En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Man United-Man City (1-2)

City trop fort pour United

Dominateurs quasiment de bout en bout, les Citizens s’adjugent le derby mancunien grâce à des buts de David Silva et d’Otamendi. Les hommes de Guardiola tiennent leur quatorzième victoire consécutive. Aujourd’hui, Manchester était bleu. Tout comme la Premier League cette saison.

Modififié

Manchester United 1-2 Manchester City

Buts : Rashford (45e+2) pour Manchester United // Silva (42e), Otamendi (54e) pour Manchester City

Otamendi, mercé

D’un côté, des Red Devils invaincus à Old Trafford depuis le 10 octobre 2016 et une défaite contre Manchester City. De l’autre, des Citizens invaincus en Premier League cette saison et sur une série folle de treize victoires consécutives. On savait qu’une série allait être brisée, nécessairement. Un enjeu qui rend encore plus jouissif ce derby mancunien avant même le coup de sifflet de l’arbitre. Pourtant, sur le terrain, le spectacle aura été un peu décevant. La faute à une ultra domination des Citizens et des Red Devils complètement domptés. Intense en toute fin de première période, ce derby n’aura démontré que la supériorité de Manchester City. Les hommes de Guardiola peuvent filer gentiment vers le titre. À désormais onze points derrière, le dauphin United est à peine visible dans le rétroviseur.

Derby à réaction

Véritables rouleaux compresseurs en Premier League cette année, les joueurs de Manchester City peuvent entrer sur le terrain en bombant le torse. De quoi impressionner les hommes de Mourinho qui défendent bas, en attendant que la tempête se calme. De Bruyne et Silva transforment Old Trafford en banale forêt de Rambouillet pour s’offrir une balade dominicale sur l’herbe, Sterling et Sané mettent le feu, tandis que Jesus s’amuse à mettre Rojo sur le cul. Mais tout ce beau monde n’arrive pas à tromper De Gea. Pas même Matić sur un dégagement foiré. Après avoir sorti une énorme parade devant Sané, l’Espagnol doit pourtant s’incliner devant son compatriote, « l'incertain » David Silva, laissé seul sur un corner. Guardiola, le roi du poker menteur. Les Red Devils décident donc enfin de se réveiller. Sur un énième long ballon, l’arrière-garde citizen, jusque-là impeccable, se troue et laisse Rashford ajuster Ederson pour une égalisation miraculeuse. Le derby est enfin lancé.

Otamendi chanceux, Ederson monstrueux

Peu en vue en première période, Lukaku revient sous les feux de la rampe en seconde mi-temps. Malheureusement pour lui. Sur un coup franc de David Silva, le Belge dégage le ballon... sur le dos de Smalling. Otamendi profite de cette offrande et claque un ciseau pour à nouveau crucifier De Gea à bout portant. Et alors que le premier but des Citizens avait piqué au vif leurs adversaires, les Red Devils continuent cette fois à subir la domination de De Bruyne et compagnie. Il faut attendre quelques tacles rugueux de l’omniprésent David Silva pour que les esprits se chauffent. Mais sur le terrain, les locaux sont décevants. De Gea maintient les siens à flot et Rashford bute contre Ederson pour sa deuxième tentative de la journée. Le gardien brésilien s'offre même une double parade monstrueuse en fin de match : un premier ballon pris dans la tronche devant Lukaku, puis une parade réflexe face à Mata. Définitivement trop fort, City se permet de gâcher quelques contres en fin de match et de chambrer les locaux en perdant du temps dans un coin devant la tribune de leurs supporters. Comme le 10 octobre 2016, les Citizens font tomber le rival chez lui. Et tout ça avec le meilleur buteur de leur histoire sur le banc.

Manchester United (4-2-3-1) : De Gea - Valencia, Smalling, Rojo (Lindelöf, 46e), Young - Matić, Herrera (Mata, 82e) - Rashford, Lingard (Ibrahimović, 76e), Martial - Lukaku.
Entraîneur : José Mourinho

Manchester City (4-3-3) : Ederson - Walker, Otamendi, Kompany (Gündoğan, 46e), Delph - De Bruyne, Fernandinho, Silva - Sterling, Jesus (Mangala, 59e), Sané (Silva, 88e).

Entraîneur : Pep Guardiola


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League



    Par Robin Richardot
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Premier League - J16 - Man United-Man City (1-2)




    Dans cet article


    Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165
    À lire ensuite
    Otamendi, mercé