Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // Manchester City-Leicester (2-1)

City rince Leicester et entrevoit l’Europe

Pas franchement inspiré et même parfois bousculé, Manchester City a signé une victoire importante en s’imposant face à Leicester (2-1) ce samedi. Un dixième succès à domicile cette saison qui permet aux Citizens de monter provisoirement sur le podium et d’apercevoir l’Europe.

Modififié

Manchester City 2-1 Leicester

Buts : Silva (29e) et Gabriel Jesus (36e) pour les Citizens // Okazaki (42e) pour les Foxes

D’habitude, c’est lui qui contemple les autres depuis le sommet. Mais, cette fois, Pep Guardiola a dû s’incliner et a été réduit au rang de simple spectateur quand Chelsea s’est adjugé vendredi soir la sixième couronne nationale de son histoire. Comme Antonio Conte, le Catalan a découvert le pays de Sa Majesté cet été. Comme son homologue italien, il voulait réussir d’entrée avec ses idées. L’histoire en a décidé autrement et, en attendant, peut-être, de devenir l’élu à son tour, le manager de City est engagé dans une course féroce à l’Europe. Une lutte que ses hommes n’entendent cette fois pas perdre, comme ils l'ont prouvé ce samedi après-midi en s’imposant contre Leicester (2-1). Non sans avoir tremblé. Mais l’essentiel est acquis. Manchester City conforte un peu plus sa place dans le Big Four avec un cinquième match d’affilée sans revers en championnat.

L’envol soudain d’Okazaki


Les mois se sont écoulés, mais Pep Guardiola n’a rien oublié de cette soirée hivernale. C’était en décembre dernier et le manager espagnol venait de prendre en pleine face ce qu’était l’Angleterre du football. Une défaite cinglante infligée par le champion en titre au King Power Stadium (4-2) et une leçon retenue. Celle que l’apprentissage reste un long processus nécessaire pour « survivre » outre-Manche, selon l’ex-coach du Barça. À trois journées du terme, ce dernier l’a assimilé en s’adaptant, sans toutefois renier fondamentalement ses idées. La réception des Foxes est l’occasion de le rappeler en alignant le même onze résolument offensif que lors du large succès contre Crystal Palace (5-0), le week-end dernier. Titularisé seul devant, Gabriel Jesus est soutenu par le quatuor Sterling-De Bruyne-Silva-Sané. Du côté de Leicester, l’absence de Huth contraint Craig Shakespeare à titulariser Fuchs dans l’axe central aux côtés de Benalouane, tandis que le jeune Chilwell occupe le flanc gauche à la place de l’Autrichien.

« Ce sera une énorme bataille jusqu’au bout » , avait annoncé Guardiola en conférence d’avant-match. Alors Manchester City entame ce combat face à Leicester avec la volonté de briser au plus vite l’élan de son adversaire. Si Vardy et Albrighton se signalent timidement, ce sont bien les pensionnaires de l’Etihad Stadium qui orchestrent les débats. Fernandinho manque de peu le cadre de la tête (4e) et Sterling voit sa tentative déviée par Ndidi (23e). La domination des Citizens s’accentue au fil des minutes, et finit par se concrétiser avec l’ouverture du score de David Silva après un centre de Sané sur la gauche. Avant que Benalouane, coupable d’une faute sur Sané dans la surface, n’offre un penalty que Gabriel Jesus convertit avec succès. La messe semble déjà dite, le rideau baissé pour les partenaires de Mahrez. Sauf qu’après cinq mois à rester muet en Premier League, Shinji Okazaki décide de sortir de sa torpeur pour claquer une superbe reprise acrobatique sur un centre d’Albrighton. Tout ce qu’il fallait afin de raviver l’intérêt de cette rencontre.

La touche de trop de Mahrez


Remobilisé après la réduction du score soudaine de son attaquant japonais, Leicester ne change pas de stratégie : laisser le cuir aux coéquipiers de Yaya Touré pour espérer opérer en contre-attaque. Si City a largement la possession en sa faveur, le manque d’inspiration se fait cruellement sentir dans les derniers mètres. Sané et Sterling ont beau s’époumoner dans leur couloir respectif, les occasions franches se font rares. Trop, même. Alors les Foxes se plaisent à y croire, d’autant plus lorsque la nervosité gagne les esprits des Citizens, à l’image de ce coup de coude de Fernandinho sur Albrighton qui termine avec un joli coquard. Leicester n’est pas loin de profiter de cette fébrilité avec un Riyad Mahrez enfin en vue. D’un crochet dévastateur, il pousse Clichy à la faute dans la surface. L’international algérien se charge d’exécuter la sentence lui-même, mais glisse et touche involontairement deux fois le ballon sur son penalty. Ce qui invalide logiquement son but. Et donc l’égalisation. Le dernier vrai frisson d’un match rythmé et tendu malgré les sept minutes de temps additionnel. Histoire de bien rappeler à Pep Guardiola que la bataille devra être livrée jusqu’au bout.


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Hayden Saerens
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 22:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
    il y a 2 heures Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 38 il y a 5 heures Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 32
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall
    il y a 6 heures La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises lundi 18 juin Froger vers l’USM Alger