En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Phase de poules
  3. // Tirage au sort

Clémence pour l'OM, méfiance pour Monaco, malchance pour Bordeaux et l'ASSE

Fortunes diverses pour les clubs français. Si l'Olympique de Marseille, placé dans le chapeau 1, a logiquement hérité d'un groupe plutôt abordable, les trois autres clubs français engagés en Ligue Europa devront batailler face à des adversaires prestigieux. Et on n'est pas optimistes pour Saint-Étienne et Bordeaux.

Modififié

Groupe B

Rubin Kazan
Liverpool FC
Girondins de Bordeaux
FC Sion

Un groupe a priori compliqué pour les Girondins de Bordeaux, qui ne se sont pas vraiment distingués en Ligue Europa ces dernières années. Au programme : un déplacement galère pour aller jouer le Rubin Kazan, qui a fini cinquième du dernier championnat russe. Dans la capitale du Tatarstan, les Girondins découvriront la Kazan Arena, stade ultra-moderne de 45 000 places qui accueillera la Coupe du monde 2018. Mais ce n'est pas l'enceinte la plus marquante que visiteront les hommes de Willy Sagnol, puisque les Girondins iront jouer à Anfield contre Liverpool, le gros poisson du groupe. Les riches Anglais en villégiature à Bordeaux feront sans doute un petit saut au Nouveau Stade pour aller voir les Reds de Benteke, Henderson et Sakho (évidemment) jouer un match. Enfin, Bordeaux ne devra pas lâcher de points contre le FC Sion, sparring-partner annoncé à l'effectif très cosmopolite (un Letton, un Australien, un Gambien, un Équatorien, un Chypriote, un Hongrois et des Suisses). Un lien indéfectible unit toutefois les Girondins à Sion : Pascal Feindouno, bien sûr, passé par le stade de Tourbillon en 2011-2012.

Groupe F

Olympique de Marseille
Sporting Braga
Slovan Liberec
Gröningen

Ce serait tout de même un séisme si Marseille ne passait pas les poules de la Ligue Europa. L'OM a profité de son statut de tête de série pour s'assurer un groupe plus qu'abordable. Seul Braga et sa colonie brésilienne semble en mesure d'inquiéter les Marseillais. Le finaliste en 2011 est depuis quelques années solide quatrième du championnat portugais derrière Porto, Benfica, et le Sporting. Ce sera l'occasion pour Alef, international U20 du Brésil, de prouver au staff marseillais qu'il s'est trompé. Le milieu de terrain, arrivé à Marseille à l'âge de 19 ans, n'a jamais eu la chance d'évoluer en équipe première et a été cédé au club portugais cet été. En ce qui concerne les deux autres adversaires de l'OM, on peut parler des Guingamp des championnats tchèques et néerlandais. Liberec et Groningen ont terminé 12e et 9e de leurs championnats respectifs et se sont qualifiés en C3 grâce à une victoire en Coupe nationale.

Groupe G

Dnipro Dnipropetrovsk
Lazio Rome
Saint-Étienne
Rosenborg

Clairement, Saint-Étienne est le club français qui a eu le moins de chance au tirage au sort. L'année dernière, les Stéphanois pensaient avoir eu de la chance de tirer les Ukrainiens du Dnipro. Mais finalement, les potes de Hamouma n'avaient pas réussi à marquer un seul but en deux confrontations et n'étaient pas parvenus à sortir des poules. Quelques semaines plus tard, Dnipropetrovsk se hissait jusqu'en finale contre le FC Séville à force de coup de chance, de 0-0 moisis, de buts hors-jeu et d'un peu de talent aussi. Ensuite, les Verts doivent se coltiner le troisième de Serie A, la Lazio. Les Italiens retrouvent la compétition pour laquelle ils sont taillés, après avoir cru pouvoir décrocher une place en Ligue des champions contre Leverkusen. Les Norvégiens de Rosenborg semblent être les adversaires les plus prenables. Mais rien n'est jamais acquis pour une équipe qui se débarrasse si difficilement du Milsami Orhei.

Groupe J

Tottenham Hotspur
Anderlecht
AS Monaco
Qarabağ

L'AS Monaco ne verra pas les lumières de la Ligue des champions, mais le tirage au sort « à domicile » lui a offert de belles affiches. Le gros clash du groupe opposera sans doute les Monégasques à Tottenham et ses stars : Harry Kane, Christian Eriksen et Hugo Lloris fouleront donc la pelouse de Louis-II. On devrait retrouver presque à coup sûr Jürgen Klinsmann dans les tribunes, l'attaquant allemand ayant marqué les deux clubs. Le club princier affrontera également Anderlecht, 3e de la Jupiler League l'an dernier et qui vit un début de saison compliqué. Les deux équipes se rappelleront au bon souvenir de Dieumerci Mbokani. Les Mauves devront tout de même faire attention : si les pépites Tielemans et Praet brillent face à l'ASM, Vasyliev les achètera sans doute au mercato d'hiver. Enfin, un déplacement exotique est à prévoir pour affronter Qarabağ en Azerbaïdjan. Une vieille connaissance du football français, puisque cette effrayante équipe avait fait deux matchs nuls contre l'AS Saint-Étienne l'an dernier...

Par Kévin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7