1. //
  2. // Coupe du Roi
  3. // Finale
  4. // Barcelone/Real Madrid

Clásico : de la difficulté des médias à se renouveler

En Espagne, on aime se répéter que le Clásico, c’est « el partido numero uno en el mundo » . Une affiche que les médias tentent toujours de faire passer pour « une finale de Ligue des champions » . Problème : elle a lieu au minimum deux fois par an, mais souvent plus. D'où une certaine complexité à se renouveler dans son traitement.

5 21
Ce mardi, à 21h30, Mateu Lahoz sifflera la naissance du 227e Clásico de l’histoire. Le 227e « plus grand match de tous les temps » selon la toujours mesurée presse espagnole. Avec une finale de Copa del Rey et son titre au bout, ces 90 minutes et plus si affinités revêtent il est vrai une importance capitale. Un Barça annoncé en fin de cycle et un Real qui a la dalle, mais toujours sans couronne, vont donc s’éventrer, se titiller, jouer des coudes et régaler dans un théâtre qui les a vus s’affronter il y a de ça deux saisons pour cette même Copa. De la bouche des journalistes espagnols, cette dite finale plus mourinhesque que tiki-taka, plus kick-boxing que danse contemporaine était de trop. « Lors de la première année de Mourinho, là c’était vraiment trop. Les deux clubs s’étaient affrontés quatre fois en deux semaines, et avaient remis ça pour la Supercoupe d’Espagne dès août » , avoue Carmen Colino, journaliste en charge de la section Real Madrid du quotidien pro-madridista As. Mais loin d’une possible overdose médiatique, tous les autres Clásicos restent, « s’il n’y pas d’incident, la meilleure publicité du football espagnol » , selon Fernando Polo, pendant barcelonais au Mundo Deportivo de la señora Colino.

« C’est compliqué de toujours se renouveler »

Le genèse de ce choc à la sauce bravas est plus que centenaire. La première confrontation entre ces deux institutions remonte au 13 mai 1902. Pour cette demi-finale de la seule édition de la Copa de la Coronacion (Coupe du Couronnement en VF), les Blaugrana s’étaient imposés 3-1. Depuis, l’Espagne, son histoire et son football ont connu moult rebondissements. Aux cinq premières Coupes d’Europe merengues a répondu le football total de Cruyff et Michels. À la Quinta del Buitre de la Fabrica a répondu la bande à Xavi et Iniesta fabriquée à la Masia. Un éternel recommencement pour savoir qui du Real ou du Barça a la plus grande. Dans un pays qui vit football, la presse n’a cessé d’épicer ce duel. En Espagne, six quotidiens sont uniquement dédiés à l’actualité du ballon rond, télévision et radio enchaînent les programmes footballistiques. Avec un minimum de deux Clásicos par saison, difficile donc de se réinventer… « C’est compliqué de toujours se renouveler avant un Clásico. D’autant plus que lors de telles semaines, nous avons plus d’émissions, plus d’heures d’antenne consacrées à ce match, avance Hector Fernandez, présentateur de l’émission "Primer Toque" sur Onda Cero. Il faut trouver un juste milieu. Donner la parole à nos journalistes qui suivent durant toute l’année ces deux clubs, qui ont des informations sur la vie des effectifs, et faire intervenir des "experts" tels que des coachs comme Capello ou Ángel Cappa. Les interviews sont rares, mais lorsque tu en as une, cela fait respirer le programme et évite d’être répétitif. »

Couleur du caleçon de l’arbitre, pages paires et impaires

La presse écrite, qui ne s’embête pas avec la neutralité, envoie la sauce en Une des semaines avant le Clásico. À l’approche du jour J, les éditions sont même bien plus épaisses. Pourtant, tout a déjà été dit et répété… « Forcément, dans le journal, il y a des choses qui se répètent. Avant un Clásico, les gens te disent généralement les mêmes choses. Alors il faut trouver de nouveaux interlocuteurs. On essaye également de faire de nouvelles pages, plus historiques, ou alors plus tactiques avec des entraîneurs qui donnent leurs avis. Pareil avec l’arbitre, on fait une page où l’on dénombre toutes ses décisions de l’année » , explique Carmen Colino. Avant un Clásico, tout est traité, de la hauteur de la pelouse aux repas des équipes. Il faut dire que depuis quelque temps, il y a encore plus de pages à remplir. « Il y a plus de pages dans les éditions car il y a plus de publicité. Et sachant que les pubs sont sur des pages impaires, nous devons bien remplir les pages paires. C’est aussi simple que ça » , dixit Fernando Polo.

Plus de 700 journalistes de 5 continents différents

Cette frénésie trouve écho sur le lecteur, auditeur et supporter. « Deux ou trois jours avant un Clásico, on note que l’audience grimpe en flèche. Beaucoup de gens veulent de l’information, écouter des interviews ou des débats d’opinion. L’intérêt augmente drastiquement chez les supporters. Il ne faut pas oublier que ce match génère une tension incroyable. Tout le monde veut donner son avis, que ce soit à la radio ou sur les réseaux sociaux » , relate Hector Fernandez en expert de la « chose » médiatique. Surtout, avec diverses périodes de domination continentale, cette rivalité et cette tension ont dépassé la barrière pyrénéenne et la façade méditerranéenne. La faute à des « Messi contre Cristiano, Guardiola contre Mourinho, Neymar contre Bale, Valdés contre Casillas, Piqué contre Ramos… » , selon Fernando Polo. « Il n’y a pas de match dans le monde qui focalise autant l’attention. Ça ne se limite pas à l’Espagne, lance Carmen Colino, pas peu fière de son Clásico. La Fédération espagnole a vendu les droits télés de cet événement à énormément de médias du monde entier. Au niveau des accréditations, elle a reçu quatre fois plus de demandes que de places disponibles dans le stade. » Lors du dernier en date, au Santiago Bernabéu, le Real Madrid annonçait avoir accueilli 700 journalistes des 5 continents. Un record qui ne va pas dégonfler de sitôt l’intérêt d' « el partido numero uno en el mundo » .

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
anigolemagicien
Un club dont les supporters sont ouvertement racistes avec notamment les cris de singe à l'encontre de Neymar et en face un club fasciste ça me degoute .

Un pays à la ramasse intellectuellement .

Ces pseudo independantistes qui se la joue anti espagne et qui sans cesse joue la coupe du roi c'est assez mythique.
"Clásico : de la difficulté des médias à se renouveler"... et du du Barça aussi...
Arthur-FAFI Niveau : DHR
Donc en résumé, c'est un article pour dire, qu'il est difficile de se renouveler quand on parle des classicos, mais qu'il faut en parler puisque le public attend cela.
L'article est donc du vide à la puissance 2, du vide sur vide...
Fallait le tenter...Joli coup!
Note : 1
Robin Delorme parler de renouvellement en Europe dans le foot ça de sens que pour les clubs néo riche depuis l'instauration de la Ligue des Champions au profit de la défunte Coupe des Champions !

A partir de ce principe en Espagne si tu a Valencia qui se casse la gueule , Atletico de Madrid qui ressuscite mais qui financièrement pour vivre doit vendre ses meilleurs , tu aura toujours le Barça et le Real devant .

Et ceci est valable dans tout les championnats , dis moi ton budget transfert je te dirais tes résultats en championnat ..

Bref le foot est économique avant tout , rien de nouveau depuis 1992 !
Message posté par anigolemagicien
Un club dont les supporters sont ouvertement racistes avec notamment les cris de singe à l'encontre de Neymar et en face un club fasciste ça me degoute .

Un pays à la ramasse intellectuellement .

Ces pseudo independantistes qui se la joue anti espagne et qui sans cesse joue la coupe du roi c'est assez mythique.


Pourquoi ca? pour des indépendentistes gagner la coupe du Roi quelque part c'est fourrer une bite dans le cul!

Et pour notre intellect reste assuré qu'on en a assez pour te chier dans le cou!
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 7
@Zitka : Fais gaffe à l'alter ego de Radamel. En mode Anigo il est plus dracofeu que salameche pour illustrer sur un indice de trollitude... ;)
Message posté par anigolemagicien
Un club dont les supporters sont ouvertement racistes avec notamment les cris de singe à l'encontre de Neymar et en face un club fasciste ça me degoute .

Un pays à la ramasse intellectuellement .

Ces pseudo independantistes qui se la joue anti espagne et qui sans cesse joue la coupe du roi c'est assez mythique.



Ya du vrai dans ce que tu dis. Je comprends pas le -3...
"Ce mardi à 21h30" ... ou bien je suis pris dans une faille spatio-temporelle, ou bien c'est notre ami Robin qui est victime d'un tel phénomène?

Relisez au moins la première phrase du corps de l'article quoi...
Le match est ce "Mercredi" et non mardi, robin Delorme. tu es resté bloqué sur Rennes-Angers ! Le vrai clasico.
Message posté par anigolemagicien
Un club dont les supporters sont ouvertement racistes avec notamment les cris de singe à l'encontre de Neymar et en face un club fasciste ça me degoute .

Un pays à la ramasse intellectuellement .

Ces pseudo independantistes qui se la joue anti espagne et qui sans cesse joue la coupe du roi c'est assez mythique.


C'est vrai que niveau racisme et haine de l'autre, en France, on est bien lotis.
"Un pays à la ramasse intellectuellement". Rien que cette phrase situe ton niveau d'intelligence, à toi.

"Ces pseudo independantistes qui se la joue anti espagne et qui sans cesse joue la coupe du roi c'est assez mythique" Et ils jouent aussi la Liga! Un peu comme Swansea ou Cardiff qui évoluent en Premier League, non?
Bref, le match de ce soir est quand même intéressant, les deux équipes jouent une partie de leur saison là-dessus. Et puis, moi, pas besoin de lire les journaux pour savoir que je vais le regarder: le dernier Clásico a été un "Classe-ico": le meilleur match que j'ai vu cette saison.
Comme d hab Messi va encore mette la hagla au réal et la barca va encore une fois faire la nique au réal
Trilaterale Niveau : Loisir
Le passage sur les pages paires et impaires me rappelle les propos du patron de TF1: "le métier de TF1, c'est d'aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit.[…] Or pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c'est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible"

D'authentiques passionnés ça fait chaud au coeur!
Juni Anderson Niveau : District
Trilaterale +1!
Ce que tu dis est tristement vrai. C'est un enfer de regarder la télé sur certains créneaux, de plus en plus de pub c infernal. Ça me fait aussi penser à certaines bandes de film sur lesquelles étaient glissées toutes les 10 images (ou un truc du genre) une image d'une marque, par exemple une bouteille de coca bien fraîche, de sorte que le spectateur ne voit rien mais que son cerveau ait le temps de capter l'image et ainsi lui donner envie de boire du coca. Bref, un plan diabolique mais qui a été interdit il me semble, heureusement...
Frenchies Niveau : CFA
déjà, considérez que depuis les galactiques (y a 10 piges) une grande partie des amateurs de football (européens disons) s'intéressent de près au real ... et depuis un peu moins, via un Roni/Henry puis via un pep/Messi l'équivalent est aussi vrai pour le barca.

DONC chaque confrontation (enjeu ou pas) entre ces 2 "grosses parts" de sympathisants, est un choc.
pas besoin que la presse en rajoute une couche en nous vendant la présence de stars de chaque côté.
pas besoin que les 2 équipes soient toutes les deux au même niveau ou "les meilleures équipes d'europe" = quand on nous vendait du mourinho/pep ou du messi/CR7 = le barca gagnait la C1 2K9/2K11 mais le real était derrière quelques équipes hein :s

Ce soir je vois Benzema se remontrer (le soi disant joueur pas décisif quand il faut /afk rire).
messi rester messi (records records)... même si c'est des pénos (pas de fumée sans feu).

et je banderais que neymar claque pour une fois un "grand match" dans un vrai match du barca.
doublé, triplé, festival, samba, toussa toussa !

bon puis Bale, va ptte pas faire comme CR7 (attendre 10 clasico pour enfin être decisif contre le barca).
il est déjà à 2 throw ...
DoutorSocrates Niveau : CFA
Quand je vais en Espagne, je jette toujours un oeil à leurs quotidiens sportifs. C'est fou ce qu'on y apprend rien. Impossible de développer ses capacités d'analyse footballistiques en lisant ça. C'est uniquement des mots qui se suivent pour remplir les pages paires. Et franchement, le public en Espagne me semble pas hyper aware niveau connaissance du ballon rond. Hormis dans quelques stades, il n'y a pas de vrais supporters et ils passent leur temps à siffler l'arbitre plutôt qu'à regarder tout ce qui se passe autour. Rirn à voir avec l'Angleterre.
Message posté par DoutorSocrates
Quand je vais en Espagne, je jette toujours un oeil à leurs quotidiens sportifs. C'est fou ce qu'on y apprend rien. Impossible de développer ses capacités d'analyse footballistiques en lisant ça. C'est uniquement des mots qui se suivent pour remplir les pages paires. Et franchement, le public en Espagne me semble pas hyper aware niveau connaissance du ballon rond. Hormis dans quelques stades, il n'y a pas de vrais supporters et ils passent leur temps à siffler l'arbitre plutôt qu'à regarder tout ce qui se passe autour. Rirn à voir avec l'Angleterre.


Les Anglais, "hyper aware" niveau connaissance du ballon rond? LOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL!!!

Faudrait déjà qu'ils y jouent, au football. Pareil pour la France.
Ben alors Robin, syndrome de la page blanche ?
Le Classico de ce soir est tout à fait différent et a un gout spécial à mon avi, car c'est la premiére fois à ce que je pense que les deux équipes se disputent une finale avec le même objectif de sauver leur saison voyant dans un context temporel que
l'atletico s'empare la tête de la liga à cinq journées de sa fin, et que pour le Real rien n'est aquis encore en LDC.
Dans de telles circonstances je pense qu'on aura l'occasion d'assister à un match de folie à qui ne manquera que CR7 et que cette absence sera à mon avi du bien pour cette équipe madrilène.
Pour combler cette absence, Isco sera titulaire avec Bale, DiMaria et Benzima ce qui permettra plus d'échanges de ballons et de jeu collectif privilégié par Ancelotti qui aura recour à son ancien 442 tel au PSG.
Arrivons aux pronostics; je pense que ça sera une partie folle et équilibrée et que les deux équipes vont présenter deux prestations extraordinaires et que la partie, si elle n'est pas plié par le barça dès la premiére mi-temp, pourra allez au prolongations. Et en tout cas ça dépondra de Martino, car s'il s'attache encore à son réalisme cela peut aboutir à des prolongations sinon et qu'il décide de peser lourd dans la surface adverse alors là il gagnera dès la premiére mitemp avec un score large. ceci dit que je vois le barça trop faché ce soir et ne joue que pour reprendre sa place et son statut.
Et vous quel est votre prono?
avec une petite annalyse svp!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Top 10 : Rocher et Granit
5 21