1. //
  2. //
  3. // Lorient-Monaco

Claude Makelele, le lien obligatoire

Personne ne l’a vu venir la semaine dernière : Claude Makelele a été promu directeur technique de l’AS Monaco. C’est le lapin sorti du chapeau. L’ancien adjoint de Carlo Ancelotti et Laurent Blanc au PSG est donc en place dans les couloirs du club de la Principauté. Au vrai ,une arrivée plus politique que sportive.

Modififié
787 6
L’AS Monaco était attendue sur le marché des transferts, et le club de la Principauté a réussi à surprendre son monde. On évoquait les blases de Falcao, Vágner Love, Presnel Kimpembé et c’est finalement dans l’organigramme que la direction a décidé de faire un « F5 » . Voilà donc Claude Makelele nommé directeur technique. Un titre un peu pompeux qui englobe beaucoup de choses. Au quotidien, l’ancienne sentinelle du Real Madrid devra faire le lien entre le sportif et la direction. Il aura donc un bureau au stade Louis-II, près de Vadim Vasilyev le vice-président du club, mais aussi une présence quotidienne à La Turbie. Pas forcément sur le terrain, mais plutôt en coulisses. L’homme aux 71 sélections en équipe de France parlera aux joueurs, aux jeunes, au staff, écoutera, observera, donnera son avis. Bref, les Russes avaient besoin d’un bras droit, ils l’ont trouvé.

En tribunes durant les matchs


Alors forcément, quand Make est arrivé, tout le monde n’a pas forcément été ravi. Il y a les garçons heureux comme Andréa Raggi : « C’est une vraie plus-value pour nous. Il a rencontré tout le monde et m’a parlé pour m’expliquer l'objectif du club, le travail qu’il allait effectuer, etc » , mais aussi les jeunes qui savent tout ce que l’ancien joueur de Chelsea peut apporter par ses conseils (jurisprudence Matuidi). Et puis il y a le staff technique en place, plus en retrait et moins démonstratif sur cette arrivée. Premièrement parce que Leonardo Jardim et ses hommes ont appris la chose peu de temps avant son officialisation. Deuxièmement parce que Maké peut très vite être perçu comme une menace au quotidien. Il a le diplôme pour entraîner, a déjà connu des clubs ambitieux et pourrait servir de moyen de pression à la moindre occasion.


Mais cette pression quotidienne, au fond, Jardim s’en fout. Son contrat court jusqu’en juin 2019 et il est dans les clous de sa feuille de route (terminer sur le podium). Alors quand on évoque un froid entre Makelele et Jardim depuis une semaine, le Portugais se défend. « On parle beaucoup en mon nom… Tout se passe bien avec Claude Makelele. Chacun a son rôle. » Ce qui ne veut pas dire que le Français a été accueilli avec des cœurs dans la bouche. Oui, il y a une distance. Le temps d’apprendre à se connaître. Mais hors de question que Makelele prenne place sur le banc lors des matchs. Cet après-midi à Lorient, M. Claude sera en tribune. En costard. Bien que novice dans son rôle, Claude Makelele a déjà beaucoup communiqué cette semaine. Dans les colonnes de Nice-Matin, l’ancien éphémère entraîneur de Bastia a mis les choses au point sur son rapport avec Jardim : « Le fonctionnement est simple. Je n’interviendrai pas sur les prérogatives du coach. Je vais travailler en soutien sur les problèmes du quotidien, pour que le club soit toujours respecté par les joueurs, mais aussi apporter certains conseils pour aider les jeunes à progresser. De l’extérieur, on dit toujours qu’il n’y a pas assez de pression pour obliger les joueurs à donner le meilleur, donc mon rôle sera aussi d’apporter une pression positive à ce niveau, tout cela pour contribuer au bon travail de Leonardo Jardim. »

Un intermédiaire russe


Les deux hommes ont le même objectif. Sur le papier en tout cas. Au vrai, cette arrivée a aussi pour but de montrer qui est le vrai patron au sein du club. Makelele, c’est une négociation d’homme à homme entre Vasilyev et Makelele. Sans intermédiaire. Ce qui explique le secret parfaitement gardé. Qui a fait l’intermédiaire ? Roman Abramovitch lors d’un match des Blues il y a 8 mois. Le boss de Chelsea connaît très bien son ancien joueur et, en Russie, tout le monde se connaît également. Enfin, surtout les riches. Abramovitch a donc fait les présentations. Le feeling a fait le reste. C’est la direction qui (re)prend la main au club. Depuis quelque temps, il existe deux courants de pensées à l’ASM. Le clan que l’on peut appeler des « Portugais » , et la direction. Pas forcément de friture sur la ligne entre les deux, mais pas nécessairement la même manière de gérer le club au quotidien non plus. Ni dans la mise en œuvre ni dans la communication. Bienvenue dans un monde de défiance, de paranoïa et de culte du secret, où celui qui sait détient le pouvoir.


Makelele étant un choix présidentiel, Vasilyev reprend quelque peu la main. Cette main, il l'avait déjà un peu depuis le départ de Luis Campos de son poste de directeur technique au mois d’août. Depuis, le super-recruteur est devenu conseiller spécial du président. Un terme qui ne détermine pas vraiment sa mission, puisqu’en réalité, le Portugais a gardé son domaine de prédilection : le scouting. Avec ses quatre recruteurs, Campos parcourt le monde à la recherche de perles rares. Autant dire qu’il a pris du recul avec la Turbie vu la fréquence de ses voyages. L’arrivée de Makelele ? Pas un souci pour Campos, tant que chacun respecte le boulot de l’autre. Autrement dit, chaque personnage a son territoire et tout ira bien tant que les lignes ne seront pas franchies. Pour un club en apparence très calme, Monaco s’est rajouté un poil d’huile sur le feu. Histoire de pimenter la chose, mais aussi de donner une nouvelle dynamique à une belle endormie. En revanche, à la première mauvaise série sportive, ça peut être très marrant. Enfin, ça dépend pour qui. Pour Claude Makelele, un mec qui s’en battait les couilles du Brésil de « Ronaldo, Ronaldinho, machin chouette » , rien ne devrait le déstabiliser vraiment.


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

"M. Claude sera en tribune" : ca fera toujours deux spectateurs de plus à Louis-II : lui et sa bite
On va voir combien de temps sa va durer ..
Message posté par benarfa34
"M. Claude sera en tribune" : ca fera toujours deux spectateurs de plus à Louis-II : lui et sa bite


Ca se passe bien ta première année au collège ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
787 6