Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Arsenal-City (0-3)

City, trop gros pour le Royaume ?

Facile vainqueur de la League Cup contre un Arsenal impuissant dimanche, Manchester City a encore montré qu’il était largement au-dessus ses rivaux en Angleterre. L’équipe de Pep Guardiola, qui vient de remporter son premier titre depuis l’arrivée du Catalan, va donc devoir franchir les frontières pour trouver un adversaire à sa hauteur.

Modififié
Il n’y aura donc pas eu de match. Enfin si : il aura duré un quart d’heure. Le temps pour Pierre-Emerick Aubameyang de perdre son duel contre Claudio Bravo, et pour Sergio Agüero de réaliser un superbe enchaînement feinte de corps-lob amenant à l’ouverture du score. Pourtant, Arsenal a bien tenté de faire monter la température avant la partie en s'efforçant de croire qu’il pouvait se mettre au niveau de Manchester City. « Ils ont une bonne équipe dans l'ensemble, mais on peut le faire, disait ainsi Héctor Bellerín à la BBC avant le coup d’envoi, estimant qu’il était temps qu’Arsène Wenger remporte enfin la League Cup. Nous devons gagner pour lui. Ça fait plus de vingt ans qu'il est là et tout le monde sait qu'il n'a encore jamais gagné cette compétition. Pour nous, c'est une motivation supplémentaire. » Rien à faire : face à des Sky Blues impressionnants de facilité, qui ont finalement inscrit trois buts sans en prendre un, le coach alsacien a sûrement loupé sa dernière occasion d’accrocher ce titre qui manque à son palmarès. Dans l’autre camp, Pep Guardiola a quant à lui soulevé sa première coupe avec l’équipe qu’il entraîne depuis l’été 2016.

Vidéo


Face à cette raclée logique, Gary Neville n’a pas attendu bien longtemps avant de se payer les Gunners sur Sky Sport : « Regardez Ramsey : il marche ! Xhaka marche, Özil marche... Ils marchent ! On ne marche pas à Wembley, on ne marche pas sur un terrain de football. C’est impossible. Il y a 2-0, cours ! (...) C’est une honte absolue. Marcher sur un terrain, laisser tomber... Les fans veulent voir un joueur courir le plus vite possible, le plus intensément possible. » OK Gary, les Londoniens n’ont certainement pas sorti la performance de leur vie, et Shkodran Mustafi – dont la manière de défendre a été qualifiée de « pathétique  » par le consultant – a particulièrement galéré. Mais il ne faudrait tout de même pas oublier que le jeu si intense de Manchester fatigue énormément ceux qui sont en face, et qu’il est quasiment impossible de rivaliser avec City cette saison. Car actuellement, les Sky Blues sont largement supérieurs à tous leurs collègues britanniques, et semblent bien trop musclés pour qu’une autre team d’Angleterre vienne boxer avec eux. Cette finale de League Cup en est une preuve supplémentaire.


Peur de personne


Oui, Liverpool a su gifler joliment le leader de Premier League le 14 janvier dernier tout en réussissant à encaisser les coups (4-3). Et Wigan l’a même mis à terre durant le cinquième tour de la FA Cup mi-février (1-0), prouvant que les combattants de Guardiola restent des êtres humains. Mais à part ça ? Si l’on regarde ses confrontations avec les gros, City a balayé Tottenham (4-1), claqué United (2-1 à Old Trafford), enfourné Arsenal (3-1 en championnat, 3-0 en League Cup), cabossé Chelsea (1-0 à Londres), désossé Liverpool (5-0 en septembre) et émietté l’actuel roi italien napolitain (2-1 à domicile, 4-2 à l’extérieur). Avec, toujours, une domination presque sans partage rendant ces résultats mérités. D’où la question : en Angleterre, quelqu’un est-il de taille pour lutter contre ce Manchester-là ? La réponse semble être négative.



De toute façon, Kevin De Bruyne et ses potes comptent aujourd’hui treize points d’avance au sommet du championnat avec une journée de retard (prévue jeudi contre... Arsenal, avant d’enchaîner par la réception de Chelsea), et son effectif pléthorique ne laisse guère la possibilité d’envisager un passage à vide. Le titre constitue donc une formalité pour la troupe de Vincent Kompany. En revanche, son parcours en Ligue des champions pourrait se révéler très intéressant. Avec déjà neuf orteils en quarts de finale à la suite de sa fessée administrée au FC Bâle en huitièmes (4-0 en Suisse), Manchester City s’apprête à croiser des poissons aussi gros, aussi beaux et parfois aussi despotiques que lui sur le plan national (Real Madrid ou Paris, Barcelone, Bayern Munich...). Lesquels demeurent désormais les seuls à pouvoir faire tomber les Citizens de leur piédestal. Parce qu’en Angleterre, ils se sont déjà envolés beaucoup trop haut.

Vidéo


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 6 heures OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime
il y a 4 heures Enzo Zidane rate un tir au but, son équipe éliminée 26
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi