1. //
  2. // 37e journée
  3. // Everton/Man City (2-3)

City fond sur Liverpool

En s'imposant sur la pelouse d'Everton (2-3), Manchester City revient à hauteur de Liverpool en tête du classement. Menés d'entrée sur un exploit de Barkley, les joueurs de Pellegrini ont vite réagi contre des Toffees qui ont attendu la dernière demi-heure pour se réveiller. Les Citizens peuvent être sacrés champions d'Angleterre s'ils remportent leurs deux derniers matchs.

Modififié
4 26

Everton - Man. City
(2-3)
R. Barkley (10'), R. Lukaku (64') pour Everton , S. Agüero (22'), E. Džeko (42'), E. Džeko (48') pour Manchester City.


Alors qu'Everton pouvait faire une fleur à son rival et voisin Liverpool, son entraîneur Roberto Martínez a préféré offrir un joli cadeau à Manchester City. La faute à un 3-4-3 inédit qui a plombé les Toffees pendant une bonne heure. Devant un Goodison Park qui a longtemps hésité à encourager les siens, Manchester City repart avec une victoire qui pourrait être synonyme de titre dans huit jours. Sans repère et pas dans le coup pendant une bonne heure, Everton s'est pourtant retrouvé en tête grâce à un exploit du jeune Ross Barkley en début de match. Les Citizens n'ont pas eu à forcer leur talent pour réagir et même mener largement avant de se faire peur dans les 20 dernières minutes suite à la réduction de l'écart par Lukaku. Après avoir enchaîné une défaite à Liverpool et un nul contre Sunderland il y a 15 jours, les Citizens pensaient avoir abandonné le titre aux coéquipiers de Luis Suárez. Les joueurs de Manuel Pellegrini sont désormais revenus à hauteur des Reds (avec une différence de buts largement favorable), ce qui leur permet d'être maîtres de leur destin avant de recevoir Aston Villa en match en retard, puis West Ham dimanche prochain. De son côté, Everton reste à quatre points d'Arsenal et dit adieu à la quatrième place qualificative pour la Ligue des champions.

Barkley réveille City

Pour accueillir Manchester City, Roberto Martínez réserve une petite surprise au public de Goodison Park. L'entraîneur espagnol expérimente le 3-4-3 qu'il chérissait du côté de Wigan. Et au vu du premier quart d'heure de ses petits protégés, ce n'est pas au goût de tout le monde. Les joueurs locaux souffrent contre des Citizens conquérants. Après une belle tête de Javi García sur corner, Yaya Touré tire au-dessus de la transversale de Tim Howard quelques minutes plus tard. Et pourtant, c'est un éclair de Ross Barkley qui débloque la situation. Placé dans le trio offensif, le jeune Anglais profite d'une remise de Naismith pour envelopper un ballon sublime depuis l'angle de la surface côté gauche (11e). Lucarne (1-0). Pendant que les voisins du Liverpool FC jubilent dans leur coin, Everton parvient même à mettre le pied sur le ballon au quart d'heure de jeu. C'est le moment choisi par Sergio Agüero pour sortir de sa boîte (22e). Dans le rond central, Samir Nasri trouve Yaya Touré devant lui avant que l'Ivoirien ne lance le Kun. Le petit Argentin entre dans la surface côté droit et frappe à ras de terre au premier poteau (1-1). Malheureusement pour lui, ce 17e but en 22 matchs de Premier League rime avec baroud d'honneur. Touché aux adducteurs, Agüero cède sa place dans la foulée. La suite de la mi-temps ne ressemble pas à grand-chose tant les deux équipes peinent à attaquer. Mais dans une défense d'Everton trop laxiste, James Milner trompe la vigilance de Leighton Baines sur le flanc droit et centre parfaitement pour Džeko juste avant la mi-temps. Au point de pénalty, le géant envoie une tête croisée qui ne laisse aucune chance à Tim Howard (1-2).

Le show Džeko

La seconde période débute par un nouveau coup d'éclat de Ross Barkley. Le Blake Griffin d'Everton remonte 70 mètres balle au pied avant de décaler parfaitement un Steven Naismith qui perd son duel face à Joe Hart. L'Écossais peut s'en mordre les doigts, puisque Manchester City triple la mise sur l'action qui suit (47e). Samir Nasri fixe Stones dans la surface côté gauche et adresse un centre tendu qu'Edin Džeko reprend à bout portant au cœur d'une défense dramatiquement passive (1-3). Beau cadeau pour Noel Gallagher (du groupe Oasis) qui jubile en tribunes. Fort de son avantage, Manchester City abandonne volontiers la gonfle à une équipe d'Everton sans idée. Romelu Lukaku sort pourtant Goodison Park de sa torpeur et relance le suspense peu après l'heure de jeu. À la réception d'un centre de Leighton Baines, il place une tête plongeante qui frappe l'intérieur du poteau gauche avant de finir sa course au fond des filets (2-3). Les supporters d'Everton poussent enfin et ce qui paraissait être de la gestion côté City ressemble maintenant à de la fébrilité. Dans les dix dernières minutes, Edin Džeko nous offre un sketch en restant cinq bonnes minutes à terre après un léger contact, ce qui met fin au temps fort d'Everton. Gerard Deulofeu a beau inquiéter Joe Hart une dernière fois après un beau slalom, les coéquipiers du portier de l'équipe d'Angleterre et Noel Gallagher peuvent souffler : City a son destin entre ses mains.

Par Arnaud Di Stasio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Anfield_Road Niveau : Ligue 1
Tout le staff du FC Barcelone tient à féliciter chaleureusement Edin Dzeko pour avoir remporté le trophée Sergio Busquets après sa magnifique simulation, félicitations à lui.
Grosse chèvre le gardien d'Everton quand même.
Même si je suis plutôt pour City et que ça me gène pas.
L'hiver-poule Niveau : District
Roh vindiou, la perspective de perdre le titre alors que mes reds et city auront probablement le même nombre de points me rend malade, mais si en plus tu réalises que les mecs seront champions en ayant fait jouer cette tanche de Demichelis pendant toute la saison ça rend le truc encore plus insoutenable...
lebombardier Niveau : District
Liverpool a son destin entre ses mains: il lui faut gagner ses deux prochains matchs 13-0 chacun et ils repasseront devant ! youpi !
Anfield_Road Niveau : Ligue 1
Message posté par L'hiver-poule
Roh vindiou, la perspective de perdre le titre alors que mes reds et city auront probablement le même nombre de points me rend malade, mais si en plus tu réalises que les mecs seront champions en ayant fait jouer cette tanche de Demichelis pendant toute la saison ça rend le truc encore plus insoutenable...


Faut pas y voir de ce côté-là, dit-toi que City a un effectif construit pour jouer le titre, à Liverpool, l'objectif c'était pas le titre, alors se battre pour jusqu'à la dernière alors qu'on visait la 4ème place, c'est que du bonus, et au vu des dernières saison qu'on a vécu, j'ai rarement été aussi fier.
Realsymphony Niveau : CFA
la mega simulation de dzeko c est juste ridicule , sinon city realise la bonne operation , et a moins d une victoire 9-0 contre crystal palace , je vois pas comment liverpool aura son titre
bad luck slippy.G ...
mouais City a le talent pour se louper contre Aston villa alors qu'ils sont a domicile et que les villains sont a l'agonie en cette fin de saison...

et puis bon les bouchers de West Ham et leur stratégie mourinhesque sont eux aussi capable de faire perdre des points a city lors de cette journée finale.(suffit de voir tottenham qui s'est fait prendre au pièges, certes tottenham n'est pas city mais quand même)

Bref Liverpool doit gagner lundi pour continuer a mettre la pression sur city
L'hiver-poule Niveau : District
Message posté par Anfield_Road


Faut pas y voir de ce côté-là, dit-toi que City a un effectif construit pour jouer le titre, à Liverpool, l'objectif c'était pas le titre, alors se battre pour jusqu'à la dernière alors qu'on visait la 4ème place, c'est que du bonus, et au vu des dernières saison qu'on a vécu, j'ai rarement été aussi fier.



Fier je dis pas, c'est clair que si on m'avait parlé d'une 2e place en début de saison je signais des deux mains avec les yeux fermés. Mais au vu du déroulement des évènements je peux pas m'empêcher de repenser à des matchs où on prend des buts bêtes (remember Kolo Touré face à West Brom ou la boulette de Mignolet face à city). Tout un tas de petits détails mais qui, en s'additionnant, font toute la différence à la fin. Et moi ça me fout les nerfs. Je suis fier, mais j'ai les nerfs. Schizophrène-style.
Message posté par Podol
mouais City a le talent pour se louper contre Aston villa alors qu'ils sont a domicile et que les villains sont a l'agonie en cette fin de saison...



A l'agonie alors qu'ils ont gagné 3-1 aujourd'hui, avec un match de plus a jouer que les autres, qui même si il est perdu ne changera pas le classement.
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Manchester scie Tim.
Ca ressemble fortement à la fin de saison 2011-2012 ... allez encore un petit but d'Aguero à la 92ème minute à la dernière journée et encore City champion à la différence de but !
Spencer Tracy Niveau : DHR
Message posté par Anfield_Road
Tout le staff du FC Barcelone tient à féliciter chaleureusement Edin Dzeko pour avoir remporté le trophée Sergio Busquets après sa magnifique simulation, félicitations à lui.


Busquets encore ? non mais trouvez autre chose putain , ça devient lourd la !
Leave-Her-Pool Niveau : DHR
On a fait le coup avec Borini & Sunderland, pourquoi pas un petit Hat Trick d'Andy sur des services de Joe Cole et Stewart Downing, ça ferait rêver!
Message posté par BlueHam



A l'agonie alors qu'ils ont gagné 3-1 aujourd'hui, avec un match de plus a jouer que les autres, qui même si il est perdu ne changera pas le classement.


Sans compter cette victoire il faut remonter à la 30e journée pour voir Aston villa gagné, ils étaient sur une suite de 5 matches perdus et 1 égalité sur les 6 derniers matches. certes c'est aston villa et ils sont 14e mais c'est difficile de dire qu'ils étaient dans une forme affreuse avant ce match
Message posté par Anfield_Road


Faut pas y voir de ce côté-là, dit-toi que City a un effectif construit pour jouer le titre, à Liverpool, l'objectif c'était pas le titre, alors se battre pour jusqu'à la dernière alors qu'on visait la 4ème place, c'est que du bonus, et au vu des dernières saison qu'on a vécu, j'ai rarement été aussi fier.



Ah, quand on commence à se chercher des excuses comme ça, ça sent le roussis.
Personne n'en parle mais cette différence de buts de +9 n'est pas si rédhibitoire que ça...Ouais c'est quasi impossible pour les reds mais avec leur attaque de feu, il y a moyen de gagner demain genre 4-1, il serait à +6, city va surement gagner ses 2 prochains matchs avec 1 but d'écart, et là dernier match, liverpool à domicile contre newcastle, en roue libre et capable de grande perdition défensive, un petit 8-0 et c'est plié!l'année dernière les reds leur en ont mis 6, chez eux et alors qu'ils ne jouaient pas grand chose!
ce scenario à 0.01% de se passer mais l'année où city a été champion il fallait le prévoir ce scénario!

Bien sur on peut espérer un faux pas de city contre villa et west ham qui sont "quasi-sauvés"...
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Ces "fans" français des grands clubs étrangers...

Mon Dieu, que c'est ridicule. De l'opportunisme de supporter qui ne dit pas son nom.

NIQUE L'ANGLETERRE
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
:'(
Tim Howard le mec invente des plongeons de merde et serait parfait dans le role de remplaçant de Rémi Vercoutre... Putain en plus J'y croyais avec barkley voire le nul suite au but de lukaku!
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
Selon les espagnols, pellegrini est un loser... peut être qu'il va se chier dessus face à villa? ;)
#thelasthope
Message posté par Anfield_Road


Faut pas y voir de ce côté-là, dit-toi que City a un effectif construit pour jouer le titre, à Liverpool, l'objectif c'était pas le titre, alors se battre pour jusqu'à la dernière alors qu'on visait la 4ème place, c'est que du bonus, et au vu des dernières saison qu'on a vécu, j'ai rarement été aussi fier.



Pour moi qui suis sur qu'on pouvait empocher le titre de champions depuis la fin de la saison dernière, ce serait une déception de ne pas être sacrés.
Cela dit, la saison a été belle, on s'est régalés avec des gros matchs comme els 2 matchs contre Everton, le match à Old Trafford les gifles à Arsenal et Tottenham, le passing point face à city, on a hurlé de joie, vécu des moments jubilatoires.
Quelque soit le résultat final, c'est une belle saison.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 26