Claude Le Roy quitte la Syrie

0 1
Il ne fait pas bon être entraîneur dans un pays arabe ces derniers temps. Alors qu'il était encore indécis hier dans nos colonnes, le sélectionneur de la Syrie a décidé de quitter le pays en raison des heurs qui l'agite.

« Ici à Damas, la vie est complètement normale. Mais on sait un petit plus ce qu'il se passe tous les jours. Et il y a des moments où il faut prendre décisions, il faut partir. En perdant tous les avantages d'un contrat » , a-t-il déclaré à 20 minutes aujourd'hui.

Arrivé fin mars, Leroy a nié l'affirmation du président de la fédération locale Farouq Saryieh qui disait que le Français avait juste suspendu son contrat. Très remonté contre la Fédé, il lâche : « Ils ont tout fait pour que je reste. Je prends le risque avec mon staff de tout quitter, de laisser un contrat, de faire une négociation de marchand de tapis avant de partir. Alors qu'ils nous devaient beaucoup d'argent, qu'on leur laisse. Là, ça va aller très très mal. Jusqu'à maintenant, j'ai été très gentil, mais le mensonge, c'est insupportable » .

FM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Il aurait mis le temps à se rendre compte de la situation Le Roy. Sinon à sa place, je n'aurais pas autant insisté sur le fait qu'il part en perdant visiblement de l'argent. Il aurait pu avoir la décence, par rapport au contexte là bas, de régler ses petites affaires en privé. Mais bon.

Sinon on dit des "heurts". Heurs, ca veut dire bonne fortune, chance, comme dans bon-heur. Mais ca devait être une faute de frappe.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Di Natale tape sur la Roma
0 1