En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // GR.A
  3. // Naples/Manchester City (2-1)

City mangé à la sauce Napoli

Naples signe l'exploit de la soirée en s'imposant devant City (2-1) au terme d'un match de très haut niveau. Edison Cavani rattrape son début de saison poussif en plantant un superbe doublé. Les Italiens doublent les Citizens au classement, ces derniers n'ont plus leur destin en main.

Modififié
Naples / Manchester City : 2-1
Buts : Cavani (2x) pour Naples, Balotelli pour City

« Manchester City ne me fait pas peur » . La déclaration d'avant-match de Walter Mazzarri en avait surpris plus d'un outre-Manche. Mais les Napolitains ont fait le boulot ce mardi soir en Italie : une première mi-temps maîtrisée précédée d'un second acte angoissant permettent à Naples de garder toutes ses chances pour une qualification en huitième. Une fois lancée, l'équipe italienne ne s'est plus arrêtée grâce notamment à sa meilleure arme : la contre-attaque. Hamsik teste d'abord les gants de Hart sur une tête ultra-faiblarde (09e), Lavezzi manque ensuite de peu la cage après une excellente talonnade de Cavani (11e). El Matador se met en valeur quelques minutes plus tard en coupant au premier poteau un corner de son compère Lavezzi (1-0, 17e). Les vingt premières minutes sont dingues, les occases se multiplient, San Paolo est en furie.

Mais les tifosi vont vite déchanter, la faute à une énorme bévue d'Aronica. Le défenseur napolitain dégage n'importe comment du droit, la chique arrive sur Silva qui place une frappe que repousse De Sanctis dans les pieds de Balotelli. Super Mario n'a plus qu'à la pousser au fond (1-1, 33e). L'efficacité des Citizens vient encore de frapper. Les mecs de Mancini vont d'ailleurs maîtriser la fin du premier acte. Silva tergiverse dans la surface et donne le cuir à Kolarov qui bourrine de toutes ses forces du gauche. De Sanctis capte avec un peu plus d'attention le ballon (43e).

Lavezzi dans le tempo, Kompany sur les fesses

Vient alors l'action de la soirée. Une symphonie collective conclue par le trio Lavezzi-Dossena-Cavani. L'Argentin décale l'ancien de Liverpool qui centre en première intention pour l'attaquant uruguayen. L'idole de Naples reprend direct du plat du pied droit, Hart est dépassé par les évènements (2-1, 49e). La défense à trois de Naples se mue alors en un mur de cinq, plus personne ne part à l'abordage. Mais à trop vouloir défendre, les Napolitains s'exposent aux attaques adverses. Dzeko manque d'un cheveu bosnien de couper un coup-franc rapidement joué (61e). Les Italiens subissent et s'en remettent au talent de Lavezzi. L'Argentin met Kompany sur les fesses mais trouve Joe Hart sur son tir puissant du gauche (70e). Hamsik touche ensuite le poteau après une transversale millimétrée de Cavani (72e)

Les balles de matches se succèdent. Yaya Touré montre toute sa classe en offrant un ballon en profondeur de toute beauté pour Balotelli. Le Transalpin anglais enchaîne une reprise du droit que dévie De Sanctis (78e). Maggio se présente dans les instants qui suivent devant Hart mais le latéral droit panique et se prend les pieds dans le tapis (79e). Les entrées d'Agüero, Nasri et Johnson n'y changeront rien. Le deuxième gardien de la Squadra Azzura gagne un énième duel sur Kun Agüero en toute fin de match. Naples termine la partie sur les rotules mais le public rital peut exulter. Les joueurs viennent de rendre le plus bel des hommages possibles à Doña Tota, la mère de l'idole Maradona décédée samedi dernier.

Par Romain Poujaud
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Le Lyon est mort ce soir