Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // City-Bâle (1-2)

City prend la qualif', mais laisse la victoire à Bâle

Teigneux et doué, le FC Bâle parvient à s'imposer sur le terrain de Manchester City, qui chute pour la première fois de sa saison à domicile (1-2). Une petite tache au milieu de la qualification mancunienne, mais une tache quand même.

Modififié

Manchester City 1-2 FC Bâle

Buts : G.Jesús (8e) pour City / Elyounoussy (17e) et Lang (72e) pour le FC Bâle.

C'est une action que les fidèles de Pep Guardiola devraient admirer. Une réalisation tout en mouvement, suivie d'une magnifique finition en une touche. Un but de City, donc ? Non, un but de Bâle, qui s'apprête à faire tomber City pour la première fois de la saison à domicile. Le passeur ? Mohammed Elyounoussi, à la suite de feintes de corps que Yaya Touré ne pouvait pas suivre. Le buteur ? Lang, Michael Lang. Une présentation façon agent secret et un tir sous la barre qui permettent à Bâle de faire chuter City et de sortir de la C1 avec les honneurs. Et ce n'est pas donné à toutes les équipes tombées en huitièmes de finale.

Un partout, Bâle au centre


Si Bip-Bip et Vil Coyote sont des personnages de la série animée Looney Tunes, Manchester City et Bâle ont présenté lors du match aller une parfaite analogie avec cette histoire sans fin lors de leur première confrontation. Pour démarrer cette seconde manche à Manchester, les Citizens avaient suffisamment de gaz en stock pour courir et échapper aux Bâlois dans l'optique de la qualification pour les quarts de finale. Dès lors, Guardiola offre du temps de jeu à ceux qui n'en ont pas, ou plus : Claudio Bravo, John Stones, Oleksandr Zinchenko, Yaya Touré et Phil Foden démarrent la rencontre pied au plancher. Preuve en est, cette percée en diagonale de Leroy Sané côté gauche pour Bernardo Silva, dont le centre au second poteau trouve preneur avec Gabriel Jesús, qui ouvre le bal et pointe ses doigts vers le ciel (8e). Bip-bip !

Avec un score cumulé de 5-0, Bâle se décide à sauver son honneur et évite le break grâce à une grosse parade de Tomáš Vaclík sur İlkay Gündoğan. Côté droit de la défense mancunienne, le Paraguayen Blás Riveros déclenche une lourde frappe que Bravo ne peut que repousser dans les pieds de Mohamed Elyounoussi, pour fusiller le portier à bout portant (16e). Si Manchester City a désormais quelques kilomètres d'avance pour franchir en premier le drapeau à damier, le Norvégien s'empresse de ramener le ballon dans le rond central. Sur son banc, Guardiola rouspète. Oui, City peut parfois prendre des buts. Un petit quart d'heure après son exploit, Elyounoussi est proche de réaliser le doublé après un dribble sur Danilo. Mais l'oiseau bleu n'est pas si facile à abattre...

Coup de Lang


Une chose est sûre : Pep est contrarié, comme son public. L'Etihad Stadium commence à se mettre en rogne devant le spectacle proposé, tandis que Kevin De Bruyne et Sergio Agüero, un temps sortis du banc pour aller s'échauffer, finissent par se rasseoir sur leurs sièges. Finalement, c'est le jeune Brahim Díaz qui prend place dans l'entrejeu des Sky Blues. Frêle, trop frêle, cette équipe anglaise. De quoi permettre à Michael Lang de profiter d'un trou de souris pour refroidir l'enceinte (2-1, 72e). Derrière ce coup de poignard, touchée dans son orgueil, la jeunesse de City se rebiffe : James Foden envoie une grosse praline dans le buffet de Vaclík, mais le portier résiste à la puissance de l'impact. Maîtres du ballon, les locaux terminent la rencontre pied au plancher. Mais cette fois-ci, Vil Coyote s'est offert un délicieux repas d'adieu.


Manchester City (4-3-3) : Bravo – Danilo, Stones, Laporte, Zinchenko – Gündoğan (Díaz, 67e), Bernardo, Touré – Foden (Adarabioyo, 88e), Sané, G. Jesús. Entraîneur : Pep Guardiola.


FC Bâle (4-3-3) : Vaclík – Lacroix, Frei, Suchý – Riveros, Zuffi, Serey Dié, Lang – Elyounoussi, Oberlin (Van Wolfswinkel, 74e), Bua (Stocker, 67e). Entraîneur : Raphaël Wicky.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures Le magnifique coup franc de Rooney avec DC United 4
    Hier à 15:23 Rocco Siffredi prend la défense de Ronaldo 162
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
    Hier à 12:37 Wenger est prêt à retrouver du boulot « à partir du 1er janvier 2019 » 36
    À lire ensuite
    Les notes de la Juventus