1. // Remaniement ministériel

Claude Fillon et François Puel

« Regarde les hommes tomber » ... Grande année 2010 avec dégommages en chaîne : Domenech, Woerth, Delarue, Escalettes, Tiger Woods, Dingo & Pluto, etc. Un monde sans pitié où tous meurent à la fin ? Non ! Claude Fillon et François Puel ont survécu au destin du bac à soldes.

Modififié
Par quoi on commence ? Par Rafa Benitez. Juste trente minutes de Inter-Milan AC... L'Inter fait n'importe quoi, joue n'importe comment, court n'importe où. De deux choses l'une : ou bien cette équipe est en fin de cycle, en pleine décompression après son triplé historique, ou bien Benitez est à la rue. Sorte de Madoff qui n'aurait jamais dû quitter Valence, là où finalement il a été le meilleur -malgré la C1 avec Liverpool- ? Surtout la saison 2004, avec victoires en Liga et en C3. Alors ? Les joueurs ou le coach ? Si c'est coach Rafa, alors il giclera. Regarde les hommes tomber... Deux heures avant, tombait autre chose : l'annonce du gouvernement Fillon. Nom de code : « Fillon 3 » . Claude Fillon était pourtant donné pour mort. Fin octobre Le Canard Enchaîné donnait Jean-Louis Borloo premier ministrable « à 99 % » . Borloo, c'était l'hypothétique plan B de Monsieur Nicolas Sarkozy, avec Jean-Louis censé guider un gouvernement “recentré” en vue des présidentielles de 2012. Finalement, Monsieur Nicolas Sarkozy a décidé de conserver Claude Fillon jusqu'à la prochaine échéance suprême de 2012. Comme Jean-Michel Aulas, autre président, avait décidé de conserver le mois dernier son entraîneur lui aussi promis à la casse, François Puel.

Claude Fillon et François Puel ont un point commun, désormais : l'horizon final de 2012. Début mai 2012 pour Fillon qui marquera la fin du quinquennat du Président et fin mai/début juin qui clôturera le contrat de quatre ans de Puel, arrivé en 2008 à Lyon. Ceci dit (Brahim), tout reste théorique quant à cette durée. Pour François Puel, le président Aulas avait été clair concernant le maintien de son entraîneur au soir de Lyon-PSG (1-2, en Coupe de la Ligue) : « C'est une décision qui vaut pour la saison et qui sera, le cas échéant, adaptée si des éléments nouveaux viennent perturber ou modifier les décisions prises » . En clair : en cas de mauvais résultats ou d'absence de titre, ce sera finito pour Puel. Et Fillon ? Pareil. Sous la Vème République, l'espérance de vie d'un Premier Ministre est fonction des humeurs du Prince. Une vieille habitude inaugurée dès le départ par le Général de Goal : au moment où il nommait un Premier Ministre, il lui faisait signer illico sa lettre de démission. Ne restait plus au Général qu'à rajouter la date du jour précis où il congédiait son premier des ministres, que ça lui plaise ou non. C'est le sort qui guette Claude Fillon si Monsieur Nicolas Sarkozy le décide. On rappelle le grand n'importe quoi de la fin du règne de Monsieur François Mitterrand : dézinguant Rocard en 91 pour mettre à la place Edith Cresson, qu'il virera dix mois plus tard pour installer à Matignon un Bérégovoy dépassé dès le premier jour de sa nomination. Foot et politique : les présidents, de clubs ou de Républiques, font valser les ministres ou les entraîneurs avec une frénésie parallèle.

Donc, Fillon et Puel survivants. Avec la même échéance théorique de 2012 et pour le même motif d'absence de Plan B. Jean-Michel Aulas n'avait trouvé aucun coach réputé pour remplacer Puel. La piste Leonardo, elle aussi donnée pour sûre « à 99 % » , s'est noyée entre Rhône et Saône. Borloo-Leonardoo, même cause perdue. Reste une différence... Les parlementaires UMP ont grandement influencé Monsieur Nicolas Sarkozy dans son choix de maintien de Fillon. Claude Fillon, ça restait à droite, dans la famille UMP et c'était un gage de « sérieux » , comparé à Borloo, jugé un peu trop « original » . Et puis la cote de popularité de Fillon, relativement bonne, a joué aussi. Un sondage récent donnait Claude Fillon vainqueur en 2012 contre Aubry, à l'inverse de Monsieur Nicolas Sarkozy qui, lui, serait battu. Le choix de garder Fillon est donc relativement « subi » . Et puis, mieux valait pour le Président de la République un Fillon au gouvernement, qu'on peut contrôler étroitement, plutôt qu'un Fillon libre, en réserve de la République et tenté lui aussi par l'aventure de 2012... A l'Olympique Lyonnais, situation un peu différente : si certains joueurs (dont Cris, évidemment) et Bernard Lacombe (lui et Puel ne se parlent plus) ne goûtent franchement pas l'entraîneur, on ne pouvait pas parler d'un rejet massif du coach par l'ensemble du groupe. Ou du moins pas « massif » au point de le virer rapidement en mettant le premier venu à sa place (la solution interne, avec Rémi Garde, un temps évoquée, a elle aussi fait long feu).

Restent deux paramètres qui ont aussi permis à Claude Fillon et François Puel d'être maintenus en poste par leurs présidents respectifs : le « coût » de leur limogeage et leur fidélité « corporate » ... Virer Puel, c'était lui payer des lourdes indemnités au moment où l'OL accuse un bilan financier qui tousse. Virer Fillon, c'était perdre le bénéfice de sa cote de popularité auprès des Français. Une cote à double tranchant, en fait : si, comme on l'a dit, celle de Fillon dépasse dangereusement celle de Monsieur Nicolas Sarkozy, mis en infériorité, elle est aussi le gage de « sérieux et de stabilité » au plus haut sommet de l'Etat. Un atout dont le Président pourra tirer avantage en 2012. Enfin, Jean-Michel Aulas et Monsieur Nicolas Sarkozy ne sont certainement pas restés insensibles à la loyauté de leurs deux subordonnés. Malgré les vacheries parfois quasi publiques de Fillon à l'encontre de son supérieur et les silences non moins « chargés » de Puel vis-à-vis d'Aulas, les deux hommes ont affiché dans les moments difficiles un sang-froid et une fidélité à leurs chefs qui en sont restés secrètement impressionnés... Fillon a tenu bon lors des débats parlementaires et des manifestations contre le projet de réforme des retraites. Claude Fillon a même constamment soutenu son ministre dans la tempête, l'infortuné Eric Woerth. Idem pour François Puel : même s'il a fini par accuser le coup après les sifflets de Lyon-Sochaux (2-1), il n'a jamais paniqué, jamais attaqué les joueurs ou le président, jamais remis en cause « l'institution Olympique Lyonnais » .

Conclusion : aucune. Claude Fillon finira peut-être un jour Président de la République à son tour. Et François Puel finira peut-être sélectionneur de l'équipe de France à son tour aussi. A cette date précise, que ce soit pour l'un ou pour l'autre (ou pour les deux !), on se souviendra du moment où on avait regardé les deux hommes tomber, donnés pour morts...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Belle comparaison...mais c'est François Fillon et Claude Puel...et non l'inverse...
doit on te preciser que c'est fait exprès!
Belle comparaison Cherif.
Juste deux mecs pas trop teubes qui savent garder la tete froide a une epoque ou le monde et le foot marchent sur la tete.
Geo1984, le second degré est ton everest
tres bon article, bonne comparaison
mardi 22 août Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger !
Hier à 14:33 Berbatov s'aventure en Inde 13 Hier à 14:26 Un stadier sur le terrain en plein match de Coupe de Turquie 4 Hier à 11:42 Benzema encore écarté de l'équipe de France ? 130
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 08:19 Keisuke Honda déjà buteur avec Pachuca 6 mardi 22 août Callejón calme les Niçois 3
mardi 22 août Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 109 mardi 22 août Le rap des ultras de Genk 8 mardi 22 août Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4 mardi 22 août Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 18 mardi 22 août Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16 lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 16 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 10 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 43 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 9 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT)
À lire ensuite
Lent 2010