Hier à 13:40 Gourcuff out jusqu'en 2019 51
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 13:26 L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 15