1. //
  2. // Man Utd/Tottenham

Cleverley, intelligemment

Première de la saison à Old Trafford pour Manchester United. Première pour le nouveau bébé de Ferguson, Tom Cleverley. Un mec dont personne ne connaissait le blase il y a trois semaines...

Modififié
0 7
Paul Sholes ayant raccroché ses transversales délicieuses et ses tacles de hooligan, l'entrejeu mancunien manque d'une lumière. D'un lascar capable de distiller, distribuer, marquer, aérer, relayer. Bref, d'un milieu box-to-box. Là où les gratteurs de gonfle s'entassent (Carrick, Anderson, Fletcher), les milieux capables de se propulser vers l'avant ne sont pas nombreux. On comprend de suite mieux l'intérêt affiché pour les Nasri et Sneijder durant la période de copulation contractuelle. Pourtant, l'heureux élu est un illustre inconnu de 21 ans. Tom Cleverley. 1m75 et un corps d'assureur AXA. Un choix par défaut serait-on tenté de dire. Pas tant que ça.

On sait l'amour de Ferguson pour les home-made boy. Les Butt, Beckham, Scholes et autre Giggs ne sont pas si loin. En prêt depuis trois piges dans des taules du Royaume (Leicester, Watford et Wigan), le milieu de terrain se fait la main. Apprend à recevoir des coups. A en donner. Et surtout à jouer. Fergie le sait et décide de l'embarquer dans la tournée d'avant-saison. Et là, c'est la découverte. Cleverley crève l'écran. Il claque des pions. Distribue. Joue juste. Lors de la victoire contre le Barça (2-1), il scotche Fergie. « Ce n'est pas le plus fort physiquement mais il est robuste, a une excellente connaissance du jeu, une rapidité de passe et de bons yeux. C'est un bon footballeur et il a été notre meilleur joueur contre Barcelone. Il a de fortes chances de débuter cette saison » balance alors l'Ecossais à la fin du match. L'idée commence à murir...

Appelé par Capello

La mutation arrive lors du Community Shield contre le voisin honni de City. Menés 2-0 à la pause, Fergie tente un coup de bluff et lance Cleverley dans le grand bain. Le petit lascar se démène et s'incruste dans le collectif. Il régale Nani sur l'égalisation et joue 45 minutes de très bon niveau. Disponible et intelligent, le milieu complète parfaitement le Brésilien Anderson dans l'axe mancunien. Alors pourquoi pas ? Après tout, Fergie a souvent eu le nez creux. Mais on en oublierait presque la volonté du joueur d'apprendre. Toujours et encore. Une marque de fabrique héritée de son passage à Bradford City durant son adolescence. Une époque dont Neil Cuthbert, qui l'a découvert à 7 ans, se souvient en avouant dans la presse anglaise avec une fierté à peine dissimuler que « l'envie de Tom était incroyable, comme sa capacité à absorber (...) Tom était obsédé parle foot, et il l'est toujours(...) Son idole a toujours été David Beckham et je le comprends. Comme Beckham, Tom voudra toujours apprendre et ne pensera jamais tout savoir (...) Il ne pensera être arrivé que quand il aura fini et pourra se retourner sur sa carrière » .

La carrière, elle, se fait petit à petit. Si les émeutes londoniennes n'avaient pas annulé l'amical Angleterre-Pays-Bas, Tom Cleverley aurait surement étrenné ses premières minutes en équipe d'Angleterre, lui qui a fait les beaux jours des équipes de jeunes. Car Fabio Capello n'est pas insensible au charme du petit blond. Etre adoubé par Fergie et Fabio, on a connu pire. Surtout à 21 ans.
Finalement, Cleverley avance plus vite que prévu. A tel point que le natif de Basingstoke a déjà changé de numéro. Alors qu'il abordait la liquette maculée 35 contre Manchester City, c'est avec le 23 qu'il s'est présenté sur la pelouse de West Bromwich lors de la première journée de Premier League (Evans, ancien proprio du 23 ayant récupéré le 6 de Wes Brown). Un signe que le petit milieu de terrain ne compte pas s'éloigner de Manchester cette saison...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est un bon joueur, après de là à se dire que Man U pouvait se passer d'un Sneijder... On en est loin.


Par contre, qualifier Anderson de simple "gratteur de gonfle" j'aurai pas osé...
Jtavou qu'entre lui et Whilshere moi je prends le gunners
Entre lui, Ramsey et Mac Eachran, l'Angleterre a de beaux jours devant elle au milieu de terrain
Grossière erreur, je voulais évidemment dire Wilshere au lieu de Ramsey
Elle a de beaux jours partout. Jones, Smalling, Walker, Richards, Rooney, les milieux cités plus haut, Welbeck, etc. Si ça se trouve la prochaine génération sera meilleure que celle de Gerrard & Lampard
Sauf que Ramsey est gallois.
^^ j'ai pas vu que le message du dessous était du même auteur
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'OM sans ressource
0 7