1. //
  2. // Real/FC Barcelone (1-1)

Clasico, à qui la bonne affaire ?

Le match nul (1-1) du Clasico a le mérite de garder ouvertes toutes les options en vue des trois autres clashs entre le Real Madrid et le FC Barcelone.

Modififié
0 17
Ah hier, c'est vrai qu'elle était loin cette soirée du 29 novembre 2010 qui a fait se pâmer le monde du football. Une Manita pour l'histoire même si, on a tendance à l'oublier, c'était déjà la septième du genre dans l'histoire des confrontations entre les deux géants espagnols, ce qui doit être assez unique pour ce qui est considéré comme un sommet. Certains se sentaient déjà nostalgiques de la démo barcelonaise ? C'est leur droit mais franchement, on peut aussi ne pas bouder son plaisir d'avoir assisté à Bernabeu à un « vrai » choc. De la tension, de l'intensité, des contacts, et même plusieurs tampons à rendre jaloux Joey Barton. Et surtout, une vraie opposition de style. A l'automne dernier, on n'avait eu droit qu'à l'impeccable partition barcelonaise face à des Madrilènes qui cherchaient encore leur identité mourinhesque. Cette fois, le Real avait un plan de jeu bien calé, bien défini. On peut ne pas aimer ce modus operandi mais il faut bien reconnaître que la méthode a largement contrarié les Blaugrana qui n'ont probablement jamais été autant bougés depuis un an et un naufrage (1-3) à San Siro face à l'Inter Milan dirigé alors par... José Mourinho. Bien entendu, les aficionados du « Special One » ont tôt fait d'imaginer que le mentor madrilène détient la recette si recherchée actuellement sur la planète foot : celle qui permet de faire tomber le Barça. Mais bon, tout doux ma belle, l'affaire est plus compliquée que ça. Encore heureux.



Barcelone est encore devant



Car samedi soir, jusqu'à preuve du contraire, c'est Barcelone qui a fait la bonne affaire, non ? Un match nul à Madrid reste un excellent résultat, que ce soit en Liga, puisque cela permet de conserver huit points d'avance, ou dans la transposition sur la demi-finale de Ligue des champions à venir. En effet, en cas de résultat identique lors de la première manche qui se jouera en Castille le 27 avril prochain, Barcelone aborderait le match retour avec pas moins de trois chances sur quatre de se qualifier. Oui, l'équipe cornaquée par Pep Guardiola est encore devant celle de José Mourinho. Son vécu est tellement plus grand, son identité tellement plus profonde, une manière de garantie par gros temps que ne possède pas le Real. « C'est la plus grande différence entre le Barça et Madrid, analysait Xavi sur Canal+ récemment. Mais pas seulement Madrid d'ailleurs, avec le monde entier. Chez nous, il y a parfois huit titulaires majeurs qui viennent du club. On se connaît par cœur et on connaît par cœur la philosophie de jeu du club. Le Real ne peut pas s'appuyer sur ces automatismes, c'est un fait » .

C'est sans doute pour cela que le Barça ne connaît pas de très grosse chute de tension. Même quand il est moins bien, ce qui est le cas actuellement, le Mes que un club peut se reposer sur ses fondamentaux ultra solides car ultra ancrés. Il n'empêche, qui peut nier que, dans un paradoxe curieux, à mesure que l'écart se creusait en championnat, le Real s'est en fait rapproché de l'ogre catalan ? D'abord parce que le Barça est diminué, sans doute un peu usé aussi, moins fluide dans ses transmissions, moins mobile et moins vorace dans le pressing. Ensuite parce que Madrid, à l'inverse, est au complet ou presque, affûté physiquement et de plus en plus au point sur le plan tactique.

Les occases étaient madrilènes

Au fond, tout est lié. Tout le monde est de retour de l'infirmerie, provoque une émulation pour pousser par exemple un Benzema à troquer son abdo contre des tablettes, et donne le choix des armes à Mourinho. Car celui-ci a, en plus, retenu la leçon du Camp Nou : il ne faut surtout pas essayer de matcher les Blaugrana sur le plan du jeu. Enfin, lui le savait déjà mais peut-être fallait-il le démontrer in situ face à une pression culturelle madridiste qui l'encourageait à être audacieux. Alors va à l'époque pour quatre éléments offensifs, une sorte de suicide défensif. Mais un acte de survie en vue des seuls objectifs réalistes du Real cette saison, la Coupe du Roi et surtout la Champions League, la Liga étant clairement une course perdue d'avance tant que Barcelone restera à ce niveau infernal de régularité.

Cette fois, même a la casa, le « Mou » n'a pas fait dans la demi-mesure : trois vrais milieux défensifs, Khedira, Xabi Alonso et surtout Pepe, qui a été proprement monstrueux dans l'impact, le volume et une vraie lecture des passes barcelonaises dans l'axe, là où le Real avait tellement pris l'eau en Catalogne. Et que dire d'ailleurs de l'ensemble des déplacements défensifs ? On peut (on doit ?) admirer la circulation de balle barcelonaise mais on peut aussi apprécier le ballet d'essence mourinhesque avec la constitution systématique de petits trio de pressing parfaits pour contrecarrer les séquences triangulaires du Barça. Le Real a passé son temps à défendre ? Oui mais pas que. Car en contre, Madrid a mis Piqué et ses potes sur les talons, tout en vitesse et en percussion. Là où Barcelone a gardé la gonfle sans réelle occasion (plutôt des situations, même le péno est le résultat d'une grossière erreur de Raul Albiol), Madrid a failli marquer plusieurs fois avant de trouver l'ouverture à dix, avec un coaching payant (Özil épatant, Adebayor pesant) qui permet d'autres plans de jeu, et cet enseignement aura peut-être son importance par la suite.



Oui, le Real peut nourrir davantage de regrets que le Barça mais peut aussi sortir conforté de ce Clasico car il est dans le vrai. Ce ne sera peut-être pas suffisant car on le répète, en valeur absolue, Barcelone reste devant. Mais le match existe désormais en vue de la finale de la Coupe du Roi et surtout, surtout de la demie de C1. L'idée est excitante. Alors faut-il vraiment regretter le 29 novembre dernier ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

je predis...hum...allez: 39 commentaires. (je suis petit joueur sur ce coup là)
Exact, match plus équilibré, et ca fait plaisir.
Par contre, si Pepe a fait un bon match à ce poste, s'il avait eu (et aurait du !) son carton jaune, il aurait fait moins de faute et ca l'aurait calmé.
Si le Barca a eu une domination stérile, il a eu autant d'occasions que le Real en contre attaque.
Si l'arbitre avait sifflé le péno pour Villa (faute de Casillas) et non le péno pour (le "plongeon tout fier") de Marcelo, il y aurait eu un 2-0 NON MERITE pour le Barca.
Pis si Villa et Di Maria avait eu de la réussite (ou s'ils avaient été bons), il y aurait eu vraiment bcp plus de buts !
Et on aurait pas dit que le match était "ennuyant"..

Bref, pour la LDC et (j'espère) la Copa Del Rey, il n'y aura pas d'arbitrage maison.., le Barca sera moins "usé", qu'Ozil sera titulaire à la place de Di Maria, que Benzema soit aussi pesant que Adebayor.. que Villa concrétise ses occasions !
Et que Pepe (voir S Ramos et Busquets) se fassent cartonner s'il le faut !
Et que le match finisse à 11 contre 11, que le Mourinho arrête de faire sa pleurnicheuse !
si d"avoir jouer 11 deriere chez eux contre le rival est un bon tactique alors je ne sait comment vous voyez le foot. sans l'arbitre le barca aurait gagner 3-0
nadjib le bon gros footix du barça... tu sais que les équipes ont le droit de jouer comme elles veulent? ou alors on a juste le droit d'en prendre 5 sinon ça compte pas?

sans l'arbitre le barça aurait gagner 3-0 et j'ai mieux, sans joueurs en face le barça aurait gagné 50 - 0 .
En étant objectif, un pénalty léger pour marcelo, et un non sifflé pour villa, ca aurait changer le score, d'un autre coté, 3 pénalty dans un clasico, ca aurait fait un peu tache..

Sinon, l'article résume bien le match, à la différence près que pour moi, ce n'est clairement PAS le coaching de mourinho qui à fait la difference à 10 contre 11, mais bien la blessure de puyol, et l'entrée de Keita. Avant, le Real avait eu quelques bonnes possibilités à 11 contre 11, puis à 10 contre 11 ils ne touchaient plus un ballon, jusqu'a ce que puyol se blesse, busquets repasse dans l'axe, et Keita devienne MDF.. Et là, c'est la catastrophe. Busquets est un peu lent (là ou Pep avait bien compris que masch est bien plus rapide pour jouer DC), et keita n'a strictement récupéré aucun ballon.. Dès lors, le Real à pris l'ascendant petit à petit..
Je n'aime pas le précédé d'intention à l'encontre de Pépé. Ok, le mec a joué ultra-physique, mais finalement, il n'a pas vraiment fait de fautes d'anti-jeu. Pour moi, il ne méritait pas de carton.
Le Barca, depuis que Guardiola est présent, à imposé un style destiné à éviter tous contacts. Le but est d'éviter au maximum les duels et l'impact physique.
C'est intéressant et brillant. Mais ce n'est pas l'essence même du football.
En Angleterre, en Italie et même en France, Pépé ne serait pas plus une brute qu'un autre et son intensité aurait été relativement anonyme.
Alors pour les fans du Barca qui se multiplient de jours en jours, je comprends le choc mais pour les fans de Football, il n'y a pas scandale. Pépé à "mis le pied" et c'est tout à fait normal.

Sincèrement, je joue à petit niveau... mais en banlieue Parisienne, il y a des Pépé sur tous les terrains. Et ça n'a jamais posé de problèmes. Alors si des joueurs qui s'entrainent tous les jours, apprennent à encaisser et bénéficient de multiples séances de kinés n'arrivent pas à accepter un minimum d'engagement, ce n'est pas à Pépé de payer le prix.
Le niveau d'exigence du Santiago Bernabeu envers son équipe est décidément tombé bien bas. Hier, contre le Barça, les Merengues ont fêté le match nul comme une victoire. Impossible d'imaginer un tel scénario au Camp Nou.
Le Real a donc perdu la Liga, dans son propre stade, en jouant mal, en bénéficiant d'un arbitrage favorable et en ne prenant qu'un point totalement inutile. Mais les Merengues font la fête, car ils ont évité l'humiliation. Cela montre à quel point ils étaient terrorisés de jouer le Barça.
najib le footix du barça...sans l'arbitre chelsea aurait DEMONTER barcelone 3-0 en demi finales de la champions en 2008...on peut jouer a ce jeu la quand tu veux...
Complètement d'accord avec tx. L'entrée d'Özil a sûrement fait du bien, mais je pense que Busquets aurait été plus efficace que Keita pour le museler. Je pense que Pep va jouer avec Masche en central mercredi si Puyol n'est pas remis, cela permettra à Busquets de rester à son vrai poste.
N'empêche que Mascherano fera surement du bien pour les prochains match, surtout pour l'impact physique.. C'est plus un dur que les autres, son expérience de la PL est utile dans les matchs plus physique avec tous les nains ^^
Excellent article, tout est dit, mais n'oublions pas que sans les deux interventions miraculeuses d'Adriano sur Ronaldo, le Real mene logiguement 2-0.
"Enfin, lui le savait déjà mais peut-être fallait-il le démontrer in situ face à une pression culturelle madridiste qui l'encourageait à être audacieux. Alors va à l'époque pour quatre éléments offensifs, une sorte de suicide défensif. Mais un acte de survie en vue des seuls objectifs réalistes du Real cette saison, la Coupe du Roi et surtout la Champions League, la Liga étant clairement une course perdue d'avance tant que Barcelone restera à ce niveau infernal de régularité.".
"le Real peut nourrir davantage de regrets que le Barça mais peut aussi sortir conforté de ce Clasico" tout est dit en une phrase.
Ce match était nul, les équipes à côté de la plaque, et l'opposition de style inexistante. Attaque défense pure et simple, stérile, et même techniquement tous les joueurs se sont foirés.

Je comprendrai jamais comment on peu trouver ce match intéressant.

Et les suivants vont être pareils. Je suis dégouté que Guardiala ait foncé dans le tas avec son equipe type, aucune surprise, aucune invention. Et le pire c'est qu'il va jouer de la même manière les trois autres matches. Alors consulté l'entraineur du Barça section basquet pour n'en faire qu'à sa tête... Désolant.
J'ai bien aimé ton article Dave. Perso, pour en revenir à ta question de conclusion, je suis bien le dernier à regretter le 29 novembre dernier. J'en connais par contre, qui désirent que chaque clasico se conclue sur un 5-0. Passons. Alors, le Real reviendrait dans la course, il y aurait "match" entre les deux équipes désormais. J'en conviens, c'est mieux qu'une domination outrancière du barça, mais j'aimerais franchement que le Real arrive à véritablement produire du jeu, plutôt que de se contenter de contre-attaquer. Ce sera sans doute pour la saison prochaine.
Alors oulala... y'a vraiment trop de choses à dire aux chers commentateurs sofootixte

J'entends dire que le Real a joué petit bras, que l'arbitre a volé le match qu'ils ont joué comme des sauvages etcétérat étcétérat

Sachez qu'un match sa ne se joue pas sa se gagne,

Il faut etre honnete et reconnaitre que le Barca est une equipe très dure à jouer c'est des mecs qui joue depuis qu'ils ont 10 ans ensemble pour certains tandis que le Real pour la plupart ne jouent ensemble que depuis 1 ou 2 ans, y'a quand meme une différence et peut se ressentir dans le jeu.
Donc le moyen de gagner le Barca et c'est ce qu'à failli faire Mourinho à Bernabeu c'est de jouer physique (ce qui ne veut pas dire que c'est mal), être solide défensivement et contrer, c'est un système de jeu comme un autre et seul le résultat compte.
Je rejoins Dayinho sur le fait que Pepe a fait un super match et moi qui regarde le championnat allemand ou anglais je me disais meme que l'arbitre sifflait trop pour barcelone. Et personnellement je n'ai pas compris la double peine et ne comprend pas ce système.

Pour finir certains dise que ce n'est pas possible de voir fété au nou camp un nul face au real je leur rappellerai qu'aux grandes heures du real ca aurait tout a fait le cas si leur equipe avait jouer à 10 contre 11 la moitié de la partie.

Peace.

Hala Madrid ! quand meme
sofoot vs etes decidement tetu ya ke vs et marca ki ont trouvé ke le real a bien joué joué la defence ché soi alors ke le titre est encore en jeu (mathematiquement) contre ton pire enemi et ki enplus te tourne en bourrique (possession 72%) chui dsl ms c pa du genie tactique c plus de la trouille k autre chose
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Valence en démonstration
0 17