En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 26e journée
  3. // Guingamp/Montpellier

Claudio Beauvue peut-il forcer la porte de l'équipe de France ?

En pleine forme depuis l'automne, Claudio Beauvue enchaîne les buts et les victoires avec Guingamp. Au point que sa présence en équipe de France, impensable il y a trois mois, devient envisageable désormais. Simple étoile filante ou joueur qui a passé un palier ? Une question que Didier Deschamps étudie sûrement à l'heure actuelle...

Modififié
« Je crois que dans l'équipe de France actuelle, ce n'est pas facile de trouver une place, car il y a beaucoup de joueurs de talent qui sont sortis récemment. » Sélectionneur des Bleus de 1976 à 1984, Michel Hidalgo connaît son affaire en lancement de nouveaux Bleus. Dans les deux ans qui ont précédé l'Euro 84, il a lancé quatorze bonhommes en short dans le grand bain. S'il se défend de juger Claudio Beauvue, « un joueur que je n'ai pas assez vu jouer » , l'ancien patron de l'équipe de France prévoit un embouteillage pour le Guingampais.

Beauvue moins prolifique que Lacazette, moins expérimenté que Gignac et Rémy


Malgré des statistiques affolantes - 19 buts en 33 matchs toutes compétitions confondues -, le joueur doit faire face à une rude concurrence pour intégrer le groupe France, car « que ce soit au milieu offensif ou en attaque, il y a de la jeunesse et du talent » , précise Hidalgo. Devant, on ne parle même pas de l'intouchable Karim Benzema. Si Olivier Giroud est dans un registre totalement différent, les éventuels concurrents en attaque sont soit plus prolifiques - Lacazette, 21 buts en Ligue 1, Gignac, 14 -, soit déjà intégrés et forts d'une histoire en Bleus, à l'image d'un Loïc Rémy remplaçant de luxe à Chelsea (5 buts), mais qui connaît déjà le plus haut niveau à travers la Ligue des champions ou la sélection. Pour les postes excentrés, Antoine Griezmann ou Mathieu Valbuena semblent aujourd'hui trop en avance... L'argument massue pour défendre une convocation en équipe de France de Beauvue reste son ratio buts/matchs joués depuis fin septembre : 19 pions pour 21 présences sur la pelouse. Un point important pour Hidalgo, car « des joueurs qui marquent beaucoup, c'est toujours très intéressant dans une équipe » .

Beauvue, pas adapté au système de Didier Deschamps ?


Problème pour Claudio Beauvue, si ses statistiques ont de quoi impressionner pour un milieu offensif, elles ne le rendent pas indiscutable en tant qu'attaquant. Or, c'est depuis qu'il est essentiellement utilisé en second attaquant aux côtés de Christophe Mandanne que le Guadeloupéen enfile les buts comme les perles. Un rôle a priori pas disponible dans les cartons de Didier Deschamps, fidèle à un 4-3-3 laissant le plus souvent Karim Benzema en pointe. Beauvue a néanmoins un avantage de taille : sa polyvalence. Depuis le début de la saison, Jocelyn Gourvennec l'a utilisé dans pas moins de cinq positions (deuxième attaquant, seul en pointe, milieu offensif gauche ou droit dans un 4-4-3, milieu excentré dans un 4-4-2...). De quoi en faire une doublure potentielle de Griezmann ou Valbuena, voire de combler un poste de milieu offensif droit sur lequel personne ne s'est vraiment installé ? À ce poste, Beauvue a brillé contre Minsk en Ligue Europa (1 but, 1 passe décisive) et marqué contre Montpellier le premier but de son impressionnante série. Intéressant même si le CV reste bien faible pour garantir une efficacité au niveau international. À Didier Deschamps de trancher selon Hidalgo, mais de trancher rapidement : « Il ne faut pas attendre l'Euro pour le tester si le sélectionneur estime qu'il a le niveau pour les matchs internationaux, et surtout la capacité à apporter quelque chose au groupe France. C'est une période de matchs amicaux, on n'a rien à perdre... »

Kiev, le rendez-vous décisif ?


En Ligue 1 depuis moins de trois saisons, vraiment performant depuis quatre mois alors qu'il a déjà 26 ans, Claudio Beauvue n'est-il qu'un feu de paille, et donc inutile pour préparer un Euro qui se tient dans un an et demi ? « La problématique, c'est de savoir s'il est meilleur que d'autres. S'il a le talent suffisant. 26 ans, ce n'est pas trop tard pour arriver en équipe de France, il a l'âge idéal pour jouer au plus haut niveau, les qualités de la jeunesse et de l'expérience » , estime Michel Hidalgo. Avant l'Euro 84, ce dernier n'avait pas hésité à lancer Jean-François Domergue à 27 ans. « Il était capable de jouer au milieu, mais aussi en latéral. En plus, c'était un gaucher et je n'en avais pas tellement, je n'avais que Genghini au milieu. Il avait de la valeur, un profil différent et de la polyvalence. » Beauvue, avec sa capacité à jouer à tous les postes offensifs, pourrait donc avoir son mot à dire, à question de maintenir le rythme et surtout de briller dans les matchs importants. Kiev était un gros rendez-vous et il n'y a pas forcément brillé, notamment lors de la manche retour.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern il y a 49 minutes Ronaldinho se lance dans la musique Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 16 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 10
dimanche 18 février Tony Chapron est en arrêt maladie 47 dimanche 18 février Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 dimanche 18 février Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9