1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

City patine, Leicester s'écroule

Le Chelsea de Willian qui balaye le champion, un leader qui foire deux pénos, Bournemouth qui étonne ou Xhaka qui aime la couleur rouge : les journées de Premier League s’enchaînent, mais gardent toutes leurs surprises.

Modififié
1k 6

L'équipe de la journée : Bournemouth


Le maintien, ça se joue aussi dans le premier tiers du championnat. Et après quelques semaines difficiles, les Cherries l’ont bien compris. Résultat : Bournemouth a décidé de se bouger et reste sur trois journées sans défaite. Après une victoire contre Everton et un bon nul à Watford, l’AFCB a enchaîné par une raclée chez lui administrée à Hull City (6-1, trois buts par mi-temps), leader du championnat fut un temps. Forcément, ces bons résultats se ressentent au classement, puisque l’équipe d’Eddie Howe est désormais onzième avec onze points, et une différence de zéro. Pour dompter les Tigers, Bournemouth a notamment pu compter sur Junior Stanislas, auteur d’un doublé, et sur une efficacité redoutable. Ainsi, Stanislas et ses copains ont marqué sur la moitié de leurs tirs cadrés. Sans compter le soutien de son public, qui joue un rôle primordial cette saison : Bournemouth est la quatrième meilleure team de Premier League à domicile. Tottenham va devoir faire gaffe.

Le joueur de la journée : Willian


Non, il n’a pas joué. Oui, il était absent. Il était même loin, très loin de Londres pendant que ses coéquipiers giflaient Leicester 3-0 à Stamford Bridge. Au Brésil, précisément, pour dire adieu à sa maman jute décédée. N’empêche que c’est en partie grâce à lui que les Blues se sont imposés si facilement. Car pour eux, il était obligatoire de montrer à leur petit pote qu’ils pensaient à lui. Pour cela, suffisait de bien jouer, de gagner et de célébrer les buts en dessinant un W avec les doigts. Ce que n’ont pas manqué de faire Diego Costa et Eden Hazard. « Willian est un type fantastique et il méritait bien ça, s’est empressé de déclarer Antonio Conte après le succès des siens. Je l’ai toujours dit, je veux que cette équipe devienne une famille. Je veux aussi dédier cette victoire, cette prestation à Willian et sa famille. Parce que je sais qu’il s’agit de moments difficiles, et l’équipe et moi sommes tristes pour lui. » Pour l’occasion, même David Luiz a été bon. C’est dire.

Mãe No céu é o seu lugar Onde estará você agora Onde é que você mora Deixou tanta saudade Depois que daqui foi embora Pergunto por perguntar Pois tenho tanta certeza É no céu que você está Pois perto de Jesus Cristo Com certeza é o seu lugar. Pois para você ser santa Não precisa canonizar Basta ser a mãe que foi Para se santificar. Não pense que estou magoado Pelos castigos a mim dados Pois entre a mãe e o filho Sempre tudo é perdoado. Pode acreditar que estou bem Pois entre o castigo e o carinho Você fez com que eu seguisse Com certeza um bom caminho. Sinto muito sua falta isso é verdade Mas ainda me conformo Pois iremos viver juntos Por toda eternidade. Continuo aqui na terra Aos seus ensinos ser fiel Para que possa como você Também ter o Reino do céu. Aí então nos encontraremos Já desprendidos da terra Para então participar Da sonhada vida eterna. #minhaguerreira #minharainha #teamoeternamente #saudades #luto 😭🙏🏾🙌🏾 ❤️😘

Une photo publiée par Willian Borges Da Silva (@willianborges88) le


Feu d’artifice sur la Liga

Le but de la journée : José Holebas


Étienne Capoue a donc accepté de filer son costume de buteur. Non seulement le pion est un bijou, mais en plus il a énormément de valeur. En envoyant le cuir dans la lunette de Víctor Valdés pour ce qui constitue le seul but de la partie, José Holebas a arraché les trois points à Middlebrough. Face à un concurrent direct, ce caramel apparaît déjà important dans la course au maintien.


La déclaration sympa


« Je ne sais pas vraiment d’où ça vient. (...) Quand vous jouez derrière des joueurs comme Wilf (Bony) et (Peter) Crouchy, quand vous avez la qualité de Marko (Arnautović) sur une aile et Shaq (Shaqiri) de l'autre, vous savez que vous serez de temps en temps dans une bonne position. » Joe Allen, auteur d’un doublé.

Quatre goals en huit rencontres. Après deux mois de compétition, le Gallois a d’ores et déjà égalé son record de buts en championnat. Encore décisif à deux reprises contre la lanterne rouge Sunderland, ce qui a permis à Stoke de se faire un peu de bien au fin fond du classement, Allen est au top. Mais plutôt que de se mettre en avant, le milieu préfère remercier ses partenaires. Classe.

L'analyse définitive : Xhaka a foiré son début de saison


Les supporters d’Arsenal n’étaient déjà pas franchement convaincus. Alors, cette expulsion à vingt minutes du terme, alors que Swansea venait de réduire le score, a confirmé les craintes : oui, Granit Xhaka a tout pour devenir un grand, mais non, il ne s’est pas encore adapté à l’Angleterre. Ses belles minasses ne doivent pas occulter son manque de rendement offensif accompagné d’une certaine naïveté. Même son entraîneur, pourtant habitué à défendre ses joueurs, a semblé lui en vouloir face à la presse : « Ça avait l'air d'un jaune foncé, mais l'arbitre a décidé de donner un rouge clair. (...) Parfois, il fait des tacles maladroits parce qu'il n'est pas un défenseur naturel. C'est un gars qui aime aller vers l'avant. Mais je vais lui parler. (...) L'intelligence, c'est de ne pas faire deux fois la même erreur, et j'espère qu'il apprendra de celle-ci. » Et mine de rien, il s’agit déjà de son deuxième rouge après celui récolté il y a un mois avec son équipe nationale contre le Portugal, champion d’Europe en titre. Allez, qu’il se console, son équipe a triomphé et le Daily Mail l’a placé dans son classement des cent meilleurs joueurs au monde à la 57e place.

Youtube

La polémique autour de la théière : la Fédé anglaise s’est-elle trompée d’arbitre pour Liverpool-Manchester United ?


Tout a commencé lorsque les supporters de Liverpool ont appris qu’Anthony Taylor allait être au sifflet de leur match préféré. L’objet de leur courroux ? L’homme en noir, qui n’a jamais participé à un Liverpool-United, est né à Manchester. « C'est quelqu'un de fiable et d'intègre, mais s'il y a le moindre coup de sifflet discutable et crucial, ce sera intolérable et il sera mis en difficulté jusqu'à la fin de la saison » , regrette également sur Sky Sport Keith Hackett, l'ancien président des arbitres de Premier League. À la traîne en championnat, le Special One n’a pas tardé à répondre aux fans de Liverpool : « Je pense que M. Taylor est un très bon arbitre, mais il aura une telle pression que ce sera difficile pour lui de faire une très bonne performance. J’ai mon point de vue, mais j’ai retenu les leçons après avoir été puni tellement de fois pour quelques paroles, alors je ne veux rien dire de plus à ce sujet. » On a hâte que ça commence à Anfield.

Vous avez raté Manchester City-Everton et vous n'auriez pas dû


Sous Pep Guardiola, Manchester City joue quasiment toujours bien. Oui mais voilà : City ne gagne pas à chaque fois qu’il fait lever les foules. Everton, qui a depuis longtemps compris qu’il ne ferait pas jeu égal, a donc totalement accepté la domination des Sky Blues. Avec Romelu Lukaku en pointe, suffit de défendre et de tout envoyer sur les contres. Un classique. Reste que les Toffees ont innové sur un point : miser sur le manque de réussite de l’adversaire sur penalty tout en donnant une confiance aveugle à leur portier. La tactique a failli fonctionner : que ce soit Kevin De Bruyne ou Sergio Agüero à la tentative, Maarten Stekelenburg a sorti les deux pénos provoqués par ses défenseurs. Lukaku, lui, a récupéré un long ballon balancé de derrière pour se faire un puissant tout droit, ridiculiser Gaël Clichy et donner l’avantage à l’outsider. Quel dommage que Guardiola ait eu la bonne idée de faire entrer Nolito, auteur de l’égalisation ! La victoire d’Everton aurait été aussi belle qu’imméritée dans cette confrontation de style et de talent. En attendant, les prochains adversaires du leader anglais peuvent en prendre de la graine. Sauf Barcelone.

La stat inutile


24 - 24 fois d’affilée que Christian Eriksen a frappé sans trouver le chemin de filets. Ce qui lui est arrivé à six reprises lors du nul contre WBA. Ça fait beaucoup, non ?

What else ?


Enfin un peu d’air pour Dimitri Payet et compagnie. En déplacement à Crystal Palace, les Hammers ont enfin gagné. Sur le plus petit des scores, mais on s’en fout.


Revoilà Charlie Austin. L’avant-centre a montré à tout le monde qu’il n’était pas fini en frappant deux fois contre Burnley.


Et si N’Golo Kanté avait réalisé le meilleur match de sa carrière ? Absolument énorme contre Leicester, le Français a quasiment tout réussi. Cent ballons joués, 86 passes, 87% réussies, cinq interceptions… Les stats parlent d’elles-mêmes. Il a même failli marquer.


Triste. En perdant face aux Blues, les Foxes sont devenus le troisième champion à ne pas dépasser les dix points après huit journées. C’est aussi le cinquième champion qui perd ses quatre premières parties loin de ses bases.

  • Résultats et classement de Premier League

    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League



    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
    Note : 1
    " L’homme en noir, qui n’a jamais participé à un Liverpool-United, est né à United."
    Ah, United, une superbe ville située entre Aston Villa et Arsenal...
    C'est ce que je me suis dit aussi. Il est né dans le stade, le centre de formation ? Il a été conçu dans les douches des vestiaires peut-être ? :D
    Si ca se trouve, il penche plutot du cote Citizen et va bolosser United pendant tout le match :D
    Pouretcontre Niveau : District
    Bah non, on te dit qu'il est né à United!
    3 réponses à ce commentaire.
    GegenPressing Niveau : Loisir
    L'analyse définitive sur Xhaka est ridicule.
    Le mec est rentré dans le XI après la blessure de Coquelin et contribue grandement au fait qu'Arsenal joue bien mieux.
    Il a fait un mauvais match samedi, ça arrive. Pas la peine de le rayer le 17 octobre de sa 1ère saison en Angleterre
    gunther mickey Niveau : CFA
    En contrepartie du "match que vous avez raté et que vous n'auriez pas dû" il faudrait établir un "match que vous avez regardé et devant lequel vous vous êtes bien fait chier" et là je vote pour Crystal Palace et sa défense de préminimes face à un West Ham qui est complètement apeurée à chaque attaque adverse. C'était d'une tristesse, aussi désespérant que le jeu de Chelsea, c'est tout dire...
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    1k 6