1. //
  2. //
  3. // Man. City–Southampton (3-1)

City tape Southampton et met la pression

Après la gifle reçue face à Liverpool, l’Etihad Stadium retrouve un Manchester City conquérant contre des Saints empruntés (3-1). Aussi déterminé que déterminant, Kevin De Bruyne permet à City de passer pour le moment en tête de la Premier League.

Modififié
140 14

Manchester City FC 3–1 Southampton FC

Buts : De Bruyne (9e), Delph (20e) et Kolářov (70e) pour City // Long (50e) pour les Saints

On joue la 41e minute de jeu à Manchester. À l’aise sur leurs terres, les Sky Blues sont en train de dérouler le jeu contre So’ton, au grand désarroi de Ronald Koeman. Comble du comble, c’est un joueur considéré dans le dur qui s’amuse à régaler son crew. Balle au pied, Yaya Touré retrouve son lustre d’antan : un défenseur dans le vent, puis deux, pour aller jusqu’à tenter un double contact sur ce bon vieux Martin Stekelenburg. Mais ce n’est pas au vieux singe qu’on apprend à faire la grimace. Stekelenburg s’empare du cuir avec autorité et met un terme au show Touré. Cependant, la facilité de l’Éléphant symbolise à merveille le déroulement de cette rencontre : un face-à-face qui tournait à l’excès d’aisance.

Kévin les bons tuyaux


En cette fin de mois de novembre, les pelouses d’Angleterre reverdissent. La ville de Manchester ne fait pas exception à la règle, puisque les 22 acteurs pénètrent sous une pluie battante. Le terrain sera glissant, il faudra donc assurer ses appuis et sortir les crampons vissés. Défaits contre 'Pool la semaine passée, les Citizens retrouvent leur public et prouvent d’entrée qu’ils ont faim, très faim. Deux minutes suffisent à Raheem Sterling pour solliciter Stekelenburg, mais le Batave détourne habilement. Rebelote cinq minutes plus tard, où le géant stoppe en deux temps un coup franc vicieux d’Aleksandr Kolářov. Seulement, à force de subir, les Saints vont commencer à s’emmêler les pinceaux. Peu inspiré dans sa relance, Maya Yoshida est pris de vitesse par Sterling et laisse le gamin aux dreadlocks servir Kevin De Bruyne (9e).

Le score est ouvert, mais le pressing mancunien ne s’arrête pas pour autant. Fabian Delph est tout proche d’offrir à Sergio Agüero la balle de break sur une nouvelle interception. Telle une moissonneuse batteuse, City continue à rouler sur son champ. D’un corner subtilement frappé, KDB trouve Delph dont la frappe déviée trompe à nouveau Stekelenburg (20e). Trop fort ces Sky Blues, et même touchés par la chance. Juste après le second pion, Virgil van Dijk arme une frappe monstrueuse des 25 mètres, mais son missile trouve l’équerre de Willy Caballero. Remplaçant temporaire de Hart, le portier argentin se chauffe enfin les gants sur une frappe de Shane Long. C’est un peu court, jeune homme.

Pendez-les haut et Long


La tirade pas assez précise, le buteur de Southampton va finir par se refaire la cerise et relancer une once de suspense. Sur une action jouée dans le dos des défenseurs mancuniens, Sadio Mané dépose un centre sur la tête de Long (50e). Présent en tribunes, Vincent Kompany observe avec attention la réaction de ses coéquipiers. Mais rien n'y fait, City est dans une mauvaise passe. De son côté, Southampton enchaîne. Intenable depuis son entrée en jeu à la pause, Dušan Tadić met deux fois de suite Caballero à contribution, mais le gardien sort vainqueur des duels. City finit donc par se faire peur, après avoir dominé son adversaire si largement…

Heureusement pour eux, les Citizens peuvent compter sur De Bruyne. Sur une contre-attaque collective, le Belge se retrouve dans la surface devant trois défenseurs. Calme et sensé, le blondinet fixe la défense avant d’adresser un centre pour Kolářov. Contrôle poitrine, rebond, reprise de volée croisée : City reprend deux buts d’avance (70e). Deux passes décisives et un but pour KDB sur les trois pions de son équipe, dans le jargon, on appelle ça un patron. Si l'ennemi United et Leicester partagent les points dans la soirée, City sera le nouveau leader du championnat. Wait and see.

Par Antoine Donnarieix
Modifié

Dans cet article

KDB, ça commence à devenir indécent.
Ouais on a vu ça contre la Juve.
delije mitrovic Niveau : Loisir
Honnêtement quel arrière gauche est au niveau de kolarov actuellement ? Aucun.
T'es sérieux?

Au hasard Alaba et Alba qui sont largement meilleurs
Tu l'as vu le match contre la Juve? J'en ai regardé une bonne partie, KDB est loin d'avoir été dégueu, par contre autour y'avait rien.
SuceMaBeat Niveau : DHR
Jordi alba ? Marcelo ?
delije mitrovic Niveau : Loisir
Tu me cités deux arrières gauche des deux meilleurs club du monde. Mais offensivement kolarov pour moi est au dessus. Puis ses coup franc ses buts. Bon de bruyne belle efficacité par contre yaya je l'ai trouvé vraiment mauvais avec beaucoup de perte de balle, j'espère qu'il retrouvera son vrai niveau.
Quel arrière gauche du même niveau que Kolarov? pas un seul.
Par contre il y en a pleins qui sont meilleurs que lui actuellement.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Pellegrini pète les couilles a pas foutre KDB dans l'axe
Putain Kevin <3

Même moi, fan incontesté, je ne m'attendais pas à ce qu'il cartonne autant dès le début. Qu'est ce qu'il est fort le cochon !
Mane un peu trop perso sur les bords.
Kolarov est effectivement excellent mais je mets Alabama Alba devant. Mais c'est sur qu'il régale Clichy à intérêt à être patient
Alaba bien sûr pas Alabama merci Android
Attention

Je regarde City trés réguliérement. Kolarov a été trés bon hier soir.
Mais depuis 2 mois, il était moyen, voir trés moyen ou mauvais à chaque match.
Un match sur le banc (vs Juve) et le retour de Clichy, lui ont remis la tete a l'endroit.
Ne pas surestimer ou sous évaluer sur un match

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
140 14