1. //
  2. // 8e
  3. // Sporting Lisbonne/Manchester City (1-0)

City se complique la vie

Etouffés par le Sporting Lisbonne, Manchester City s’incline au stade José Alvalade en huitième de finale aller d’Europa League (1-0). Très bons défensivement et dangereux en contre, les joueurs de Sa Pinto gardent toutes leurs chances avant le match retour en Angleterre.

Modififié
0 3
Quelques heures avant le huitième de finale aller d’Europa League face au Sporting Lisbonne, Roberto Mancini a joué le mec méfiant : "Tous les gros clubs portugais sont forts, surtout quand vous les prenez à domicile. Ici, si vous n'êtes pas à votre meilleur niveau, vous perdez". L’entraîneur italien des Citizens a vu juste. Bouffé par une équipe du Sporting Lisbonne solide et séduisante techniquement, l’ogre anglais s’est compliqué la vie avec cette défaite à l’Estadio José Alvalade (1-0). Seulement 4èmes de Superliga et largués dans la course à la Ligue des Champions, les Lisboètes ont trouvé leur salut grâce à une talonnade géniale du défenseur central Xandao, opportuniste suite à un coup-franc détourné par Joe Hart. En mettant fin à une série de six matches sans défaite toutes compétitions confondues des leaders de Premier League, les Portugais réalisent l’exploit et se donnent le droit de rêver de pousser dehors un des favoris de la compétition.

Agüero et Dzeko aphones
Comme prévu au coup d’envoi, les Citizens campent dans le camp du Sporting dès le début du match et tiennent bien le ballon. Problème, les milieux de terrain mancuniens jouent pépères, trop pépères pour se montrer dangereux. Dans le système en 4-4-2 à la sauce Mancini, Edin Dzeko et Sergio Agüero sont introuvables. Au crédit de la doublette argentino-bosnienne en première mi-temps, rien, ou presque. Suite à une déviation de la grande gigue, El Kün place une tête bien timide dans les bras du portier local (45ème). Un bilan bien maigre pour une paire d’attaquants qui terrorise l’Angleterre toute entière. Incapables de se montrer dangereux sur attaques placées, les troupes de Roberto Mancini essaient au moins de donner quelques frissons au gardien portugais sur coups de pied arrêtés. Sur deux corners, Kolo Touré, sur une tête piquée bien repoussée par Rui Patricio (12ème minute), puis Gareth Barry, d’une frappe enroulée qui flirte avec le poteau (24ème minute), manquent de donner l’avantage aux Rosbeefs. En face, les joueurs de Ricardo Sa Pinto ne laissent aucun espace et jouent plutôt bien en contre. Plus vifs et habiles techniquement, les Sportinguistas étouffent les Sky Blues. Sur son côté droit, Joao Pereira donne plusieurs sueurs froides à la meilleure défense de Premier League. D’abord sur une frappe tendue repoussée par Joe Hart (10ème), puis sur un centre dévié claqué le grand Joe en corner (32ème).

Joe Hart limite la casse
Au retour des citrons, les Portugais ont bien compris qu’il y avait un coup à jouer face à ce City-là et poussent sur le but de Manchester. Après l’ouverture du score de Xandao, les joueurs du Sporting continuent à placer des contres assassins. A la 62ème minute, Van Wolfswinkel est d’ailleurs tout prêt de tuer le match. Sauf que voilà, les Anglais ont enfin trouvé un grand gardien et n’hésitent pas à s’en servir. L’arrêt réflexe du portier des Three Lions est magnifique. Face à la furia verte et blanche, les Sky Blues n’ont pas grand-chose à proposer. Une frappe de David Silva à l’entrée de la surface (48ème). Au-dessus. Une mine longue distance de Kolarov à 3 cm de la lucarne (62ème). Un centre-tir de Nasri sur la barre (67ème). Le seul éclair de génie intervient à la 72ème minute, par un certain Mario Balotelli, tout juste entré en jeu. Bien trouvé côté gauche, l’Italien centre en coup du foulard. En fin de match, les Citizens poussent et Agüero vient rappeler à tout le monde qu’il a bel et bien disputé ce match, sur une balle piquée contrée par un défenseur lisboète (90ème). Cette rencontre a en tout cas confirmé ce que Roberto Mancini savait déjà. Les Citizens vont devoir se sortir les doigts pour venir à bout du Sporting la semaine prochaine à l’Etihad Stadium.

Par Romain Leroux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Un 2-0 aurait pas été volé, quoique MC a eu ses occasions aussi, c'est clair! D'ailleurs il n'est pas question, ici, de la tête de Balotelli qui frappe la Transversale. Comme il n'est pas question non plus de deux mains des citizens : la première me paraît pas très évidente en face de João Perreira et aurait donnée un pénalty. La seconde, de Kolarov je crois, me semble plus claire.

Un but de plus pour le SCP n'aurait pas été de trop pour aller là-haut la semaine prochaine, surtout qu'ils n'auront pas João Perreira, très actif ce-soir. Espérons qu'ils fassent mieux que Porto en tous cas.
Un but à Manchester, et le Sporting peut y croire! Cas contraire, ils risquent de prendre une correction.


PS: La tête de Balotelli ne compte pas, l'arbitre avait sifflé faute juste avant...
DTC-DMC même combat Niveau : CFA
et puis grâce au Sporting, le Portugal repasse devant la France et occupe désormais le 5è rang à l'indice UEFA! c'est ça que c'est bon caraaaalho! et puis Manchester City, fallait les battre! esses Lagartos! ;-) ce sont eux qui ont bouffé du lion! prends ça Futebol Corrupto do Porto! ;-)
et pour que la fête soit complète, il ne reste plus qu'à l'OM à perdre contre l'Inter qui a priori devrait pouvoir leur en mettre 2 comme Evian! ;-)
espérons également un beau tirage pour Benfica également en 1/4 de CL, quel que soit le club en face, avec 2 beaux matchs! prends ça Aulas! ahahah
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 3